RMC Sport

Equipe de France de basket: Fournier confiant pour Wembanyama et prêt à souhaiter la "bienvenue" à Embiid

Vaincue en finale d’Eurobasket contre l’Espagne, l’équipe de France n’est pas passée loin du sacre mais pense à la suite. Afin de renouer avec le succès, l’arrière Evan Fournier fonde de grands espoirs en Victor Wembanyama. Le joueur des New York Knicks est aussi revenu sur la potentielle venue de Joel Embiid chez les Bleus.

Entre la médaille d’argent obtenue durant les Jeux Olympiques à Tokyo en 2020 et la finale de l’Eurobasket perdue contre l’Espagne, l’équipe de France doit encore ajouter une touche pour grimper sur la plus haute marche du podium. Afin de maximiser ses chances de décrocher un nouveau titre après celui obtenu à l’Euro 2013, l’arrière Evan Fournier compte sur du sang neuf.

Notamment avec l’arrivée dans l’équipe de Victor Wembanyama. Déjà auteur de quelques sélections avec les Bleus, la jeune star des Mets n’avait pas pu prendre part à la dernière aventure de ses coéquipiers à cause d’une blessure. Dans un entretien à Mundo Deportivo, Fournier a dit tout le bien qu’il pense du jeune de 19 ans: "L'objectif est de toujours gagner et nous allons le ramener à la maison. Wembanyama va jouer un rôle important dans l'équipe. Il était blessé l'année dernière et n'a pas pu jouer, mais il va jouer un rôle important dans l'équipe."

Fournier prêt à accueillir Embiid

Que Wembanyama se rassure, tout ne devrait pas peser sur ses épaules. En plus du solide noyau tricolore, la France pourrait compter dans ses rangs un nouveau joueur de haut niveau. En l’occurrence, Joel Embiid. Il y a quelques mois, le pivot des Philadelphie Sixers a obtenu la naturalisation française. De ce fait, la star de la NBA peut être convoquée par les Bleus.

Interrogé sur ce possible cas de figure, Fournier s’est montré ouvert à cette possibilité: "Il a obtenu la nationalité américaine mais je ne pense pas qu'il jouera pour les États-Unis. S'il choisit la France, il sera le bienvenu, nous l'accueillerons à bras ouverts, nous serons très compétitifs avec l'arrivée d'un autre gros bras."

En novembre dernier, Boris Diaw avait partagé son optimisme de voir Embiid enfiler la tunique des Bleus, et ce, malgré le fait que ce dernier ait aussi obtenu la nationalité américaine: "Il n'a pas encore la licence Fiba. Mais ce serait bien s’il pouvait avoir cette licence et jouer pour l’équipe de France."

JO