RMC Sport

Mort de Kobe Bryant: passage à Mulhouse, passion pour Paris... sa relation forte avec la France

Kobe Bryant est tragiquement décédé ce dimanche dans le crash d'un hélicoptère à Los Angeles. Fils d’un ancien basketteur professionnel, la légende des Lakers a vécu plusieurs années en Italie et à Mulhouse lors de son enfance et a toujours gardé une relation particulière avec la France.

Le basket et le monde du sport pleurent une légende ce lundi au lendemain du décès de Kobe Bryant lors du crash de son hélicoptère dans la cité des anges. Le quintuple champion NBA était âgé de 41 ans au moment de son tragique accident au côté de huit autres victimes dont sa fille Gianna (13 ans).

Légende du basket, véritable icône des Lakers et de la ville de Los Angeles, Kobe Bryant a marqué son sport de son empreinte et les hommes se multiplient. Et parmi les stars et les anonymes issus de divers horizons, la ville de Mulhouse a également rendu hommage à l’un de ses anciens habitants.

L’histoire d’amour a débuté par une galère

Bien que né à Philadelphie, Kobe Bryant a vécu une partie de son enfance en Europe où son père Joe, alors basketteur professionnel, a décidé de s’engager après son départ de la NBA. Après avoir d’abord posé ses valises en Italie pendant sept années, la famille Bryant a débarqué en France à l’âge de 13 ans pour Kobe en août 1991. Et l’histoire d’amour de Kobe Bryant a bien failli débuter sur un gros imbroglio alors que les déménageurs italiens menaçaient de décharger tous les biens sur un parking alsacien non loin de l’hôtel où les Bryant allaient s’installer.

"J’ai appelé les Leyes et Winterhalter, alors dirigeants aux MBC, pour trouver un garage, se souvient désormais Thierry Jung, président du Mulhouse Squash Club, auprès des Dernières Nouvelles d’Alsace. Il y avait entre 20 et 25 malles et valises, un baby-foot, un flipper, un énorme sac de clubs de golf, du mobilier… Quatre chambres n’auraient pas suffi à tout stocker. On a réglé le problème et les Bryant nous ont été reconnaissants."

Un bon gamin déjà fondu de basket

Pendant que Kobe, sa mère et ses deux sœurs, Shaya et Sharia, découvraient tranquillement leur nouvelle vie à Mulhouse, son père réalisait une saison moyenne sous les couleurs du club de Mulhouse avec seulement onze rencontres au compteur. Mais qu’importe, Kobe Bryant a pleinement profité de ses six mois passés en France pour y découvrir une nouvelle culture.

Ancien coéquipier de son père en Alsace, Jimmy Vérove a gardé le souvenir d’un adolescent souriant et déjà passionné de basket. "Je me souviens d'un gamin super gentil, très respectueux. Il avait une bonne bouille, était rigolo, très mignon. Un vrai farceur, lançait l’ex-joueur du MCB auprès du Parisien en avril 2016. C'est moi qui ramenais Kobe de la salle. Pendant des heures, on jouait ensemble. Il me disait de venir jouer avec lui. J'aimais bien ce gosse."

Un constat partagé par Thierry Jung qui lui aussi affrontait régulièrement le jeune Kobe en un-contre-un. "Je n’ai pas le souvenir d’en avoir gagnées une seule, évoque encore cet ancien proche de la famille Bryant lors de leur passage en France. Il n’avait que 13 ans mais, déjà, il maîtrisait la balle avec beaucoup d’adresse."

Kobe Bryant: "On a passé un très bon moment à Mulhouse"

Malgré une expérience assez courte en Alsace, six mois seulement, Kobe Bryant en a toujours gardé le meilleur. Après ses années en Italie où il s’est pris de passion pour le football, il est tombé sous le charme de la France, de sa culture et de sa langue.

Même si cela a parfois créé un léger sentiment de frustration pour lui et ses deux sœurs après le refus de leurs parents de les scolariser dans une école française.

Kobe Bryant a finalement été envoyé à Bâle, en Suisse, pour y étudier dans un établissement international.

"On était vraiment déçus parce l’on voulait baigner dans cette culture. J’aurais aimé aller dans une école française comme cela je pourrais répondre aux questions en Français, expliquait Kobe Bryant lors de son passage à Paris en octobre 2017. Le meilleur moyen d’apprendre une langue c’est de plonger dedans tôt sans avoir d’autre option que de l’apprendre. Mais on a passé un très bon moment à Mulhouse."

Kobe, amoureux de Paris

Dans la foulée de ces quelques mois à Mulhouse et de la fin de carrière de son père, Kobe Bryant est retourné aux Etats-Unis et y a poursuivi son ascension vers les sommets. Candidat à la draft 1996 directement depuis le lycée, "Black Mamba" aura toujours conservé un réel appétit pour la culture française. Tout au long de ses vingt saisons NBA, l’ancienne star des Lakers voyagera à plusieurs reprises en France pour y passer des vacances et notamment à Paris.

"C’est toujours un plaisir d’emmener ma famille à Paris notamment pour l’Histoire et la culture qui vous entourent, s’amusaient à lancer le quintuple champion NBA lors de son passage dans la capitale en 2017. Vous pouvez vous balader en regardant les immeubles, l’architecture, en allant au Louvre pour voir des œuvres d’art. […] Il y a plein de grandes idées et de grands mouvements qui sont nés ici. Rome est une autre de mes villes préférées… Rome et Paris pour l’Histoire qui s’en dégage."

Quelques jours après le premier match NBA de saison régulière disputé à Paris, le monde du basket et celui du sport en général pleurent une vraie icône.

Une légende que la France a un peu contribué à façonner et qui en garde le souvenir d’un adolescent heureux.

Jean-Guy Lebreton