RMC Sport

Équipe de France: Di Meco aurait aimé une "sortie plus propre" pour Giroud

Dans le Super Moscato Show sur RMC, Eric Di Meco est revenu sur l'absence d'Olivier Giroud de la liste de Didier Deschamps pour les prochains matchs de Ligue des nations. Selon lui, cette mise à l'écart au profit de Karim Benzema est "injuste" sur la manière.

Contrairement au dernier rassemblement en mars, Didier Deschamps n’a pas choisi de faire appel à Olivier Giroud pour les quatre prochains matchs des Bleus en juin. L'attaquant de l'AC Milan, toujours en passe de devenir le meilleur buteur des Bleus (48 buts contre 51 pour Henry), a vu la concurrence des jeunes Moussa Diaby, Christopher Nkunku ou encore de Wissam Ben Yedder le priver d'une opportunité de battre le record.

En conférence de presse, le sélectionneur tricolore a d'ailleurs été interrogé sur cette absence, combinée au retour de Karim Benzema. Sur une relance d'un journaliste, celui-ci s'est d'ailleurs montré un brin agacé. "Reprenez ce que j'ai dit depuis le mois de mars... Ils (Nkunku, Diaby, Ben Yedder, ndlr) sont très performants avec leur club, je veux leur offrir la possibilité d'avoir plus de temps de jeu. Vous me reposerez la question en novembre pour la liste pour la Coupe du monde et là vous aurez la réponse."

"La sortie de Giroud est injuste"

Sur le plateau du Super Moscato Show sur RMC, Eric Di Meco a, quant à lui, qualifié d'injuste cette mise à l'écart. "Il y avait plusieurs hyopthèses sur son retour, on se posait la question sur un retour "définitif" dans le groupe grâce à ses bonnes prestations avec Milan ou de lui offrir une bonne sortie avec l'équipe de France. Aujourd'hui on a la réponse. Il est champion du monde, avec des stats intéressantes, avec des performances que l'on connaît... On est à six mois de la Coupe du monde, il y a un rassemblement de fin de saison qui est peut-être l'un des derniers un peu constructif avant le Mondial, où tu vas construire tes automatismes, car ensuite ça va aller vite".

"Je faisais partie de ceux qui pensaient qu'il revenait en Bleus car Benzema n'était pas là et que les deux lors d'une compétition longue ils ne les mettraient plus. Je trouve que la sortie de Giroud est injuste, mais le fait que Deschamps passe à autre chose, non. Je pense qu'il aurait pu sortir plus proprement."

En attendant un possible retour parmi les Bleus en septembre pour les derniers matchs de groupe en Ligue des nations (face à l'Autriche le 22 et le Danemark le 25), Olivier Giroud entend déjà bien finir sa saison en Italie avec Milan. Les Rossoneri comptent toujours deux points d'avance en tête de la Serie A devant le voisin interiste avant la dernière journée de championnat. L'opportunité de mettre fin à 11 années de disette est trop belle pour les Milanais pour ne pas passer à côté.

CP