RMC Sport
en direct

Équipe de France en direct: Deschamps salue la force du trio Mbappé-Giroud-Griezmann

Didier Deschamps lors d'une conférence de presse de l'équipe de France

Didier Deschamps lors d'une conférence de presse de l'équipe de France - Icon Sport

À la veille du match de l'équipe de France contre l'Ukraine, premier rendez-vous des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 au Qatar, le sélectionneur Didier Deschamps et le capitaine Hugo Lloris se sont exprimés en conférence de presse.

Le récap' de la conférence de presse avec Lloris et Deschamps

La conférence de presse des Bleus est terminée. Merci de l'avoir suivie dans ce live RMC Sport. Ci-dessous, ce qu'il faut en retenir des déclarations d'Hugo Lloris et de Didier Deschamps.

► Lloris: "Les qualifications sont toujours des épreuves. Historiquement, c'est toujours compliqué pour l'équipe de France".
► Deschamps: "Mbappé-Giroud-Griezmann, c'est le trio qui a permis à l'équipe de France d'être championne du monde".
► Deschamps: "Mbappé a la capacité de jouer à tous les postes offensifs. (...) J'en discute avec lui pour faire en sorte d'avoir son ressenti".

Deschamps "pas mécontent" que Kanté souffle de temps en temps à Chelsea

"Il est habitué au très haut niveau. Il ne s’économise pas. Je ne suis pas mécontent quand Tuchel ne le met pas titulaire tous les matchs. Mais tout est communicant. Les joueurs peuvent arriver moins bien de leur club et revenir en meilleur condition. L’inverse est possible aussi. Kanté, c’est plus les soucis physiques où il a des pépins qui s’enchainent depuis plusieurs saisons. Puis il ne s’économise pas mais il est comme ça, je ne vais pas le changer. Avec un peu d’expérience, il apprend à se gérer".

Deschamps garde ses options ouvertes pour le poste de Mbappé

"C'est difficile de répondre. Kylian a la capacité de jouer à tous les postes offensifs. Dans son club, aujourd'hui il est surtout utilisé dans une position à gauche, même s'il a pas mal de libertés. Parfois il joue dans l'axe, où il est aussi performant. À droite, il joue moins. J'en discute avec lui pour faire en sorte d'avoir son ressenti. Quand il est sur un côté, surtout à gauche, il a tendance à rentrer. Dans l'axe, il a tendance à aller sur son côté de prédilection, à gauche. C'est pas tant le positionnement de Kylian, mais plus la complémentarité offensive, avec plus ou moins de tâches défensives".

Deschamps sur le positionnement excentré de Rabiot

"Il est susceptible de pouvoir continuer, même s'il n'est pas toujours utilisé dans ce système là dans son club, la Juventus. Il a cette capacité, par son aisance technique, sa facilité à se projeter".

Deschamps sur l'Ukraine

"C'est une bonne nation. Ce n'est pas celle qu'on a rencontrée début octobre. Elle aime avoir le ballon, la maîtrise technique. Ils ont battu l'Espagne, ils ont des joueurs expérimentés, certains étaient déjà là sur le terrain en 2013 pour la double confrontation (en barrages pour la Coupe du monde 2014, ndlr)".

Deschamps sur les belles stats du trio Mbappé-Giroud-Griezmann

"Je ne vais pas les dissocier du reste de l'équipe. Mais quand on regarde le nombre de buts et de passes décisives que représentent les trois, c'est ce qui a permis à l'équipe de France d'être championne du monde. (...) Ils se connaissent, il y a des automatismes. Le vécu et l'expérience, c'est quelque chose d'important. À eux de maintenir ce niveau de performance".

Deschamps sur le huis clos: "On joue, c'est déjà bien"

"Malheureusement, on est obligés de s'habituer. C'est un contexte particulier. Il y a moins d'émotion. L'adrénaline, la présence des supporters dans le stade est quelque chose d'important... On joue, c'est déjà bien. On ne va pas se plaindre. Il y a un seul avantage: tout le monde est capable d'entendre ce que j'ai à dire sur le banc de touche".

Deschamps sur la gestion de l'effectif: "Avoir l'embarras du choix, c'est bien"

"Je n'ai pas plus de temps, ni moins, que les Ukrainiens. À partir du moment où les 26 joueurs que j'ai sélectionnés sont en bonne condition, je choisirai une équipe de départ. Tous les joueurs sont disponibles. Avoir l'embarras du choix c'est bien. Certains seront concernés au début, puis d'autre dimanche puis d'autres mercredi. Aujourd'hui, je suis uniquement focalisé sur celui de demain. Je ne vais pas faire d'essais ou de retour... Si les joueurs sont là, c'est qu'ils sont aptes à pouvoir débuter ou entrer en cours de match".

