RMC Sport

Bundesliga: le Bayern enchaîne, le Stuttgart de Pavard humilié

Grâce à sa victoire samedi face au Werder Brême (1-0), à l'occasion de la 30e journée de Bundesliga, le Bayern Munich conforte sa première place avant le déplacement du Borussia Dortmund à Fribourg. En bas de classement, le Stuttgart de Benjamin Pavard a vécu un cauchemar contre Augsbourg (6-0).

Le Bayern enchaîne. La troupe de Niko Kovac a accentué ce samedi son avance en tête de la Bundesliga, après sa victoire laborieuse sur le Werder Brême (1-0), mettant ainsi la pression sur le Borussia Dortmund, deuxième à quatre points, qui affronte Fribourg dimanche. Le BVB n'a désormais plus le droit à l'erreur: face au 13e du championnat, mais qui reste la dernière équipe à avoir tenu en échec le Bayern (1-1, le 30 mars), les hommes de Lucien Favre devront s'imposer pour rester dans le rythme imposé par le géant bavarois. Car le Bayern, à la peine face à une équipe du Werder bien organisée autour de son gardien Jiri Pavlenka, héroïque tout au long de la rencontre, a enregistré un troisième succès de rang en Bundesliga. Une victoire acquise grâce à son défenseur, Niklas Süle, auteur du seul but du match à un quart d'heure de la fin.

Pavard en plein cauchemar, Mateta régale

Le Bayern a poussé, poussé mais s'est longtemps montré bien trop maladroit pour tromper un incroyable Pavlenka. Au total, les Munichois ont frappé vingt-huit fois au but, mais le gardien du Werder a sorti le grand à plusieurs reprises. Jusqu'à la 75e et la frappe, légèrement déviée, de Süle. Dans les autres rencontres du jour, Augsbourg s'est donné un peu d'air dans la lutte pour le maintien en dominant largement un adversaire direct, le VfB Stuttgart de Benjamin Pavard (6-0), désormais 16e à six longueurs de Schalke 04, premier non-relégable. Titulaire dans l’axe de la défense à trois mise en place par Markus Weinzierl, le champion du monde n’a pas pu empêcher le naufrage de son équipe. Sur une série de six matchs sans victoire, Stuttgart affiche la pire défense d’Allemagne avec 67 buts encaissés en 30 matchs, soit une moyenne de 2,23 buts pris par match.

Un autre Français a en revanche brillé ce samedi. Jean-Philippe Mateta s'est offert un doublé contre Düsseldorf, permettant à Mayence (3-1) de grimper à la 11e place. Arrivé l’été dernier en provenance de l’OL pour huit millions d’euros, l’attaquant des Espoirs, 21 ans, en est à 12 buts inscrits cette saison en championnat. Parmi les joueurs français évoluant en Bundesliga, seul Sébastien Haller (Francfort) fait mieux avec 14 buts.

RR avec AFP