RMC Sport

Pourquoi la Coupe du monde 2022 est la "meilleure de tous les temps", selon Infantino

Gianni Infantino s’est réjoui vendredi de la réussite globale de la Coupe du monde 2022 au Qatar. A deux jours de la finale entre la France et l’Argentine, le président de la Fifa a salué les avancées réalisées au Qatar et s’est félicité du niveau de jeu affiché pendant les rencontres.

On prend presque les mêmes et on recommence. Un peu plus de quatre ans après avoir qualifié la Coupe du monde en Russie de meilleure épreuve de l’histoire, Gianni Infantino en a fait autant ce vendredi au sujet du Mondial 2022, parlant de la "meilleure de tous les temps". Le président de la Fifa a vanté les mérites de la compétition organisée au Qatar à deux jours de la finale entre l’équipe de France et l’Argentine. Dimanche, les Bleus défieront l’Albiceleste (dès 16h en direct commenté sur le site et l’app RMC Sport). Peu importe le vainqueur, le dirigeant suisse sera content car son organisation sera la grande gagnante après un tournoi réussi.

"La première chose dont je souhaite parler après le conseil de la FIFA, ce sont les louanges unanimes pour cette Coupe du monde. Pour l’unique pouvoir de cohésion montré lors ce Mondial, s’est enthousiasmé Gianni Infantino. Un immense merci à toutes les personnes impliquées. Bien sûr au Qatar, tous les volontaires et tous ceux qui ont contribué à faire de cette Coupe du monde la meilleure compétition de l’histoire. [...] Nous avons rencontré un très grand succès mais nous touchons du bois. Il reste deux matchs et je dis à tout le monde, ceux qui reçoivent des félicitations, il faut rester concentré jusqu’à la fin. Et ensuite, bien sûr, nous confirmerons ce sentiment, c’est déjà plus qu’un sentiment, de réussite."

>> Toutes les infos sur le Mondial 2022 au Qatar

Infantino a apprécié le niveau de jeu

La Fifa et le patron de l'arbitrage mondial avait fait passer le message que les arbitres devaient veiller à un temps de jeu effectif se rapprochant au maximum des 90 minutes. Avec environ dix minutes de temps additionnel en moyenne pendant le Mondial, Gianni Infantino a jugé cet objectif comme atteint. Et, comme le fait d'organiser le tournoi en milieu de saison, cela a permis d'assister à des matchs de meilleure qualité.

"En ce que concerne les matchs, on a vu quelques rencontres incroyablement compétitives. On a vu quelques surprises, quelques buts vraiment fantastiques, a loué le président de la Fifa. Le fait de jouer en novembre et en décembre plutôt qu’à la fin d’une saison éprouvante pour de nombreux joueurs, on l’a vu dans la qualité des matchs."

Infantino fier d'avoir réuni le monde au Qatar

Avant d'organiser la prochaine Coupe du monde en Amérique du Nord, Gianni Infantino a félicité l'hôte qatarien et tous les pays voisins pour le bel accueil réservé aux fans du monde entier. Pour ce qui est de la cohésion entre les peuples, la compétition a constitué une réussite totale. Des supporters venus des quatre coins du Globe ont pu découvrir le monde arabe grâce au football.

"Pour la Coupe du monde a été un vrai succès sur tous les fronts. Le principal, bien sûr, ce sont les supporters, leur comportement, l’ambiance joyeuse, faire découvrir le monde arabe à des gens venant de partout. Je pense que c’est très important pour notre futur, a ainsi enchaîné le patron du football mondial. [...] Je vais attendre jusqu’à la fin de la finale pour juger cette Coupe du monde. Mais je pense déjà maintenant que l’héritage du Mondial est que de nombreuses personnes issues du monde entier sont venues au Qatar et ont découvert le monde arabe qu’elles ne connaissaient pas ou ne connaissaient que par ce qu’on leur en disait."

Et le Suisse de se féliciter de la fin de certains préjugés: "En même temps, les Qatariens comme les Emiratis et les Saoudiens qui ont aussi accueillis de nombreux fans se sont préparés à accueillir le monde. Ils ont ouvert leurs maisons, leurs portes, leurs pays pour accueillir les gens. Pour accueillir tout le monde et d’où qu’ils viennent. Le principal héritage pour ceux qui sont venus et ceux qui sont ici pour les accueillir ont découvert que ce qui est dit, ce qu’ils pensent ou ce qu’ils croient n’est pas vrai. Ils peuvent passer du temps ensemble, s’amuser, passer du bon temps et tout simplement mieux se connaître. Et en rentrant chez eux, ces gens en parleront. Les gens qui vont rester ici, ils vont parler de leur expérience et ils s’ouvriront plus aux autres. C’est un héritage non footballistique très important que cette Coupe du monde a apporté."

Jean-Guy Lebreton avec Nicolas Pelletier