RMC Sport

Bayern-Dortmund: avec un triplé, Lewandowski dompte Haaland dans un match fou

Mené 2-0 après dix minutes sur un doublé d'Erling Haaland, le Bayern Munich est parvenu à renverser le Borussia Dortmund (4-2) ce samedi lors de la 24e journée de Bundesliga. Robert Lewandowski a signé un triplé pour permettre à son équipe de reprendre la place de leader.

Le match aller avait déjà offert un scénario assez fou. Au Signal Iduna Park, le 7 novembre dernier, le Bayern Munich avait dû s’employer pour venir à bout du Borussia Dortmund (3-2). Quatre mois plus tard, l’ogre bavarois a remis ça. Pourtant rapidement mené 2-0 sur un doublé du phénomène Erling Haaland, il s’est adjugé le "Klassiker" (4-2) au bout du suspense, porté par un triplé de Robert Lewandowski. Ce succès permet au "Rekordmeister" de reprendre la tête de la Bundesliga avec deux points d’avance sur Leipzig. Le BvB reste sixième.

Haaland, un doublé express et une blessure

En plus d’être une confrontation attendue entre le champion en titre et son dauphin, ce Bayern-Dortmund était aussi l’occasion de voir s’opposer deux monstres : Lewandowski et Haaland. Deux machines à marquer, deux buteurs terriblement cliniques. Avec d’un côté l’une des références au poste d’avant-centre depuis plus de dix ans, et de l’autre le nouveau cauchemar des défenses.

Dans ce duel à distance, c’est d’abord l’élève qui a pris le dessus sur le maître. Il n’a fallu que deux minutes à Haaland pour trouver la faille d’un tir soudain du gauche, plein axe, légèrement contré par Jérôme Boateng (2e). Pas de quoi rassasier le Norvégien de 20 ans. Sept minutes plus tard, il a surgi dans la surface pour couper un centre de Thorgan Hazard et venir conclure une très belle action collective initiée par Mahmoud Dahoud (9e).

Depuis ses débuts avec Dortmund en janvier 2020, Haaland a marqué à 45 reprises en 46 matchs officiels. Cette saison, il totalise 29 buts en 28 apparitions cette toutes compétitions confondues (dont 19 en 19 matchs de Bundesliga). Des chiffres affolants, qu’il n’a pas vraiment eu l’occasion de gonfler après ce doublé express à l’Allianz Arena. Le Borussia a peu à peu reculé et a eu plus de mal à trouver son attaquant. Même si ce dernier aurait pu s’offrir un triplé dès la 25e minute. Problème : Thomas Meunier s’est totalement manqué alors qu’il était dans une position idéale pour centrer dans la surface à destination d’Haaland. Assurément l’un des tournants du match.

Dos au mur, mené 2-0 à la surprise générale, le Bayern s’est en est remis à Lewandowski pour se relancer. Le canonnier polonais de 32 ans a d’abord profité d’un crochet dévastateur de Leroy Sané sur Nico Schulz pour marquer de près (26e). La pression s’est alors accentuée sur les buts du Borussia, qui a fini par craquer une seconde fois juste avant la pause. Pour avoir marché sur le pied de Kingsley Coman, Dahoud a permis à Lewandowski d’égaliser sur penalty (43e). Revigorés par le doublé de leur numéro neuf, les locaux ont continué de faire souffrir une équipe du Borussia orpheline de son meilleur joueur dans la dernière demi-heure.

Lewandowski encore immense

Touché à la cheville droite, Haaland a été contraint de céder sa place dès la 60e. Une mauvaise nouvelle de plus pour Dortmund, déjà privé pour ce match de Raphaël Guerreiro, Manuel Akanji, Axel Witsel et surtout Jadon Sancho, tous à l'infirmerie. Côté bavarois, Benjamin Pavard, Corentin Tolisso et Douglas Costa manquaient à l’appel. Boateng, lui, est sorti sur blessure à la 70e, remplacé par Javi Martinez et non par Lucas Hernandez, resté sur le banc.

Dans une seconde période moins débridée que la première et bien plus tactique, les Munichois ont cherché à ne laisser aucune respiration au Borussia, à nouveau en souffrance après l'entrée de Serge Gnabry. Et comme à l'aller, le Bayern a crucifié son rival en fin de match. En deux temps. D'une reprise sans contrôle, Leon Goretzka a donné l'avantage aux siens (88e).

Puis Lewandowski, encore lui, a tué tout suspense d'un tir croisé imparable (90e). Son 31e but de la saison en 23 matchs de Bundesliga. Le voilà plus que jamais lancé sur la trace du "record des records" allemand : les 40 buts en championnat du légendaire Gerd "Bomber" Müller, qui avait établi sa marque en 1971-1972 avec le Bayern de Franz Beckenbauer. Les joueurs de Dortmund, eux, tenteront de rebondir dès mardi face au FC Séville en huitième de finale retour de la Ligue des champions.

https://twitter.com/rodolpheryo Rodolphe Ryo Journaliste RMC Sport