RMC Sport

Coupe du monde 2022: le coup de pression de la Fifa à la Tunisie, menacée d’exclusion

La Fifa a adressé cette semaine un courrier à la Fédération tunisienne de football pour lui demander des éclaircissements sur sa situation. L’instance dirigée par Gianni Infantino pourrait décider d’exclure les Aigles de Carthage en cas d’ingérence du gouvernement tunisien dans les affaires de la gestion de FTF.

Troisième adversaire de l’équipe de France lors de la Coupe du monde, le 30 novembre, la Tunisie pourrait manquer - dans un scénario catastrophe - le voyage au Qatar. La faute à une déclaration du ministre de la Jeunesse et du Sport Kamel Deguiche. En conflit avec la Fédération tunisienne de football, le membre du gouvernement a menacé de changer ses dirigeants. Une potentielle ingérence qui n’a pas du tout plu à la Fifa. A tel point que l’instance présidé par Gianni Infantino a officiellement écrit à la FTF pour lui demander de faire la lumière sur cette affaire.

"Il a été porté à notre attention que les autorités étatiques sembleraient vouloir s’immiscer dans les affaires de la FTF, notamment en envisageant la dissolution du Bureau fédéral de la FTF, s’est inquiétée la Fifa dans sa lettre adressée à la Fédé tunisienne et révélé par la radio locale Mosaïque FM. A cet égard, nous souhaiterions vous rappeler que les associations membres de la Fifa sont statutairement tenues de gérer leurs affaires de manière indépendante et sans influence indue de tiers."

>> Toutes les infos avant le Mondial 2022

La Tunisie exclue, l’Italie qualifiée?

Avant de décider d’une éventuelle sanction contre la Tunisie en cas d’ingérence étatique, le règlement prévoyant une suspension de la fédération et donc une exclusion de la sélection, la Fifa a laissé quelques jours à la FTF pour éclaircir sa situation.

Mais si dirigeants du football tunisien ne parviennent pas à calmer le jeu avec leur gouvernement et donc à apaiser la Fifa, le risque de voir les Aigles de Carthage exclus de la Coupe du monde 2022 disputée du 20 novembre au 18 décembre au Qatar existe bel et bien.

Dès lors, l’instance présidée par Gianni Infantino pourrait décider de repêcher une équipe pour compléter le groupe D et affronter le Danemark, l’Australie et la France. Première équipe du classement international non qualifiée pour le Mondial, l’Italie aurait alors un mince espoir de disputer le tournoi.

En cas d’ingérence avérée de l’état dans les affaires de la fédération, les clubs tunisiens seraient également passibles d’une exclusion des compétitions continentales organisées par la CAF. Mais pour le moment, le Fédération tunisienne peut encore rassurer la Fifa et la sélection dirigée par Jalel Kadri doit bien affronter les Bleus le 30 novembre prochain à Doha. Après des premières rumeurs en juin dernier, le ministre Kamel Deguiche avait démenti une éventuelle dissolution de la FTF. Visiblement cela n’avait pas convaincu la Fifa.

Jean-Guy Lebreton