RMC Sport

Tour de France en direct: fantastiques Français, Pinot vainqueur devant Alaphilippe

Thibaut Pinot

Thibaut Pinot - ICON SPORT

Thibaut Pinot est allé chercher une victoire historique en haut du Col du Tourmalet ce samedi. Le Français a devancé Julian Alaphilippe qui conforte son maillot jaune. Geraint Thomas a explosé dans les derniers pourcentages les plus difficiles.

[18h04]

Sagan fait des émules. Ivan Cortina Garcia (Barhain Merida) amuse lui aussi le public en haut du Tourmalet.

[18h01]

Le coup de maître de Pinot et Alaphilippe

[17h53]

Dans le dernier kilomètre, Geraint Thomas (Ineos) a été lâché et tout s'est emballé jusqu'à la victoire exceptionnelle de Thibaut Pinot.

[17h50]

Peter Sagan s'amuse à l'arrivée

[17h45]

La réaction d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron sur France 2: "Merci infiniment à Julian Alaphilippe et Thibaut Pinot, ils nous ont régalés. On est en train de battre les records. On a un Français qui tient son maillot jaune dans une étape dans laquelle il a décroché beaucoup de poursuivants. Et un autre Français gagne l'étape, on est extrêmement fiers. J'espère qu'on va vaincre la malédiction et avoir un Français en jaune sur les Champs Elysées. On aime beaucoup Julian parce qu'il a du coeur et de l'envie, et Thibaut aussi. Ils font un Tour extraordinaire et ont montré qu'ils en ont encore sous la pédale. Ce sont deux coureurs formidables, que le meilleur gagne, que les deux continuent à honorer notre pays comme ils l'ont fait aujourd'hui. Ils ont chacun leur style. Que l'un des deux arrivent en tête et que l'autre arrive en deux! Tout le pays est derrière vous."

[17h41]

La réaction de Julian Alaphilippe

Julian Alaphilippe sur France 2: "Je n'y pense pas encore vraiment. C'est un jour en moins jusqu'à Paris. Je cours pour défendre le maillot, c'est un honneur de le porter. Je ne m'attendais pas à arriver pour gagner l'étape. J'étais vraiment à ma limite dans le dernier kilomètre. Je voyais Thibaut bien, je me disais 'je sauve le maillot et si Thibaut gagne, c'est super'. Je commence à être cramé. J'espère que les autres le sont aussi (sourire). C'est du bonheur, je profite, c'est une journée en plus. Je prends chaque jour comme si c'était le dernier, c'est génial comme ça. C'est l'objectif de Pinot de gagner le Tour, ce n'était pas le mien en arrivant ici. Ce n'est pas mon coéquipier mais je ne le considère pas non plus comme mon adversaire. Aujourd'hui, je suis très content qu'il ait gagner."

[17h37]

Romain Bardet enfin arrivé

Le leader d'AG2R La Mondiale a perdu 20 minutes.

[17h34]

La réaction de Pinot

Pinot sur France 2: "C'était le premier test. Le Tour commence seulement pour moi. On rentre dans la troisième semaine, la fatigue est là, les grimpeurs vont sortir du lot et je vais essayer d'en profiter. On avait prévu de commencer à durcir après le replat à 8km. David a fait un boulot extraordinaire, cela transcende. J'ai sûrement le meilleur coéquipier en montagne, j'en profite (David Gaudu, ndlr). Aller chercher Julian? Je ne me pose pas trop cette question, on va faire étape par étape. Je suis avant tout là pour garder la tête froide, je vise le podium. Il est partie pour faire quelque chose de grand. Thomas? Demain ça peut être moi ou Julian, c'est un lendemain de chrono, cela peut arriver à n'importe qui."

