RMC Sport

Vincent Collet "compte voir Evan Fournier"

-

- - AFP

Prolongé jusqu’en 2020 à la tête de l’équipe de France de basket après avoir été malmené à la suite des JO 2016, Vincent Collet se montre tout aussi déterminé qu’optimiste pour reconstruire la sélection et la mener jusqu’aux JO de Tokyo. Le technicien compte d'ailleurs voir Evan Fournier, qui s'était indigné dans L'Equipe de ne pas avoir été sélectionné pour Rio.

La Fédération française de basket a prolongé Vincent Collet à la tête des Bleus ce mardi. Le technicien de 53 ans, pas épargné après l’élimination des Bleus dès les quarts de finale des JO 2016 en août dernier, assure ne pas être ébranlé, bien au contraire.

A lire aussi >> Vincent Collet va rester à la tête des Bleus

« Je suis honoré d'avoir été choisi pour continuer et garder la France parmi les meilleures équipes du monde. Il faudra inventer un nouveau chemin avec une nouvelle équipe, confie Collet. Je suis très motivé, déterminé. Les critiques ont renforcé ma détermination. Il y a un avenir pour cette équipe de France. »

Alors qu'Evan Fournier s'était dit écœuré par sa non-séléction pour les JO 2016 dans les colonnes de L'Equipe, Collet ne ferme pas la porte à un retour du joueur du Magic d'Orlando : « On va passer d'un groupe resserré à un groupe élargi. Je compte voir Evan qui s'est exprimé dans la presse, comme les autres joueurs. Il a une réaction qui prouve que l'équipe de France compte pour lui. »

A lire aussi >> Evan Fournier a eu « la haine » de ne pas être sélectionné

Siutat : « Le bilan des JO est satisfaisant »

« Objectif, JO 2020, lance pour sa part Jean-Pierre Siutat, président de la FFBB. Ça commence dès maintenant. L'Euro 2017 est important. Depuis le début, on a souhaité continuer avec Vincent. Le bilan des JO est satisfaisant. Un bon débriefing tous ensemble. Autour de Vincent Collet, nous avons décidé d'ajouter Pascal Donnadieu dans le staff. Depuis 3 ans, il dirige l'équipe A'. Il est dans ce partage de valeur qui est important. C'est une idée de Vincent. Je suis ravi. Un climat apaisé. Tout va bien du côté de la fédération. »

A lire aussi >> Lauvergne soutient Collet (et tacle certains joueurs)

Beesley : « Un choix réfléchi et cohérent »

« Choisir Vincent est réfléchi et cohérent, assure Patrick Beesley, le DTN. Une démarche entamée dès le mois de février. Ce n'est pas le dernier match qui aurait changé les choses. C'est le plus capé. C'est l'homme le mieux placé pour renouveler les nouveaux challenges. On veut continuer à gagner des médailles. Vincent est le coach jusqu'en 2020 avec une clause en 2019 avec une option de sortie. Il pourra être entraîneur de club mais avec une priorité absolue à l'équipe de France avec toutes les conditions que cela posent. »

A lire aussi >> Collet : « Parker m’a dit quelque chose de très fort »

la rédaction