RMC Sport

Tour de La Provence: pas de victoire mais une rentrée réussie pour Alaphilippe

Julian Alaphilippe

Julian Alaphilippe - Icon

Pour sa reprise au Tour de La Provence ce jeudi, Julian Alaphilippe a animé la première étape avec une attaque tranchante loin de l'arrivée. Le Français, vêtu du maillot arc-en-ciel de champion du monde, n'a été repris qu'à deux kilomètres du but.

"Je ne pensais pas partir aussi loin de l'arrivée. C'était une attaque à l’instinct. Mais la victoire était jouable jusqu'à quelques mètres de l’arrivée." Pour sa grande rentrée ce jeudi sur le Tour de La Provence, Julian Alaphilippe a marqué les esprits lors de la première étape remportée par son coéquipier chez Deceuninck-QuickStep, l'Italien Davide Ballerini, entre Aubagne et Six-Fours-les-Plages (182,3 km).

Vêtu de son maillot arc-en-ciel de champion du monde, Alaphilippe a animé la course en partant à l'abordage depuis le sommet du Brulât, à 73 kilomètres de l'arrivée, en compagnie des Italiens Gianni Moscon (Ineos) et Giulio Ciccone (Trek-Segafredo). Repris à deux kilomètres du but, il a ensuite aidé Ballerini à l'emporter. "Avec le vent de côté, c'était plus judicieux de rester à l'avant. Je savais qu'une fois repris, on avait encore une chance avec Davide. J'ai vu qu'il avait gagné dans les tous derniers mètres. C'est un excellent départ pour nous", a-t-il confié.

"Je suis venu ici pour me tester"

Sur la ligne d’arrivée, la victoire semblait promise à Arnaud Démare (Groupama-FDJ). Mais le sprinteur picard, gêné par un fort vent de côté, s'est découvert trop tôt. Ballerini, bien protégé dans le final par le Danois Kasper Asgreen et Alaphilippe, l'a dépassé in extremis pendant que Nacer Bouhanni (Arkea-Samsic) s'adjugeait la troisième place. Vendredi, la deuxième étape entre Cassis et Manosque, longue de 174,6 km, proposera une arrivée en montée favorable aux puncheurs. Or, Alaphilippe est cinquième du classement général, à sept secondes de Ballerini.

"Je vais payer mes efforts dans les prochains jours. Mais l'objectif est déjà rempli avec la victoire de Davide aujourd'hui. Je suis venu ici pour me tester, voir où j'en suis, faire des efforts et préparer la suite", a prévenu le Français de 28 ans. Et prendre un bain de foule populaire : "Ça m'a fait plaisir, j'ai entendu beaucoup d'encouragements aujourd'hui. Vivement demain !"

RR avec CB et AFP