[17h30]

Des favoris ont explosé

Geraint Thomas (Ineos) a perdu 36'' à l'arrivée, mais il n'est pas le seul à avoir craqué dans ce Tourmalet, révélant des faiblesses inattendues. Jakob Fuglsang (Astana) a perdu 53'', Richie Porte (Trek-Segafredo) a perdu 2'05'', Enric Mas (Deckeuninck-Quick Step) a 2'54'', Nairo Quintana (Movistar) a 3'24'', Dan Martin (UAE Team Emirates) à 5'35''. 

[17h27]

Marc Madiot heureux

Marc Madiot (Manager Groupama-FDJ) sur France 2: "Très heureux et surtout très fier de ce qu'a fait Pinot et de ce qu'a fait l'équipe ces derniers jours. Il y a une grosse détermination au sein de l'équipe, c'est justice de gagner aujourd'hui. On a beaucoup de coureurs en devenir dans l'équipe. On a une grosse volonté de se développer et de grandir encore. On verra, on va essayer de passer les étapes les unes après les autres. Celle d'aujourd'hui était extrêmement importante, pour la victoire d'étape, il fallait faire quelque chose aujourd'hui."

[17h26]

Pinot : "J’avais la rage"

Thibaut Pinot sur RMC : "Une de mes plus belles victoires. Gagner au Tourmalet, ce sont des étapes qui reste à vie. Gagner des monuments comme ça c’est ce que jamais. L’équipe était motivée. David (Gaudu) a fait un travail extraordinaire, c’est le futur. J’ai la rage un esprit de revanche, le Tour n’est pas fini."

[17h25]

Barguil : "J’ai peut-être attaqué trop tôt"

Warren Barguil en direct sur RMC : "J’ai essayé. J’ai peut-être attaqué un peu trop tôt. Mais si on n‘attaque pas on ne sait pas. J’ai fait une belle étape quand même. Neuvième c’est bien."

[17h24]

Guimard sur Pinot sur RMC Sport

"Je pensais qu’il pouvait peut-être attaquer plus tôt. Il était polarisé sur la victoire d’étape plus que sur les écarts. Mais il y a la bonification."

[17h22]

Au classement général, Julian Alaphilippe a désormais 2'02'' d'avance sur Geraint Thomas et 2'14'' sur Steven Kruijswijk. Thibaut Pinot gagne une place et se retrouve 6e à 3'12''.

[17h18]

Pinot s'est imposé avec 6'' d'avance sur Julian Alaphilippe. Le maillot jaune est arrivé avec Steven Kruijswijk. Emanuel Buchman a franchi la ligne avec Egan Bernal à 8''. Mikel Landa a craqué dans les 200 derniers mètres et perd 14''. 

[FIN]

VICTOIRE DE PINOT!

Thibaut Pinot sort dans la dernière rampe et va s'imposer en haut du Tourmalet! Julian Alaphilippe prend la deuxième place devant Steven Kruijswijk! Quelle performance superbe des deux Français!

[1km]

FLAMME ROUGE

Incroyable! Geraint Thomas est lâché! Il ne reste que Buchmann, Pinot, Landa, Bernal, Alaphilippe et Kruijswijk.

[1,5km]

Uran et Fuglsang lâchés! Alaphilippe est toujours là! Quelle performance exceptionnelle de sa part! Il va conserver son maillot jaune!

[2km]

Laurens De Plus s'est écarté. George Bennett prend son relais. Thibaut Pinot remonte...

[3,1km]

La Jumbo contrôle

David Gaudu est rapidement repris par les Jumbo-Visma emmenés par Laurens De Plus. Cette équipe impressionne. George Bennett et Steven Kruijswijk sont bien. En fond de ce groupe, Uran et Alaphilippe s'accrochent. 

[3,8km]

ATTAQUE DE GAUDU

David Gaudu attaque et Thibaut Pinot revient dans le coeur du groupe des favoris. Les Jumbo-Visma prennent le rythme en tête de peloton. Cette accélération a raison de Warren Barguil et Alejandro Vavlerde. 

