RMC Sport
en direct

Equipe de France en direct: Benzema, Veretout et Lucas Hernandez absents de l'entraînement

Karim Benzema - France

Karim Benzema - France - Iconsport

L'équipe de France a retrouvé Clairefontaine ce lundi, pour préparer les deux prochains matchs qualificatifs pour la Coupe du monde 2022 contre le Kazakhstan et la Finlande. Bien partis pour décrocher leur billet pour le Qatar, les Bleus de Didier Deschamps doivent finir le travail. Mais ils ont perdu Paul Pogba sur blessure dès le premier entraînement.

Equipe de France: Benzema, Veretout et Lucas Hernandez absents à l'entraînement

L'entraînement des Bleus a commencé, ce mardi à Clairefontaine, sans Karim Benzema, Jordan Veretout et Lucas Hernandez. Des petits soucis aux pieds pour le milieu de terrain romain et le défenseur munichois, mais sans gravité. L'objectif est d'avoir tout le monde dans le groupe pour la prochaine séance, ce mercredi.

(LT)

Année 2021 déjà terminée pour Paul Pogba ?

Paul Pogba arrivait à Clairefontaine lundi en prenant ce rassemblement de l’équipe de France comme une bouffée d’oxygène dans un contexte difficile en club, à Manchester United. Mais le Français ne pourra pas en tirer une expérience positive après sa blessure à la cuisse lors de la première séance après une frappe.

Remplacé dans le groupe France par Jordan Veretout (AS Rome), Paul Pogba va rentrer à Manchester pour effectuer des examens plus approfondis sur sa cuisse. Les premiers diagnostics font état d’une absence comprise entre 8 et 10 semaines. Dans le meilleur des cas, le milieu de terrain pourrait revenir pour la période charnière des fêtes en Premier League.

Loïc Tanzi

Equipe de France: Pogba forfait et remplacé par Veretout

Blessé à la cuisse droite lors de l'entraînement des Bleus ce lundi soir à Clairefontaine, Paul Pogba est contraint de déclarer forfait pour les matchs face au Kazakhstan samedi et en Finlande mardi. Il souffre d'une lésion au quadriceps. Le milieu de terrain de Manchester United est remplacé dans le groupe par le Romain Jordan Veretout, qui rejoindra Clairefontaine ce mardi.

Giroud compare le retour de Benzema chez les Bleus à l'arrivée de Messi au PSG

Dans son récent ouvrage, Olivier Giroud a pointé le "déséquilibre" provoqué par le retour de Karim Benzema dans le jeu des Bleus à l'Euro. Sur le plateau de "C à vous", ce lundi soir, il a précisé sa pensée.

"Je le répète encore une fois: je n’ai absolument rien contre lui, on a eu une bonne relation durant l’Euro. Il est évident que même Messi aujourd’hui, quand il arrive à Paris, il n’y a pas d’alchimie de trouvée en cinq minutes. Quand vous ramenez n’importe quel joueur dans une équipe, il y a un temps d’adaptation nécessaire. Mais je pense que l’équipe a progressé depuis (l'Euro), elle s’est aussi adaptée à son nouveau système, avec une défense à cinq. On a vu avec la victoire en Ligue des nations, où Karim a marqué des buts importants, que le temps faisait les choses. Mais oui, au début, il a fallu trouver la bonne formule."

Giroud a pris "un peu de recul", mais n'annoncera pas sa retraite

Plus convoqué chez les Bleus depuis l'Euro, Olivier Giroud a expliqué ce lundi dans "C à vous" ne pas avoir l'intention de prendre sa retraite internationale. Mais s'il ne doit plus jamais être appelé par Didier Deschamps, l'attaquant s'en remettra.

"Bien sûr que je serais heureux si je pouvais y retourner, a-t-il confié. Je n’ai pas pris ma retraite et je ne pense pas que je l’annoncerai un jour car c’est toujours un honneur d’être appelé en équipe de France. Si le coach a besoin de moi, je répondrai présent. Mais j’ai pris un peu de recul par rapport à ça, je me concentre sur mon club, le Milan AC, je passe aussi un peu plus de temps avec ma famille, ce qu’il y a de plus cher pour moi, et on verra de quoi l’avenir sera fait. Mais j’ai déjà eu énormément de chance. Je me considère comme béni d’avoir pu réaliser mon rêve de gosse."

