RMC Sport

Usé par son Tour de France, Alaphilippe va prendre "un peu de vacances"

Après avoir abandonné samedi sur la Clasica San Sebastian, Julian Alaphilippe va s'octroyer quelques jours de repos. Son programme de fin de saison devrait être axé autour de sa préparation aux championnats du monde, programmés fin septembre dans le Yorkshire.

Il va s’offrir un repos mérité. Attendu ce dimanche soir au départ de la Ronde d’Aix-en-Provence, le seul critérium auquel il devrait participer cet été, Julian Alaphilippe coupera ensuite quelques semaines avec le vélo. "C'est l'heure d'un peu de vacances pour moi. Merci à tous pour le soutien. C'est une saison encore exceptionnelle jusqu'à présent", a-t-il annoncé sur ses réseaux sociaux.

A bout de forces après son exceptionnel Tour de France, qui l’a vu remporter deux étapes, porter le maillot jaune pendant 14 jours et prendre la cinquième place du classement général final, le coureur français a abandonné samedi sur la Clasica San Sebastian.

Objectif Mondiaux pour Alaphilippe

Vainqueur de la classique basque l’année dernière, il a cette fois jeté l’éponge après seulement 90 kilomètres de course. "Il est vraiment très fatigué après ses longues heures d’effort sur le Tour", a expliqué auprès de L’Equipe son directeur sportif chez Deceuninck-Quick Step, Wilfried Peeters. Son abandon a permis à Remco Evenepoel, son jeune coéquipier de 19 ans, de prendre la lumière en remportant sa première course majeure.

Alaphilippe lui a d’ailleurs adressé ses félicitations sur Twitter: "Heureux de voir l'éclosion d'un talent au plus haut niveau." Les deux hommes pourraient se retrouver entre le 29 août et le 1er septembre lors du Tour d’Allemagne. Alaphilippe se concentrera ensuite sur sa préparation des championnats du monde, qui se disputeront dans le Yorkshire le 29 septembre, et dont il sera logiquement l’un des principaux favoris. Il pourrait aussi être tenté de s’aligner sur le Tour de Lombardie, la dernière classique de la saison. Il avait pris la deuxième place en 2017 derrière l’Italien Vincenzo Nibali.

RR