RMC Sport

MotoGP (Allemagne): la grosse chute de Quartararo lors des essais libres

Le Français Fabio Quartararo, leader du classement général de MotoGP, a chuté ce vendredi lors de la première séance d’essais libres du Grand Prix d’Allemagne. Il s'est tenu le poignet droit avant de rassurer sur son état.

Le week-end a mal commencé pour Fabio Quartararo au Grand Prix d’Allemagne. Le Français a lourdement chuté lors de la première séance d’essais libres, ce vendredi matin à la sortie du virage 12 du circuit, alors qu’il décèlerait. Il a terminé sa course en glissant dans les graviers, laissant sa moto s’envoler et atterrir quelques mètres plus loin après avoir dispersé quelques débris.

L’actuel leader du championnat du monde (avec 14 points d’avance sur son compatriote, Johann Zarco, 2e) s’est relevé, tout en se tenant le poignet droit avant de sortir, seul, du circuit, à une demi-heure de la fin de cette première séance. Il a tout de même levé le pouce pour donner des nouvelles rassurantes.

Il avait été opéré de l’avant-bras droit début mai pour soigner un syndrome des loges (un mal musculaire fréquent pour les pilotes). Quelques jours plus tôt, le Français avait laissé filer la victoire en Espagne en raison de cette douleur qui l’avait laissé à bout de force et incapable de tenir fermement le guidon. Il avait déjà subi une opération similaire en 2019.

Très attendue après l'épisode de la combinaison

La chute lors de ce vendredi matin intervient deux semaines après une autre mésaventure rencontrée par le Niçois. Il avait terminé le Grand Prix de Catalogne à la quatrième place avec la combinaison ouverte, sans connaitre la raison de ce souci technique. Pénalisé une première fois de trois secondes, il avait finalement été rétrogradé de deux places (il a finalement terminé sixième) par les commissaires de course car son intégrité était menacée.

Il avait taclé ses rivaux à l’origine de cette sanction. "Félicitations à tous ceux qui ont été se plaindre pour une autre pénalité, avait écrit le pilote de 22 ans sur Instagram. Je n’ai mis personne en danger comme un pilote le dit et c’était déjà difficile pour moi de piloter. Mais c’est bien de voir le vrai visage des gens. On se voit à la prochaine course." Celle-ci n’a pas commencé de la meilleure des manières. Il a désormais rendez-vous à 14h10 ce vendredi pour la deuxième séance d’essais libres.

NC