"Je ne pense pas m'être tiré une balle dans le pied", commente Giroud

Invité ce lundi soir de "C à vous", sur France 5, Olivier Giroud a commenté la question posée quelques heures plus tôt à Didier Deschamps en conférence de presse à son sujet ("Giroud s'est-il tiré une balle dans le pied avec ses récentes déclarations?").

"Je ne suis pas surpris de la question du journaliste qui jette un peu d’huile sur le feu, a d'abord grincé l'attaquant français. J’essaye simplement d’être honnête, de parler avec la plus grande franchise. Je ne pense pas m’être tiré une balle dans le pied, je dis juste ce que je ressens."

Pas rassurant pour Pogba

Paul Pogba est blessé à la cuisse droite et son retour au vestiaire n’est pas un bon signe pour la suite du rassemblement des Bleus. Les premiers échos ne sont pas rassurants et la question de son maintien dans le groupe va se poser. 

(LT)

Pogba s'est blessé à l'entraînement

Paul Pogba, l'un des trois Bleus à l'entraînement ce lundi soir, s'est blessé sur une frappe. Touché à la cuisse droite, le milieu de terrain de Manchester United boitait en s'éloignant du centre de la pelouse. Forcément inquiétant avant les matchs de l'équipe de France face au Kazakhstan samedi et en Finlande mardi.

(avec LT)

Seulement trois joueurs s'entraînent

Pour la première séance de l'équipe de France lors de ce rassemblement, il n'y a que trois joueurs qui s'entraînent: Paul Pogba, Benjamin Pavard et Alphonse Areola.

Treize Bleus se contentent de courses. Et sept (Benzema, Mbappé, Griezmann, Lucas et Théo Hernandez, Digne, Zouma) ne sont pas sortis sur le terrain.

(LT)

C'est tout pour la conférence de presse de Didier Deschamps

C'est fini pour aujourd'hui. Merci à tous d'avoir suivi ce point presse en direct sur RMC Sport. Parmi les infos à retenir, le sélectionneur tricolore a abordé le sujet des absences d'Olivier Giroud et la non-sélection du Lensois Jonathan Clauss.

Didier Deschamps a aussi parlé du potentiel Ballon d'or de Karim Benzema ou encore de l'importance de ne pas sous-estimer le Kazakhstan lors du prochain match. La qualification des Bleus pour le Mondial 2022 passe par une victoire samedi au Parc de Princes.

Deschamps sur ses entraînements

"On aura aussi du temps pour cela. Mais je ne vais pas passer plus de temps sur l'aspect défensif car je pense que ce qui sera décisif c'est une animation offensive performante. L'un n'empêche pas l'autre mais je ne vais pas privilégier le travail défensif même si Presnel Kimpembe et Raphael Varane ne sont pas là."

Deschamps sur Pavard comme piston

"Il le fait avec son club même s'il fait partie des joueurs qui ne traversent pas une période euphorique. C'est la différence entre une défense à trois et à quatre. L'idéal c'est de pouvoir garantir de la créativité offensive et d'avoir de la sécurité défensive. Benjamin est plus un défensif qu'un offensif même s'il a déjà apporté sur le plan offensif. Il est capable de faire des passes décisives ou de marquer des buts parfois très importants. On pourrait poser la question pour Lucas Hernandez et je répondrai oui même s'il n'a pas le même profil que son frère ou Lucas Digne. Cela demande des compensations mais je ne peux pas dire qu'il ne peut pas jouer. Peut-être est-il mieux dans une défense à quatre mais cela dépend de l'adversaire. Il a peut-être plus besoin d'avoir quelqu'un devant lui contrairement à Théo Hernandez de l'autre côté."

Deschamps sur le vice-capitanat

"Je n'y ai pas réfléchi. Ce sera dans les joueurs qui ont un vécu et une expérience dans le groupe. Hugo, le capitaine, est là. Il ne faut pas que le brassard déséquilibre le jeu. Hugo est là, le vice-capitaine n'a pas de signe distinctif. Je m'appuie depuis plusiuers années sur un noyau dur de cadres de l'équipe de France."

Deschamps sur la préparation réduite avant le Mondial

"Il n'y aura pas de préparation, c'est factuel. Je ne vais pas dire que c'est un souci en moins. Là ce sera de la récupération pour tout le monde et sans doute sans match amical. Mais cela sera pareil pour tout le monde."

Deschamps sur le calendrier chargé

"C'est la fréquence des matchs et la répétition des matchs qui joue. Il faut s'adapter, c'est aussi lié à la pandémie et aux restrictions lourdes. Les matchs c'est bien alors on ne va pas se plaindre par rapport aux gens on est des privilégiés. Il faut s'adapter."

