RMC Sport

Equipe de France: colère contre l'arbitre, blessure d'Harit, appel de Deschamps... Disasi raconte ses "montagnes russes" après Monaco-OM

Invité surprise de la liste de Didier Deschamps pour pallier le forfait de Presnel Kimpembe, Axel Disasi est revenu en conférence de presse les heures qui ont suivi la défaite de son équipe contre l'OM (3-2) dimanche dernier en Ligue 1, jusqu'à sa sélection pour le Mondial lundi.

De la défaite 3-2 de l'AS Monaco sur sa pelouse face à l'OM à sa sélection pour le Mondial avec les Bleus, Axel Disasi a vécu des heures mouvementées, dimanche et lundi derniers. Il y a eu ses propos polémiques sur l'arbitrage, bien sûr, mais aussi une déferlente de haine sur les réseaux sociaux après la blessure d'Amine Harit.

"Je veux revenir sur le match contre l'OM et dire que les propos que j'ai tenus envers l'arbitre étaient le résultat d'une réaction à chaud. Je n'aurais pas dû les tenir, donc j'espère que ça me servira de leçon à l'avenir", a d'abord regretté le défenseur monégasque ce samedi devant la presse.

Concernant les péripéties qui ont suivi, il raconte: "Sur les heures qui ont suivi le match, c'était les montagnes russes, entre la déferlante sur les réseaux sociaux (à cause de la blessure d'Amine Harit, ndlr) et le coup de fil de Didier Deschamps." Gravement blessé au genou après un duel avec Axel Disasi, Amine Harit avait dû être évacué sur civière et déclarer forfait pour le Mondial. Sa saison est peut-être même terminée.

Le joueur de l'ASM a dès lors été pris pour cible par bon nombre d'internautes le jugeant responsable de la terrible blessure du milieu de terrain marocain. Ce dernier a assuré qu'il n'en voulait "pas un instant" à Axel Disasi.

"Ici pour apprendre"

"Je rentrais chez moi en voiture après avoir reçu les programmes que l'AS Monaco nous a envoyés et j'ai reçu l'appel du coach. C'est beaucoup de joie, beaucoup de fierté. Les heures qui ont suivi le match ont été folles", a poursuivi le défenseur de 24 ans.

Si le joueur n'a pas encore discuté directement avec Didier Deschamps, il assure que tout se passe pour le mieux et que son intégration a été optimale. "Je n'ai pas échangé directement avec Deschamps mais il m'a dit qu'il avait confiance en moi, que je faisais bien le travail en club. Je suis ici pour apprendre du niveau international, avec de très grands joueurs et je dois continuer ma progression."

P.B. avec A.P.