RMC Sport

Coupe du monde: les Bleus l'ont dit dès la qualification, ils veulent effacer la finale de l'Euro 2016

L’équipe de France s’est qualifiée ce mardi pour la finale de la Coupe du monde 2018 en battant la Belgique (1-0) à Saint-Pétersbourg. Mais les Bleus ne veulent pas crier victoire trop vite, car le souvenir de la défaite à l’Euro 2016 est encore dans toutes les têtes. Et qu'il faut l'effacer en gagnant dimanche.

On est en finale ! On est en finale ! C’est bien mais cela ne suffit pas aux joueurs de l’équipe de France. Immédiatement après leur victoire contre la Belgique (1-0) ce mardi en demi-finales de Coupe du monde, les Bleus se sont tournés vers leur prochaine échéance. Dans le sillage du sélectionneur Didier Deschamps, le reste du groupe tricolore a choisi de se concentrer pour leur duel final prévu dimanche à Moscou.

"Je ressens beaucoup de fierté pour groupe, a indiqué le technicien au micro de RMC. On va jouer cette finale pour la gagner car celle d’il y a deux ans n’est pas encore digérée. Elle était très douloureuse. Ça fait très mal. J'y pense, les joueurs aussi. Dimanche, il faudra tout faire pour être du bon côté."

Les Bleus ne veulent rien lâcher

Encore traumatisée par le douloureux souvenir de la finale de l’Euro 2016 perdue contre le Portugal en prolongation (0-1), l’équipe de France a soif de victoire. Retrouver les Bleus en finale de la Coupe du monde, deux ans plus tard, sonne comme une superbe revanche pour ce groupe meurtri. Surtout, les 23 joueurs tricolores et tout le staff français sont conscients du chemin qu’il reste à parcourir. "La finale, c'est la dernière marche mais c'est la plus importante, la rencontre qu'il faudra gagner, a lancé N’Golo Kanté. Aujourd'hui, on profite. Mais demain, il faut s'y remettre." 

Pogba trop déçu en 2016 pour crier victoire

Paul Pogba partage l’avis de son partenaire dans l’entrejeu. Il a trop souffert de la défaite en 2016 et ne veut pas s’enflammer avant d’avoir le trophée entre ses mains. "Bravo pour le match, bravo pour la performance mais ce n'est pas fini, a lâché le milieu des Bleus sur RMC. Je sais que tout le monde est heureux mais il reste une grosse étape. Je n'ai pas envie de célébrer comme à l'Euro, pour ensuite être déçu. Je suis content mais je ne veux pas revivre la même chose qu'à l'Euro. Je veux passer de bonnes vacances et ramener la coupe à la maison."

Griezmann, l’année de la gagne ?

Antoine Griezmann est peut-être l’un des joueurs qui avait le plus mal digéré la défaite en finale de l’Euro 2016. Meilleur buteur et meilleur joueur de la compétition disputée en France, "Grizou" avait connu une fin de saison terrible cette année-là. Une finale de Ligue champions perdue avec l’Atlético, avec en prime un penalty raté face au Real, et ensuite cette désillusion contre le Portugal. Deux revers qui avaient mis fin à ces espoirs de remporter le Ballon d’Or. 

L’année 2018 a mieux débuté pour le leader de l’attaque tricolore. Antoine Griezmann a remporté la Ligue Europa avec les Colchoneros et maintenant, il se retrouve en finale de la Coupe du monde. Pourtant, il refuse de crier victoire trop rapidement. "Je n'ai pas envie de revivre ça, a tempéré l’un des chouchous du public tricolore. On va voir contre qui on va tomber, préparer ça et regarder des vidéos comme pour la Belgique. Et il y aura un bloc qui va tout donner."

Les Bleus ont décroché leur qualification tous ensemble. Cette belle solidarité pourrait encore faire la différence en finale face à l’Angleterre ou la Croatie. Tout un pays en rêve.

JGL