RMC Sport

Equipe de France: Pavard, un "top joueur international" sur le point d'exploser?

Benjamin Pavard,

Benjamin Pavard, - FRANCK FIFE / AFP

Depuis sa première sélection chez les Bleus en novembre dernier, Benjamin Pavard enchaîne les performances de haute volée en Bundesliga. Au point d'attiser les convoitises de grandes équipes comme le Bayern Munich, et de retrouver les Bleus lors de ce déroulement.

Il était l'invité surprise de la liste de Didier Deschamps en novembre dernier. Et pourrait bien tendre à s'imposer en Equipe de France dans les mois à venir. Benjamin Pavard, qui va souffler sa 22e bougie mercredi, enchaîne les bonnes performances avec son club du VfB Stuttgart depuis son arrivée cet été.

Meilleur jeune du mois de février

Le natif de Maubeuge est parvenu à rapidement s'imposer parmi les cadres de l'équipe allemande, avec laquelle il a disputé 27 matches et inscrit un but cette saison. Le jeune joueur français monte en puissance de l'autre côté du Rhin et ne cesse d'impressionner les observateurs, semaine après semaine.

Si bien qu'il a été élu "Rookie" du mois de février (à comprendre, meilleur jeune de Bundesliga, NDLR) par les spectateurs, et que les médias allemands louent les "capacités exceptionnelles" du Français. Benjamin Pavard contribue pleinement aux bons résultats engrangés par son club depuis la fin de l'année 2017.

Grâce en partie aux bonnes performances du défenseur formé à Lille, le VfB Stuttgart présente la deuxième meilleure défense de Bundesliga, avec seulement 30 buts encaissés (contre 20 pour le Bayern Munich) en 27 journées de championnat. Et le club, promu cette année en première division, ne cesse de grimper au classement, pointant actuellement à la 8e place.

Un joueur polyvalent

Benjamin Pavard se distingue par sa polyvalence. Longtemps utilisé par ses entraîneurs comme latéral droit, le joueur a été replacé dans l'axe à Stuttgart par son nouvel entraîneur, Tayfun Korkut, arrivé fin janvier. Il a également déjà joué à plusieurs reprises en sentinelle devant la défense. 

Un atout non négligeable pour le natif de Maubeuge, qui parvient à séduire quel que soit le poste auquel il est positionné. "Personnellement, je me sens bien partout", a-t-il déclaré en début de semaine à nos confrères du Parisien.

Convoité par de grosses écuries

Un profil atypique surveillé par de nombreux clubs. Certaines grosses écuries allemandes, comme le Bayern Munich, le Borussia Dortmund ou encore le RB Leipzig, ont d'ores-et-déjà affiché leur intérêt pour le jeune Français. Mais le club de Stuttgart n'envisage pas de laisser partir son poulain de si tôt.

"Nous sommes en train de constituer une équipe, et il y aura certainement quelques changements, mais Benjamin Pavard est un joueur clé absolu pour nous", a déclaré le directeur sportif du club, Michael Reschke, au Stuttgarter Zeitung.
Avant d'ajouter dans Bild: "Benjamin Pavard est clairement sur le point de passer du statut de talent exceptionnel à celui de top joueur international. Nous sommes actuellement le club idéal pour lui et il le sait".

Objectif Russie

En attendant d'en savoir plus son son avenir en club, Benjamin Pavard peut déjà prétendre à une place en Equipe de France pour le Mondial en Russie. Il avait marqué des points dans l'esprit de Didier Deschamps lors de sa première sélection en novembre dernier.

Entré à la mi-temps face au Pays de Galles, puis en deuxième période face à l'Allemagne, le natif de Maubeuge avait livré des prestations séduisantes. Si bien que le sélectionneur a à nouveau fait appel à lui en ce mois de mars.

"J'ai préféré revoir Benjamin Pavard avant la liste du mois de mai", avait alors justifié Didier Deschamps. Avec son profil polyvalent, le jeune joueur à tous les atouts pour s'imposer parmi les Bleus. Si une place en défense centrale semble difficile à atteindre, il pourrait sans conteste prétendre à un poste de latéral droit, bien plus ouvert, pour la coupe du Monde en Russie.

Et le joueur est prêt à jouer à tous les postes pour intégrer la liste des 23. Vraiment tous les postes:

"S'il le faut, je suis prêt à être gardien. Même remplaçant, ça me va. Franchement, être dans les vingt-trois ce serait... Vous imaginez, jouer une Coupe du monde? Qu'est-ce qu'on peut faire de mieux pour un footballeur? Pas grand-chose", avait-il confié à France Football.

Il reste un peu plus de deux mois au joueur de Stuttgart pour convaincre le sélectionneur de l'emmener dans ses bagages. A commencer peut-être dès mardi en Russie.

Céline Penicaud