RMC Sport

Coupe du monde 2022: le Qatar a prévu des zones pour faire dessoûler les supporters ivres

Nasser al-Khater a confirmé ce jeudi que l’alcool serait bien autorisé pendant le Mondial 2022 au Qatar. Le président du comité d'organisation de la Coupe du monde a également précisé que des espaces seront prévus pour faire dessoûler les supporters ivres en toute sérénité.

Nasser Al-Khater a choisi un média britannique pour s'exprimer sur l'accessibilité de l'alcool pendant la Coupe du monde 2022 au Qatar. Ce jeudi, le patron du comité du comité d'organisation du tournoi disputé du 20 novembre au 18 décembre s'est montré particulièrement clair: oui, il sera possible de consommer des boissons alcolisées pendant le Mondial.

"Je l’ai déjà dit plusieurs fois et je le redis encore: l’alcool est disponible au Qatar, a martelé le dirigeant qatarien auprès de Sky Sports. C’est peut-être plus limité que dans d’autres pays du monde, que cela soit en Europe, aux Etats-Unis ou dans d’autres pays d’Europe de l’Est ou de l’Est. Mais il sera davantage disponible, dans des zones autorisées, qu’il ne l’est aujourd’hui au Qatar car nous n’avons pas ces zones autorisées. C’est comme nous l’avons promis depuis le premier jour."

>> Toutes les informations sur le Mondial 2022 au Qatar

"Aider les gens à dessoûler s’ils ont bu excessivement"

Le Qatar est régi par la charia. L'alcool y est habituellement interdit mais cela ne sera pas le cas pendant le Mondial. Il sera donc bel et bien possible de boire une pinte de bière ou un verre d'un autre alcool pendant toute la durée de la compétition disputée dans le Golfe.

Une voire plusieurs pintes... à en devenir complètement ivre même, si c'est dans le périmètre prévu pour par les autorités locales. De la même manière que des espaces précis seront identifiés pour y consommer de l'alcool, les organisateurs ont prévu des zones pour dessoûler.

"Je ne sais pas où vous avez entendu parler d’espaces pour dessoûler. Je sais qu’il y a des plans mis en place pour aider les gens à dessoûler s’ils ont bu excessivement, a précisé Nasser Al-Khater. Ce sont des endroits pour être sûr qu’ils restent sains et saufs, qu’ils ne blessent personne et qu’ils ne soient pas blessés. Je pense que c’est une bonne idée."

Jean-Guy Lebreton