[4,5km]

Ils ne sont plus que 14 dans le groupe des favoris. Gaudu, Pinot, Fuglsang, Thomas, Bernal, Kruisjwijk, Buchmann, Barguil et Valverde sont notamment là.

[5,3km]

Enric Mas n'a pas la jambes!

Le quatrième du classement général et équipier de Julian Alaphilippe voit le peloton s'éloigner de lui! L'Espagnol souffre énormément!

[5,8km]

Le rythme imprimé par David Gaudu a eu raison de Warren Barguil, repris par le peloton. Julian Alaphilippe est toujours là, Richie Porte lâche.

[6km]

Pinot se montre!

Tranquille depuis le début du Tourmalet, Thibaut Pinot prend ses responsabilités. Le leader de la Groupama-FDJ prend en main le rythme du peloton avec son équipier David Gaudu. 

[7km]

Alaphilippe est dans le dur

[8,2km]

Barguil a déjà 15'' d'avance sur le peloton. Le Français n'est pas dangereux pour le classement général (22e à 6'39'').

[9,3km]

ATTAQUE DE BARGUIL

Warren Barguil attaque très bien par la gauche de la route! Le coureur d'Arkéa-Samsic est très bien sorti. Voyant Nairo Quintana dans le dur, Movistar arrête de rouler et laisse place à Wout Poels pour le Team Ineos. 

[9km]

Gesbert repris

C'est terminé pour Elie Gesbsert. Le jeune coureur d'Arkéa-Samsic aura fait un très beau numéro. Au moment où il est repris, Nairo Quintana ne peut pas suivre le rythme de sa propre équipe!

[10km]

C'est de plus en plus dur!

Nairo Quintana est dans les dernières places du peloton, dans le dur face au rythme de sa propre équipe. Le Colombien est aux côtés de Richie Porte. Jonathan Castroviejo et Dylan Van Baarle sont lâchés. Geraint Thomas compte encore Egan Bernal et Wout Poels. 

[11km]

Andrey Amador toujours en tête du peloton pour Movistar. Les rampes sont de plus en plus dures. En ce moment, on passe de 5-6% à 8-9%. Les coureurs grimacent.

[12km]

Pinot perd ses équipiers

Thibaut Pinot voit ses équipiers Sebastian Reichenbach (champion de Suisse) et Rudy Molard sauter assez rapidement sous le tempo des Movistar. Le leader de la Groupama est encore avec David Gaudu. 

[13km]

Elie Gesbert résiste en tête avec 31'' d'avance. Julian Alaphilippe est lui bien calé dans les roues des coureurs de la Team Ineos, eux-mêmes attentifs derrière ceux de la Movistar. La grande bagarre, si elle vient, se prépare.

[13,5km]

Le tempo des Movistar en tête de peloton est violent. Dan Martin, Guillaume Martin sont en train de prendre des longueurs.

[14km]

Adam Yates lâché

Revenu dans la descente du Col du Soulor, Adam Yates est de nouveau lâché. Il est attendu par ses équipiers chez la Mitchelton-Scott son jumeau, Simon Yates. 

[15km]

Crevaison pour Konrad

Patrick Konrad a changé de vélo très rapidement et est reparti avec son équipier de la BORA Gregor Mühlberger. L'Autrichien est 44e du général et est un coéquipier très important pour Emanuel Buchmann (6e à 3'04'').

[15,5km]

Romain Sicard a été repris et déposé par Elie Gesbert. Le coureur d'Arkéa-Samsic fait plaisir et se fait plaisir. Il est suivi de quelques mètres par le Président de la République, Emmanuel Marcon, et ouvre la voie du mythique Tourmalet.

[16km]

Romain Bardet est désormais à 6 minutes. Le Français a complètement abandonné l'idée de se battre aujourd'hui.

[17km]

Fatigué d'avoir Lilian Calmejane sur le porte-bagage, Elie Gesbert (24 ans) laisse le Tarnais sur place et accélère pour aller reprendre Romain Sicard.

