RMC Sport

Paris-Roubaix: pronostic vital engagé pour Goolaerts

Victime d’un arrêt cardio-respiratoire ce dimanche lors de la 116e édition de Paris-Roubaix, le Belge Michael Goolaerts est dans un état grave. Le pronostic vital est engagé pour le coureur de l’équipe Vérandas Willem-Crelan, transporté à l'hôpital de Lille, ont indiqué les organisateurs.

Les heures passent et l’inquiétude est de plus en plus forte concernant l’état de santé de Michael Goolaerts. Et celui-ci est de plus en plus alarmant. Le pronostic vital est désormais engagé pour le coureur de la formation Verandas Willem-Crela, comme l’ont indiqué ce dimanche soir les organisateurs de Paris-Roubaix.

Victime d’un arrêt cardiaque, le coureur belge de 23 ans, a été transporté à l’hôpital de Lille. Sur des images diffusées par France 3 Hauts-de-France, le staff médical lui prodiguait un massage cardiaque. L’AFP a indiqué durant la course que Michael Goolaerts a été héliporté au centre hospitalier lillois dans un état grave après une chute sur un secteur pavé de Viesly. Selon les sapeurs-pompiers, le coureur belge de 23 ans a chuté peu avant 14 h et s'est retrouvé inconscient et en arrêt cardio-respiratoire.

Prudhomme : "Dès qu'il est tombé, il est resté inanimé"

La même source précise que Goolaerts a été pris en charge et réanimé par l'équipe médicale de la course, puis les sapeurs-pompiers et le Smur avant d'être héliporté à l'hôpital de Lille. "Il a été pris en charge dans un état grave par les services des urgences et de chirurgie cardiovasculaire", a précisé l’hôpital de Lille à l'établissement, sans autres détails. L'arrêt cardio-respiratoire dont a été victime Goolaerts serait probablement d'origine médicale et non traumatique, selon une source proche du dossier, cité par l'AFP. Le coureur belge était ce dimanche soir en service de réanimation. 

"On est évidemment inquiet, avait confié le directeur de Paris-Roubaix, Christian Prudhomme, sur RMC à l’issue de la course. Dès qu’il est tombé, il est resté inanimé. Il a été pris en charge par notre équipe puis transporté à l’hôpital. Il doit subir un scanner pour déterminer ce qu’il a. J’espère qu’il va s’en sortir. Toute sa famille est allée le rejoindre au centre hospitalier."