Deschamps sur l'absence de Clauss

"Oui ça va je connais (il coupe le journaliste). Qui fait le buzz autour de lui ? Répondez à la question, c'est peut-être mieux. Je ne vais pas faire du buzz du buzz sinon cela va être repris. Je regarde les matchs donc forcément je regarde beaucoup de joueurs dont celui de Lens dont vous parlez. Après buzz, pas buzz, cela ne m'amène pas à sélectionner ou non un joueur. Il fait partie des joueurs que l'on suit. Qu'il ait 29 ans ou non, ce n'est pas un critèrre en soi. C'est lié à la concurrence au poste. Je sais que vous êtes en attente de nouveautés mais je ne suis pas là pour ça. Jordan Veretout a plus ou moins le même âge et est arrivé tardivement. D'accord il joue l'Europe mais son âge ne m'empêche pas de le sélectionner."

Deschamps sur la forme de Pogba

"Il fait partie de joueurs qui arrivent quand cela se passe moins bien. C'est un autre contexte et on sait l'importance de Paul chez les Bleus. C'est un cadre, un leader. Ce n'est pas la même situation qu'à Manchester. En plus il avait un rouge et trois matchs de suspension. Il sera heureux d'être là. Il a aussi de l'expérience malgré ce déficit avec son club."

Deschamps répond à Giroud

"Chacun est libre de s'exprimer sur sa situation et de livrer son ressenti. Le plus important pour moi ce sont les discussions que j'ai avec mes joueurs. Et Olivier sait."

Deschamps sur la préparation

"C'est toujours bien de gagner un titre, surtout face à des adversaires de qualité. Mais cela ne nous donne pas de garantie. Là on a cinq jours, j'ai l'impression que c'est deux mois, pour préparer le prochain match. Les deux premiers jours cela sera de la récupération et mercredi on passera sur de la préparation spécifique sur le match de samedi."

Deschamps sur Benzema et la Ballon d'or

"C'est une récompense individuelle prestigieuse. C'est un candidat très sérieux pour le gagner. Bien sûr c'est tout le mal que je lui souhaite (de le gagner)".

Deschamps sur Kanté dans le 3-4-1-2

"L'équilibre cela dépend de l'adversaire. Un seul peut-il permettre l'équiibre, je ne crois pas même si Ngie est un élément moteur. En club il a aussi joué plus bas. Forcément c'est mieux pour nous qu'il soit là. L'équilibre ne peut reposer sur un seul joueur mais Kanté peut apporter."

Deschamps sur la forme de Griezmann

"C'est mieux quand un joueur arrive avec de bonnes performances en club. Mais pour Antoine, c'est déjà arrivé qu'il soit performant avec nous alors qu'il était en difficulté en club. Parfois c'est un bonheur pour les joueurs d'être en bleu, parfois c'est une bouffée d'oxygène. Là on a une semaine. Les joueurs savent ce que j'attends d'eux dans le positionnement. Dans l'absolu c'est bien si tous les joueurs arrivent au top, mais ce n'est jamais le cas."

Deschamps sur les blessés

"Je préfère avoir tous mes joueurs à disposition comme Varane et Kimpembe mais cela arrive. Il faudra faire en sorte de maîtriser le match. Cela m'amènera à choisir un sytsème pour être performant. L'animation offensive face à un bloc bas ce n'est jamais facile. Il faudra aussi se garantir un aspect défensif de qualité pour ne pas leur donner une chance."

Deschamps sur le match à venir

"L'essentiel reste le résultat même si on a eu deux premières périodes difficile. Mais là on parle de la Belgique de l'Espagne. [...] Mais attention, le match aller au Kazakhstan n'avait pas été simple. Il ne faut pas avoir peur ou de la crainte mais il faut respecter l'adversaire. Il faut de la détermination. Il en faut parfois peu à l'adversaire, faisons en sorte qu'il n'y ait pas ce peu."

Deschamps refuse de comparer avec 93 et France-Bulgarie

Certes c'était au Parc mais je ne veux pas comparer. Certains joueurs n'étaient même pas nés même s'ils savent ce qui a pu arriver dans l'histoire. Vous savez pourquoi on est au Parc des Princes, une très belle enceinte. C'est bien de pouvoir jouer à Paris ce qui constitue un match décisif pour nous. C'était il y a 28 ans, cela passe. Il faut avoir de la vigilance pour ne pas se croire qualifier avant de l'être. C'est arrivé à d'autre et je l'ai payé à titre personnel. Surtout il faut faire que cela ne se répète pas."

