RMC Sport

Équipe de France: Deschamps enflamme "le trio qui a permis aux Bleus d’être champions du monde"

Interrogé sur les trois éléments inamovibles de l’attaque, Didier Deschamps a considéré que si l’équipe de France a été championne du monde en 2018, c’est en grande partie grâce à Kylian Mbappé, Olivier Giroud et Antoine Griezmann.

Qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente, le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps a toujours fait appel à ces trois-là. Kylian Mbappé, Antoine Griezmann et Olivier Giroud font partie des incontournables du sélectionneur, les premiers noms qu’il coche sur chacune de ses listes. Sans surprise, les trois attaquants sont encore présents à Clairefontaine cette semaine, pour défier l’Ukraine mercredi, avant deux voyages au Kazakhstan (28 mars) et en Bosnie-Herzégovine (31 mars).

"Je ne vais pas les dissocier du reste de l'équipe. Mais quand on regarde le nombre de buts et de passes décisives que représentent les trois, c'est ce qui a permis à l'équipe de France d'être championne du monde", a estimé Deschamps ce mardi, en conférence de presse. Le jeu des Bleus, jugé trop défensif un peu partout sur la planète malgré le nombre de buts marqués, lors du sacre de l'équipe de France, s'est reposé sur le sacrifice collectif de tous les joueurs au sein d'une équipe très disciplinée.

Deschamps: "À eux de maintenir ce niveau de performance"

Mais Didier Deschamps a préféré souligner les productions offensives de ces trois individualités, sachant qu’Olivier Giroud n’a pas inscrit le moindre but dans la compétition en 2018, et qu'Antoine Griezmann avait marqué seulement trois buts avant la finale (un but et une passe décisive contre la Croatie), ce qui ne reflète pas leur apport déterminant dans le jeu des Bleus, certes. Mais puisque le sélectionneur parle de "statistiques"...

A moins que Didier Deschamps pensait en réalité à leur redoutable efficacité en équipe de France depuis ce titre. Et alors là, Antoine Griezmann et Olivier Giroud, malgré des difficultés rencontrées en club, sont quasimment irréprochables, à l'exception de quelques rares passages délicats qu'ils ont pu traverser ces deux dernières années, que ce soit à Chelsea pour Olivier Giroud, ou plus récemment à Barcelone concernant Antoine Griezmann.

"Ils nous permettent d’être dangereux, de se créer des occasions, avec des profils différents et une bonne complémentarité, a appuyé le sélectionneur. Ils se connaissent, donc il y a des automatismes aussi. Le vécu et l'expérience, c'est quelque chose d'important. À eux de maintenir ce niveau de performance, et toujours avec à l’esprit, cette capacité que nous avons à mettre l’adversaire en difficulté, à se créer des occasions, et surtout être efficace."

QM