RMC Sport

Equipe de France: penalties, coups francs... comment Deschamps responsabilise ses attaquants

Si Antoine Griezmann est le tireur désigné, c'est Karim Benzema qui a finalement tiré (et marqué) le penalty de l'équipe de France contre le Portugal, mercredi à l'Euro 2021 (2-2). Une décision qui s'inscrit dans le management de Didier Deschamps, qui veut responsabiliser ses attaquants.

La scène a pu surprendre les fans de l’équipe de France et les suiveurs de la sélection tricolore. Dans le temps additionnel de la première période du match contre le Portugal à l'Euro 2021 (2-2), Kylian Mbappé obtient un penalty. L’attaquant du Real Madrid, Karim Benzema, se dirige directement vers le ballon, le prend et s’apprête à tirer ce penalty alors qu’Antoine Griezmann, le tireur désigné, passe derrière lui. 

"Grizi" est le tireur des Bleus désigné par Didier Deschamps. Le sélectionneur, champion du monde en tant que joueur et en tant qu’entraineur, a ajouté une nuance auprès de son attaque lors de ces désignations. Didier Deschamps a précisé que le plus important, c’était de sentir les coups. Si un joueur se sent suffisamment fort sur un moment bien précis, il pourra tirer.

Une question de sensations

L'ancien coach de l'OM ne veut pas brider ses joueurs et il sait que le plus important, ce sont les sensations sur le terrain avant un coup franc ou un penalty. Et c’est ce qu’il s’est passé mercredi. Karim Benzema, qui attendait le déclic avec son premier but, voulait absolument marquer et se libérer. C’est ce qu’il a réussi avec brio.

Le sélectionneur Didier Deschamps échange beaucoup individuellement avec ses joueurs, et notamment son trio offensif. Ces derniers jours, le technicien a beaucoup discuté avec Karim Benzema pour lui permettre de maintenir sa confiance en lui. 

Aucun problème pour Griezmann

En première période toujours, Kylian Mbappe s’est empressé de tirer rapidement un corner. La star du PSG est le tireur désigné des coups francs directs mais pas des coups de pied arrêtés non directs, qui sont destinés à Antoine Griezmann. Là aussi, le joueur du FC Barcelone, qui affiche un état d’esprit irréprochable depuis le début de la préparation, n’a pas pris ombrage de la situation. Si certains Bleus blaguent entre eux en qualifiant Griezmann de chouchou de Didier Deschamps, le sélectionneur aura réussi à faire de l'attaquant du Barça un joueur complet en bleu, qui n’hésite pas à défendre comme un acharné et surtout qui a enchainé les kilomètres depuis le début de la compétition (30, deuxième joueur qui a le plus couru derrière Kanté). 

M.Bouhafsi