RMC Sport

Affaire escort girls: Ribéry attaque Closer en justice

Franck Ribéry

Franck Ribéry - AFP

Dans un communiqué de presse, Franck Ribéry a annoncé ce vendredi qu’il attaquait Closer en justice. Dans son édition du jour, le magazine people indique que le joueur du Bayern Munich est de nouveau impliqué dans une affaire de prostitution.

Franck Ribéry passe à l’offensive. Ce vendredi, par la voie d’un communiqué de presse, le joueur du Bayern Munich annonce qu’il attaque Closer en justice. Le magazine people consacre dans son édition du jour un article intitulé « Exclusif, le nouveau scandale qui va ébranler le foot français », relatant le fait que Ribéry a été entendu par la Brigade de répression du proxénétisme dans une affaire de prostitution le 26 novembre dernier.

Si Me Alberto Brusa, son avocat, avait déjà indiqué sur RMC que le joueur du Bayern Munich « n’est absolument pas lié à une quelconque affaire d’escort girls ou de proxénétisme » et n’a « été entendu d’une manière simple, en tant que témoin », l’ancien international français a décidé de porter l’affaire en justice.

« Des rumeurs infondées et salissantes »

« Encore une fois, alors que Monsieur Ribéry est totalement étranger à une quelconque instruction judiciaire, le magazine Closer colporte des rumeurs et non des informations. Le magazine Closer poursuit, ainsi, son activité de dénigrement public, obligeant Monsieur Ribéry à réagir de nouveau par le biais de son Conseil et réaffirmer sa totale extranéité à une quelconque information judiciaire et que, son image, sa dignité, sa réputation sont bafouées par un magazine créateur de scandales inexistants.

L’article du magazine Closer, en colportant des rumeurs infondées et salissantes, ne fait qu’aggraver le préjudice déjà subi, par l’atteinte portée, précédemment, par la voie du site internet de Closer Mag. Le magazine Closer fera donc l’objet de poursuites judiciaires pour faire sanctionner ces agissements préjudiciables pour Monsieur Ribéry et sa famille. Compte-tenu du caractère fallacieux et mensonger de l’article, Monsieur Franck Ribéry informe la presse et l’ensemble des médias de ne pas se rendre complices de cette violation manifeste de la dignité humaine en participant à cette turpitude. »

dossier :

Franck Ribéry