RMC Sport

GP de Monaco: Leclerc partira bien en pole, après son crash en qualifs

Son accident à la fin de la séance de qualifications, ce samedi, avait remis en question sa pole position lors du Grand Prix de Monaco ce dimanche (15 heures). Finalement, la boite de vitesses de Charles Leclerc (Ferrari) est indemne et n'entraînera pas de rétrogradation du pilote monégasque sur la grille de départ.

Trois heures avant le départ du Grand Prix de Monaco, on sait enfin qui s'élancera en pole position ce dimanche. Et malgré les gros doutes entretenus ce samedi - notamment par le pilote lui-même - c'est bien Charles Leclerc qui s'élancera depuis la première place à 15 heures. Son écurie, la Scuderia Ferrari, vient de communiquer sur l'état de sa monoplace. Et celle-ci est opérationnelle pour briller ce dimanche après-midi.

"Pas de défauts apparents" sur la boîte de vitesses

Petit rappel des faits. Lors de la séance de qualifications ce samedi, le Monégasque, qui évolue à domicile, signe le meilleur temps et se dirige tout droit vers la 7e pole position de sa carrière, sa première depuis octobre 2019 au Mexique. Mais dans les dernières secondes, le pilote Ferrari perd le contrôle de sa monoplace dans le secteur de la Piscine et termine sa course dans le rail de sécurité. Un incident qui marque la fin anticipée de la séance et ne permet pas à ses concurrents de pouvoir battre son meilleur temps.

Interrogé quelques minutes plus tard, Charles Leclerc se montre dubitatif sur sa première place sur la grille de départ le lendemain: "Cela va dependre de la boîte de vitesses, si elle est cassée ou non. Je n'espère vraiment pas, ça n'avait pas l'air top quand j'ai regardé l'arrière de la voiture donc je croise les doigts et on verra." Car en cas de réparation forcée, le pilote risquait une rétrogradation de plusieurs places sur la grille de départ.

Finalement, les prières du jeune homme de 23 ans ont été entendues puisque la Scuderia Ferrari vient d'annoncer sur ses réseaux sociaux qu'il n'y avait "pas de défauts apparents" sur la boîte de vitesses et que son pilote pourra donc s'élancer depuis la première ligne. Une position ô combien importante sur un Grand Prix exigeant où il est très compliqué de doubler...

CP