RMC Sport

Tour de France: abandons, blessés, incertains… le lourd bilan médical avant la 2e étape

Le départ de la deuxième étape du Tour de France ce dimanche entre Perros-Guirec et Mûr-de-Bretagne va permettre au peloton de panser ses blessures après les deux chutes massives intervenues dès la première journée de course.

Deux grosses chutes collectives ont perturbé le déroulement de la première étape du Tour de France, samedi à l'approche de Landerneau. Si Julian Alaphilippe est parvenu à échapper au pire et à signer un petit numéro pour remporter l’étape et endosser le maillot jaune, de nombreux coureurs n’ont pas connu pareille chance.

En particulier après la première chute provoquée par une spectatrice inconsciente et présente au bord de la route avec une pancarte. Voici le point sur les abandons et les blessés avant la deuxième étape de la Grande Boucle 2021 ce dimanche entre Perros-Guirec et Mûr-de-Bretagne.

>> La deuxième du Tour est à suivre en direct commenté sur RMC Sport

Quatre abandons dont Soler

Quatre coureurs ont été contraints de jeter l'éponge samedi après une première étape terrible. Le premier à avoir abandonné est l'Allemand Jasha Sütterlin (DSM), impliqué dans la première chute du jour à 45 km de la ligne et touché au poignet droit ainsi qu'au coude.

Le Français Cyril Lemoine (BB Hotels) a ensuite quitté la course avec quatre côtes cassées et un pneumothorax modéré, le champion de Lituanie Ignatas Konovalovas (Groupama-FDJ) a subi un traumatisme crânien avec perte de connaissance initiale et l'Espagnol Marc Soler (Movistar) s'est fracturé trois côtes.

Les incertains avant la deuxième étape

La participation de plusieurs coureurs pris dans les chutes de samedi à la suite du Tour restait encore à confirmer ce dimanche matin. Le quadruple vainqueur de la Grande Boucle Chris Froome (ISN) a rallié l'arrivée meurtri mais sans fractures samedi, comme son équipier Reto Hollenstein. La jambe gauche et le thorax de Froome sont cependant enflés et contusionnés.

"Je verrai comment les choses se présentent dimanche matin avant de prendre une quelconque décision avec l'équipe médicale", a écrit le Britannique sur Twitter dans la soirée. Le "Kenyan blanc"a finalement rassuré tous ses fans et confirmé sa présence dans le peloton au départ de Perros-Guirec.

Le Suisse Marc Hirschi (UAE), révélation de l’édition 2020 du Tour de Frane, souffre d'une forme de dislocation acromio-claviculaire à une épaule, sans qu'une fracture ait été décelée. Son état doit être réévalué dans les prochaines heures pour décider de son maintien ou non sur la course.

L'Irlandais Ben O'Connor (AG2R Citroën) est touché à l'épaule droite et douze points de suture ont été posés sur son avant-bras droit. Une décision quant à la suite de la course sera prise dimanche matin. Au sein de la formation française, le directeur sportif Julien Jurdie a poussé un gros coup de gueule sur la sécurité des coureurs après avoir vu sept des huit membres de son équipe chuter lors de la première étape.

Les blessés qui veulent continuer

Le Danois Mads Pedersen (Trek), champion du monde en 2019, est tombé mais les examens médicaux n'ont révélé aucune fracture et il devrait repartir dimanche matin selon son équipe. Idem pour les deux Français Benoît Cosnefroy et Aurélien Paret-Peintre (AG2R Citroën) qui souffrent de contusions.

Clément Russo (Arkéa-Samsic) va poursuivre le Tour malgré une côte cassée. Pierre-Luc Périchon (Cofidis) s'est fait poser douze points de suture à la jambe gauche et son équipier Jesus Herrada a des contusions au bassin et à la cuisse droite.

L'ancien porteur du maillot jaune (en 2019) Mike Teunissen souffre également de contusions mais sera au départ de la 2e étape, a assuré son équipe Jumbo-Visma. Chez Alpecin-Fenix, le sprinteur belge Tim Merlier est "tombé sur ses deux genoux". Il s'est foulé la cheville droite et est contusionné à la cuisse droite mais devrait bien repartir ce dimanche matin sur les routes bretonnes.

JGL avec l'AFP