RMC Sport

Tour de France: Pogacar frappe un grand coup, Van der Poel sauve le jaune

Tadej Pogacar a fait forte impression en remportant le contre-la-montre de la cinquième étape du Tour de France, ce mercredi, en Mayenne. Si le maillot jaune reste pour huit secondes sur les épaules du Néerlandais Mathieu van der Poel, le Slovène est le grand gagnant du jour parmi les favoris,

Il avait écrit la légende du Tour de France l’an dernier en renversant Primoz Roglic, à la veille de l’arrivée sur les Champs-Elysées, en réussissant un chrono magistral à La Planche des Belles Filles. Du haut de ses 22 ans, il a une nouvelle fois frappé un grand coup ce mercredi après-midi en remportant la cinquième étape, un contre-la-montre de 27,2 kilomètres entre Changé et Laval sur les routes de Mayenne.

Sur un nuage sur ce tracé censé favoriser les spécialistes, avec d’abord des petites côtes puis des longs faux-plats, le Slovène de la formation UAE Team Emirates a écrasé la concurrence et envoyé un message fort à ses rivaux pour la victoire finale.

En survolant à une moyenne de 51 km/h, il a bouclé ce chrono en 32 minutes, avec 19 secondes d’avance sur le Suisse Stefan Küng (Groupama-FDJ), un pur rouleur, et 27 sur le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma). Le top 5 de l’étape est complété par le Belge Wout Van Aert (Jumbo-Visma) et le Néerlandais Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix). En terminant à 31 secondes du vainqueur du jour, ce dernier a sauvé son maillot jaune pour huit secondes.

Au classement général, Pogacar, surpuissant, accentue lui son avance sur tous les autres favoris. Il compte ainsi 40’’ d’avance sur Julian Alaphilippe (14e du chrono), 1’40’’ sur Roglic, et 1'46" sur Geraint Thomas, entre autres.

Alaphilippe va revoir ses plans

"C’est vrai que c’est un bon jour pour moi, a sobrement reconnu Pogacar à l'arrivée. J’ai essayé de ne pas faire d’erreurs et de commencer vite. J’ai senti que ma forme était bonne et j’ai su garder le rythme jusqu’à la fin. J’ai gagné du temps donc je suis super heureux, je suis très excité pour la suite." Alaphilippe, lui, avait un peu de mal à cacher sa frustration. "Je ne suis pas forcément déçu, j’ai tout donné. J’ai donné le maximum, j’ai entendu à la radio que je n’étais pas dans le coup. Récupérer le maillot jaune ? Il va falloir changer les plans...", a-t-il glissé au micro de France TV. "Félicitations à Pogacar, il a remis les pendules à l'heure. Il est venu là pour gagner. Moi je veux me faire plaisir, il reste encore des opportunités, j'ai des choses en tête", a-t-il ajouté.

Jeudi, le parcours de la sixième étape, long de 160 kilomètres, devrait offrir un sprint à Châteauroux, avec une ligne droite de 1600 mètres pour terminer.

RR