[18km]

Sicard a 40'' d'avance sur le duo Calmejane-Gesbert et 1'22'' sur le peloton.

[18km]

Le profil du Tourmalet

[18,6km]

C'est parti!

Les coureurs sont passés par Luz Saint-Sauveur. Ils sont dans les premières pentes du Tourmalet!

[19km]

Terminé pour Nibali

L'Italien a été repris par le peloton, mené avec un très bon rythme par les Movistar. 

[20km]

Sicard est bien sorti

Romain Sicard (Total Direct Energie) est bien sorti du groupe à l'avant. Le Français a 55'' d'avance sur son équipier Lilian Calmejane, son équipier, et sur Elie Gesbert (Arké-Samsic). 

[23km]

Le Tourmalet

Dans l'histoire du Tour de France, seuls deux hommes se sont imposés au sommet du Tourmalet. Il s'agit de Jean-Pierre Danguillaume en 1974 et d'Andy Schleck en 2010.

[27km]

Attaque de Sicard

Romain Sicard place une banderille à l'avant. Le coureur français de la formation Total-Direct Energie, ancien vainqueur du Tour de l'Avenir, prend quelques longueurs d'avance sur le reste de l'échappée.

[31 km]

A noter qu'Adam Yates est revenu dans le peloton à la faveur de l'énorme travail de son frère, Simon, et de Jack Haig. Le leader britannique peut s'attendre à souffrir en cette fin d'étape.

[32 km]

Elie Gesbert dégage une belle impression à l'avant. Le jeune coureur d'Arkéa, benjamin du Tour en 2017, tient la comparaison avec Nibali et Wellens. Mais avec 48'' d'avance seulement, les trois larrons vont sans doute rapidement revoir le peloton.

[33,6 km]

Sagan mène le peloton en vue d'aller prendre les points et sécuriser son maillot vert. Sprint intermédiaire dans trois kilomètres.

[38 km]

1'10'' d'avance pour les trois hommes de tête (Gesbert, Nibali, Wellens). C'est a priori trop maigre pour espérer remporter l'étape, surtout si les cadors s'expliquent dans le Tourmalet.

[39,3 km]

L'analyse de notre consultant Cyrille Guimard sur la défaillance précoce de Bardet

"Cela fait un moment que l'on sait qu'il n'est pas bien. On essaie de croire à des choses, de donner des raisons mais ça fait un moment que Romain n'est plus dans l'allure, n'est plus dans le coup. On l'a vu hier contre-la-montre. Je crois que Romain devra oublier ce Tour rapidement. Continuera-t-il ? Je ne sais pas. Mais je pense que pour Romain, il reste à se remettre en cause, remettre en cause toute sa préparation. Il ne faut qu'il hésite à le faire. Son retour au plus haut niveau passera par là."

[49 km]

Elie Gesbert peine à tenir les roues du duo Wellens-Nibali dans la descente. Le jeune Breton s'accroche. Plus qu'une 1'29'' d'avance pour les trois hommes.

[51 km]

Déjà 2'45'' de retard pour Romain Bardet...

Le Français va se refaire dans la descente puis la portion plane. Mais le col du Tourmalet devrait être fatal au grimpeur français.

[53,5 km]

Alaphilippe n'a pas tangué dans ce premier col

Pas de souci pour le Tricolore dans cette première grosse ascension. Il conserve trois coéquipiers pour la suite du programme qui passe désormais par le col du Tourmalet.

[56 km]

Le maillot à pois Tim Wellens passe en tête du col du Soulor et prend les dix points du Grand Prix de la montagne après une belle lutte avec Vincenzo Nibali. Ilnur Zakarin passe en troisième position.

[57 km]

Les frères Yates sont bien à la peine. Au moins 30 secondes de retard sur le peloton favoris. Bardet est maintenant à deux minutes.

[57,5 km]

Adam Yates a également lâché du groupe favori !

Le Britannique de Mitchelton-Scott est attendu par son jumeau Simon. Après Bardet, un autre favori craque en plein vol, dès la première grosse étape de haute montagne...