Deschamps sur un bilan de l'année 2021

"Dans un bilan, les deux derniers matchs compteront. Mais 2021 était une année à trois objectifs. L'un n'a pas été atteint, je le sais et vous le savez aussi. On ne va pas revenir dessus. On a obtenu le titre en Ligue des nations et là il faut se qualifier pour la Coupe du monde. [...] Hormis les dix imnutes d'égarement de cet été, on a montré la capacité et la force mentale de l'équipe avec un groupe de compétiteurs lors de la Ligue des nations. L'équipe de France fait toujours partie des meilleures nations européennes et mondiales."

Didier Deschamps sur la gestion des temps de jeu et la préparation des matchs

"Je ne vais pas me plaindre d'avoir une semaine pour préparer le match du Kazakhstan. Cela joue sur le récupération des joueurs et cela permet d'avoir des séances d'entraînement. C'est mieux à tous les niveaux. Sur le temps de jeu, c'est mieux de voir les jeunes et les moins jeunes à travers les matchs. C'est sur qu'en Ligue des nations c'était plus difficile. Là notre objectif c'est de nous qualifier pour la Coupe du monde. Nous ne sommes pas encore qualifiés. [...] Il faudra faire preuve de détermination face au Kazakhstan."

Les enjeux des derniers matchs en Europe

A l'inverse de la France, certaines les sélections européennes sont encore loin du Qatar. Les Pays-Bas et l'Espagne se trouvent clairement en danger avant la trêve internationale.

Lancé dans un duel avec la Serbie, le Portugal pourra compter sur Cristiano Ronaldo, souvent inspiré dans les matchs couperets, au moment de recevoir son rival pour la dernière journée des qualifications.

Les Bleus bien partis pour se qualifier

L'équipe de France affronte le Kazakhstan ce samedi au Parc des Princes puis se déplacera en Finlande mardi prochain lors des éliminatoires pour le Mondial 2022. Avant les deux derniers matchs, les Bleus sont en tête du groupe D avec 12 points soit trois de plus que l'Ukraine et quatre de mieux que la Finlande.

Avec un match en plus à jouer que les Ukrainiens, l'équipe de France pourrait donc se qualifier pour la Coupe du monde au Qatar dès le duel contre Kazakhstan. Pour cela il faut l'emporter et ainsi s'assurer de la première place de la poule.

Leipzig envoie un message à Deschamps pour Nkunku

Lui aussi absent de la liste tricolore malgré 11 buts et 7 passes décisives depuis le début de saison avec Leipzig, Christopher Nkunku a bénéficié du soutien de son club.

Après une nouvelle performance du titi parisien contre Dortmund, Leipzig s'est fendu d'un message un poil chambreur à destination du sélectionneur.

"Quelqu’un a le numéro de Deschamps?", peut-on ainsi lire sur le compte Twitter en version anglaise du club allemand. Sur ce sujet encore, le patron des Bleus va probablement faire face aux questions des journalistes présents lundi à Clairefontaine.

Deschamps interrogés sur l'absence de Clauss?

Auteur d'un excellent début de saison avec Lens en Ligue 1, Jonathan Clauss a encore brillé vendredi soir face à Troyes (4-0). Buteur et double passeur décisif, le latéral droit ensuite livré pour RMC Sport son ressenti sur sa non-sélection en équipe de France.

"Je ne vois pas pourquoi je devrais être déçu, s’est étonné Jonathan Clauss ce samedi sur RMC. J’y suis attentif, de plus en plus, parce que beaucoup de gens en parlent. Je regarde un peu plus attentivement mais tout en gardant ce recul. Je ne fais pas de fixette, je me tiens informé mais sans être borné dessus." Passé en zone mixte après la large victoire des Sang et Or, Seko Fofana a milité activement en faveur de son coéquipier, qui "explose tout depuis deux ans."

Bonjour à tous,

A partir de 14h30, Didier Deschamps se présentera face aux journalistes avant le rassemblement de l'équipe de France à Clairefontaine.

L'occasion pour le sélectionneur de répondre aux dernières questions des médias avant les deux matches des Bleus face au Kazakhstan et en Finlande lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Une conférence de presse à suivre en direct commenté sur RMC Sport dans quelques instants.

RMC Sport