Deschamps pas inquiet pour le calendrier particulier

"Depuis ce que l'on est en train de vivre, depuis un an, avec le report de l'Euro, on se retrouve avec une année où il y a plusieurs objectifs, trois à atteindre. C'est de la haute compétition, les joueurs sont habitués et aiment ça. On ne va pas se plaindre".

Deschamps sur la préparation perturbée

"On s'adapte. À partir du moment où on a eu connaissance de plusieurs cas positifs dans le personnel de l'hôtel, c'était inenvisageable de maintenir notre séjour là-bas", explique Didier Deschamps sur le changement de programme, qui empêche les Bleus de se rendre à Enghien-les-Bains et d'effectuer son dernier entraînement d'avant-match au Stade de France.

C'est au tour de Didier Deschamps

Hugo Lloris cède sa place au sélectionneur.

Lloris sur la préparation pour l'Euro

"Il y a des places à gagner pour l'Euro. Il y a encore des choses à régler, sur le plan collectif, pour être au top à l'Euro. Ça passe par des matchs, par la compétition. Il y a moins d'enjeu sur les matchs amicaux, mais à travers ces trois matchs ça donnera encore plus de références. C'est positif. En tant que joueur, on n'a pas trop à calculer".

Lloris: "Les qualifications sont toujours des épreuves"

"L'ambition, en équipe de France, c'est toujours de gagner. Que ce soit la Bosnie, la Finlande, l'Ukraine, le Kazakhstan, on a beaucoup de respect pour ces nations. Les qualifications sont toujours des épreuves. Historiquement, ça a toujours été compliqué pour l'équipe de France. D'un match à l'autre, ça peut basculer. On doit être à notre niveau, être constants dans nos performances".

Lloris: "On a l'habitude d'enchaîner"

"Le groupe est bien, les joueurs sont contents de se retrouver, après quatre mois sans équipe nationale. Encore une fois, on doit s'adpater aux circonstances, mais on a l'habitude d'enchaîner les matchs tous les trois jours depuis le début de la saison. On va le faire au sein de l'équipe de France".

Lloris sur le retour de Dembélé: "On connaît ses qualités"

"Il est fidèle à lui même avec son sourire. Il a une histoire assez forte avec l'équipe de France, il fait partie du groupe champion du monde en Russie. Il a été freiné par des blessures récurrentes, mais on connaît tous ses qualités. On espère que ses blessures sont derrière lui et qu'il peut regarder devant. Il fait de très belles choses avec le Barça. On sait ce qu'il peut apporter et ce qu'il est capable de faire".

Les éloges de Lloris sur Kimpembe

"Il continue son évolution. Je ne suis pas surpris de le voir à ce niveau-là, je sais qu'il est entre de bonnes mains au PSG, encore plus parce que je connais bien Mauricio Pochettino et son staff. Au sein de l'équipe, il est en train de s'imposer. Il y a beaucoup d'attentes, mais il est tranquille, serein, et amène toutes ses qualités à ses équipes".

Lloris sur le huis clos: "On se doit de rester professionnels"

"On a la chance de pouvoir continuer d'exercer notre profession. Après forcément, il y a des manques, notamment cette communion avec le public, cette adrénaline que peut procurer les stades pleins, colorés. On se doit de rester professionnels, avec l'exigence du très haut niveau. On l'a déjà dit et répété: ce sport est complètement différent. Les émotions et sensations sont différentes. On a ce devoir de performance, de résultat, et on doit s'y tenir".

Lloris sur le niveau de l'Ukraine

"Pour être honnête, on analyse les matchs de Ligue des nations par rapport à ce qu'ils ont fait face aux Allemands et Espagnols. Notre match amical (7-1 en octobre, ndlr) ne reflétait pas la vraie différence de niveau entre les deux nations, ils ont beaucoup de qualité et on a beaucoup de respect pour eux. Surtout, il y avait beaucoup d'absent lors de ce match".

Lloris est arrivé

Le capitaine va ouvrir cette conférence de presse. Didier Deschamps suivra.

Le programme d'avant-match perturbé par le coronavirus

D'ordinaire, l'équipe de France se rend à Enghien-les-Bains à la veille de ses matchs au Stade de France (Saint-Denis). Mais à cause de cas positifs au coronavirus dans l'hôtel habituellement occupé par le groupe, les Bleus vont finalement rester à Clairefontaine jusqu'à leur départ pour le stade.

Bonjour à tous

Bienvenue dans ce live RMC Sport pour suivre la conférence de presse de l'équipe de France, avec Didier Deschamps et Hugo Lloris. Les Bleus doivent affronter mercredi soir l'Ukraine, pour le premier match des éliminatoires de la Coupe du monde 2022.

La (visio)conférence de presse doit débuter à 16h30, en direct de Clairefontaine. Le dernier entraînement d'avant-match aura lieu dans la foulée.

JA