[58 km]

Le peloton revient à 1'21'' de l'échappée

Le sommet n'est plus qu'à deux kilomètres du sommet. Tim Wellens emmène ce qu'il reste de l'échappée. Nibali dans sa roue, avec le Français Gesbert. C'est déjà terminé pour Guillaume Martin et Alexis Vuillermoz.

[59 km]

L'écrémage est violent de la part Movistar

Ineos a déjà perdu Kwiatkowski ou Moscon, tandis que Romain Bardet est déjà pointé à une minute de retard des favoris.

[60 km]

LA TUILE POUR BARDET ! L'Auvergnat lâche à 4 kilomètres du sommet du Soulor. Le Français coupe le moteur et laisse partir tous les favoris...

[62 km]

Le peloton passe déjà la seconde dans le Soulor ! 

Les Movistar enclenchent en tête de peloton, suivis de près par le Team Ineos. La Groupama-FDJ n'est pas loin non plus. L'échappée va devoir trouver un nouveau souffle. Plus que 2'20'' d'avance.

[63 km]

Déjà un gros tri dans l'échappée

Le pur grimpeur Sergio Henao lâche à son tour ! Le Colombien a perdu de sa superbe ces dernières années... C'est dur également pour Guillaume Martin.

[64 km]

C'est trop dur pour Rein Taaramäe en tête de la course. L'Estonien lâche, Marco Haller aussi. Son coéquipier Ilnur Zakarin attaque en tête de groupe.

[65 km]

Les 17 hommes de tête comptent 2'22'' à 8,7 kilomètres du sommet du Soulor.

[66,5 km]

Offredo lâche en queue de peloton

Le Francilien, lanterne rouge de cette Grande Boucle, s'apprête à vivre une nouvelle journée compliquée. Il perd du terrain dès les premiers mètres du peloton. Il devrait rapidement être accompagné par les sprinteurs.

[67,8 km]

C'est parti pour le col du Soulor !

Le premier grand col de la journée est classé en première catégorie. Ses 11,9 kilomètres à 7,8% de pente moyenne font assurer une première sélection dans l'échappée. Et dans le peloton ?

[68,2 km]

Problème mécanique pour Rein Taaramäe (Total-Direct Energie) à l'avant de la course. L'Estonien retrouve l'échappée sans trop de difficulté après un changement de vélo.

[69,8 km]

Des cadors dans l'échappée

Vuillermoz n'est pas le seul homme dangereux à l'avant. Outre Vincenzo Nibali (lauréat du Tour de France en 2014), Ilnur Zakarin, Guillaume Martin, Sergio Henao ou Luis Leon Sanchez sont de redoutables coursiers, de surcroît en montagne. L'Espagnol pourrait cependant servir de point d'appui à Jakob Fuglsang (Astana) en fin d'étape.

[72 km]

Vuillermoz pour une revanche ?

Sa présence à l'avant est une petite satisfaction pour le Jurassien, déjà tombé à deux reprises lors de cette 106e Grande Boucle. Vainqueur d'étape à Mûr-de-Bretagne en 2015, le puncheur d'AG2R, 29e du dernier Giro, fait partie des hommes à suivre dans ce groupe de tête.

[78 km]

Les mots du président Macron

Pour son retour sur le Tour de France, le président Emmanuel Macron a pris le temps de commenter l'actualité de la Grande Boucle et de Julian Alaphilippe au micro de RMC. "Je vais suivre cette étape, comme vous. On est fiers d'avoir un Français maillot jaune et on espère qu'il sera Maillot Jaune à l'arrivée. On va pousser derrière et mettre toute notre énergie." 

[80 km]

Geschke et Périchon ont stoppé leur effort. Les deux baroudeurs ne rentreront pas et laissent filer les 17 hommes. Qui comptent désormais 2'51" d'avance sur le peloton.

