RMC Sport

Affaire de la sextape: comment la FFF devrait écarter Benzema

Karim Benzema

Karim Benzema - AFP

Mis en examen dans l’affaire du chantage à la sextape dont a été victime Mathieu Valbuena, Karim Benzema devrait être écarté des Bleus ce jeudi. Noël Le Graët et le Comité exécutif de la FFF devraient s’appuyer sur la charte de l’équipe de France.

L'avenir en équipe de France de Karim Benzema se joue jeudi après-midi lors du Comité exécutif de la Fédération française de football. L'attaquant du Real Madrid est mis en examen pour complicité de tentative de chantage dans l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena. La FFF devrait acter sa mise à l'écart temporaire des Bleus, tant que la procédure judiciaire suit son cours.

Une façon de gagner du temps, dans la mesure où les prochains matchs de l'équipe de France ne sont pas programmés avant les 25 et 29 mars prochains. Plutôt que de saisir la commission de discipline, seule habilitée à suspendre un joueur mais qui ne pourrait pas statuer avant janvier 2016 pour cause de durée légale de l'instruction, le Comité exécutif de la FFF devrait décider seul d'écarter Benzema car il n'a pas respecté la charte de l'équipe de France.

Notamment ce précepte suivant : "Etre exemplaire en tout lieu et en toute circonstance". Et parce que son implication nuit à l'image de la sélection et du football français. Ces derniers jours, Noël Le Graët a consulté plusieurs membres de son Comité exécutif. Initialement, le président de la FFF n'était pas enclin à décider d'une mise à l'écart de Karim Benzema, se retranchant derrière la présomption d'innocence.

Benzema pas au courant

Mais Noël Le Graët s'est montré sensible aux pressions politique et populaire, que ce soit la sortie du Premier ministre Manuel Valls qui a estimé qu'un "grand sportif pas exemplaire n'a pas sa place en équipe de France" ou notre sondage RMC-BFM TV qui a révélé que 82% des Français ne souhaitent pas que Karim Benzema rejoue en bleu. De son côté, le Madrilène n'a pas été tenu au courant des intentions de la FFF. Quant au sélectionneur Didier Deschamps, il se réfugiera derrière la position de son président.

MBo, JRe, JS