[84 km]

Pourquoi le départ a été décalé

Le départ de la 14e étape du Tour de France a été retardé d'un quart d'heure ce samedi près de Tarbes, en raison d'une manifestation sur la voie publique. Cette situation a conduit les organisateurs à repousser de plus de 6 km le lieu du départ réel de l'étape qui arrive au sommet du col du Tourmalet. A Ossun (Hautes-Pyrénées), quatre kilomètres après le kilomètre zéro de l'étape, plusieurs dizaines d'opposants à un projet controversé d'ouverture d'une porcherie industrielle près de ce village ont envahi la chaussée pendant plusieurs minutes, avant d'être peu à peu contrôlés par un important dispositif de gendarmerie. Cela a poussé l'organisation du Tour de France à retarder dans un premier temps le départ fictif de l'étape, initialement prévu à 13h30, puis à décaler le départ réel de 6,4 kilomètres, faisant juger celui-ci à 14h au lieu de 13h45 locales, à la sortie d'Ossun, une fois le lieu de cette manifestation dépassé.

(AFP)

[87 km]

La Groupama-FDJ de Thibaut Pinot soulage la Deceuninck-Quick Step de Julian Alaphilippe en tête de peloton. Le grimpeur français a sans doute en tête de mettre la main sur cette 14e étape. Au général, Pinot compte 3'22'' sur son compatriote.

[89 km]

"Si Alaphilippe gagne le Tour, je ne comprends plus rien au cyclisme". Les nouvelles critiques d'Alexandre Vinokourov sont à retrouver en cliquant-ici >>> ici. Et dans la vidéo ci-dessous.

[91,1 km]

2'11'' d'avance pour les 17 hommes de tête. Simon Geschke
(CCC) et Pierre-Luc Périchon (Cofidis) sont intercalés, à plus d'une minute des échappés.

[95 km]

La composition complète du groupe de tête

Alexis Vuillermoz (AG2R), Matej Mohoric (Bahrein), Mathieu Ladagnous (Groupama-FDJ), Carlos Verona (Movistar), Luis Léon Sanchez (Astana), Sergio Henao (UAE), Lennard Kämna (Sunweb), Tim Wellens (Lotto), Lilian Calmejane, Romain Sicard, Rein Taaramae (Total-Direct Energie), Ilnur Zakarin, Marco Haller (Katusha), Guillaume Martin (Wanty-Gobert) et Elie Gesbert (Arkéa) ont repris Peter Sagan et Vincenzo Nibali.

[98 km]

Le groupe de tête se compose enfin

17 hommes sont en tête, après avoir reçu l'aval du peloton. Guillaume Martin (Wanty-Gobert) est le mieux classé au général, à 9'02'' de Julian Alaphilippe.

[99 km]

14 hommes derrière Nibali

Peter Sagan ne peut pas suivre Vincenzo Nibali dans la côte de Labatmale (1,4 km à 6,7%). L'Italien va attendre les 14 hommes placés derrière pour ne rouler seul. 2'18'' d'avance pour le Requin de Messine.

[100 km]

Echappée validée par le peloton

Nibali compte 1'32'' d'avance sur le peloton, qui va laisser filer. Un groupe intercalé, dans lequel figurent entre autres Vuillermoz (AG2R), Henao (UAE), Martin (Wanty), Calmejane (Total), Gesbert (Arkéa), Zakarin (Katusha), Wellens (Lotto), Ladagnous (Groupama-FDJ).

[101,5 km]

Vinokourov en remet une couche sur Alaphilippe

Ancien coureur à la réputation sulfureuse, actuel manager d’Astana, Alexandre Vinokourov s’est fait remarquer avec une petite phrase polémique à propos de Julian Alaphilippe sur le Tour de France. Il en a rajouté une couche, ce samedi, au micro de RMC Sport. A-t-il été impressionné par le Français ? "Oui, un peu, confie le Kazakh avant le départ de la 14e étape. C’était une surprise hier (vendredi). Je pensais qu’il allait perdre le maillot. Chapeau, il l’a gardé. Félicitations." Pas le moindre sourire pour accompagner ces félicitations, plutôt un ton très, très sec… Et pense-t-il que Julian Alaphilippe peut aller au bout ? "S’il arrive avec le maillot jaune à Paris, ça va être vraiment une grande surprise. Et je ne comprends pas le cyclisme (alors), lâche Alexandre Vinokourov. Mais il est motivé, il est à la maison, il a le maillot jaune sur les épaules. Ça peut faire beaucoup de choses, le maillot. On a vu Voeckler garder le maillot sur beaucoup de jours, à une époque (en 2011, ndlr). Alaphilippe, c’est une autre classe. Mais on va voir après les Pyrénées, déjà."

(YP)

[103,6 km]

Un premier coup royal dans cette 14e étape

Vincenzo Nibali (Bahreïn-Merida) et Peter Sagan (Bora) comptent 33'' d'avance sur le peloton et semblent partis pour une échappée à deux. Lennard Kämna (Sunweb) est intercalé, Tim Wellens (Lotto) et son maillot à pois essaye de revenir. Alexis Vuillermoz aussi.

[108 km]

Première tentative pour Vincenzo Nibali (Bahreïn-Merida), qui emmène Elie Gesbert (Arkéa) sur le porte-bagage. Peter Sagan étire le peloton pour revenir et accompagner le coup orchestré par l'Italien.

[109 km]

Les Total-Direct Energie sont aux avant-postes pour créer un premier groupe. Alexis Vuillermoz (AG2R) semble aussi décidé à prendre le bon coup... qui ne part pas pour le moment.

[109,6 km]

ET C'EST PARTI POUR LA 14e ETAPE !

Personne ne se porte à l'avant pour le moment.

[117,5 km]

A ce petit jeu, certains Français pourraient tirer leur épingle du jeu. Parmi eux, Guillaume Martin (Wanty-Gobert) qui a annoncé son désir de faire "une grande étape" avant le départ. Le champion de France Warren Barguil (Arkéa), Alexis Vuillermoz (AG2R) ou Lilian Calmejane (Total-Direct Energie) pourraient aussi tenter leur chance.

[117,5 km]

Le départ réél a été décalé de 6,5 kilomètres pour cause de manifestation sur la voie publique. Les échappées vont sans doute attaquer dès les premiers kilomètres !

[117,5 km]

Les performances d'Alaphilippe soulèvent de premières interrogations. Le Français y a répondu vendredi, tandis qu'Alexandre Vinokourov, le manager d'Astana, en a remis une couche ce samedi. Et c'est à lire >>> ici.

[117,5 km]

C'est parti pour le départ fictif !

[13h28]

Alaphilippe va passer un dixième jour en jaune

Le Français a été chaudement acclamé par la foule tarbaise au moment de signer son engagement. Le Montluçonnais va lancer le départ fictif dans quelques minutes.

[13h23]

Le profil vidéo de la 14e étape, avec le col du Tourmalet en point d'orgue (19 km à 7,4%).

[13h14]

Alaphilippe doit-il craindre pour sa tunique ?

Toujours plus leader du classement général au lendemain de son numéro sur le contre-la-montre de Pau, le Français compte 1'26'' sur Geraint Thomas, son dauphin. Tous les autres favoris sont au-delà des deux minutes. Mais la Grande Boucle entre une première fois dans la montagne qui fait mal aux jambes... 

[13h10]

Le profil de la 14e étape

Courte (117,5 km), pentue (3 cols référencés), enchaînement Soulor-Tourmalet. Cette troisième étape pyrénéenne va opérer un premier tri dans le classement général.

[13h06]

Bonjour à toutes et à tous !

Bienvenue sur RMC Sport pour suivre en direct commenté et en intégralité la 14e étape du Tour de France entre Tarbes et le col du Tourmalet (117,5 km). Départ fictif à 13h30, course lancée à 13h45.