RMC Sport

Équipe de France: Pogba, Benzema, Lloris... le baromètre des Bleus après la phase de poules

L’équipe de France a terminé en tête de son groupe à l’Euro 2021, après avoir battu l’Allemagne (1-0) et partagé les points contre la Hongrie (1-1), puis le Portugal (2-2). L’occasion de dresser un premier bilan des performances individuelles, avant le 8e de finale face à la Suisse (lundi à 21h). Avec un bon Paul Pogba et un Hugo Lloris plutôt décevant.

L’équipe de France a rempli son contrat. Malgré des prestations inégales, les Bleus ont terminé en tête du groupe F. Le plus relevé de l’Euro 2021. Après avoir battu l’Allemagne avec la manière à Munich (1-0), les joueurs de Didier Deschamps ont été nettement moins séduisants contre la Hongrie à Budapest (1-1). Et ils ont ensuite affiché un visage contrasté pour conclure face au Portugal (2-2).

Avant de se projeter sur le 8e de finale contre la Suisse, prévu lundi à Bucarest (21h), RMC Sport dresse un petit bilan des performances individuelles. Avec des félicitations et quelques avertissements pour les champions du monde 2018.

>> Euro 2021: les infos en direct

Les tops

C’est le joueur le plus en vue de l’équipe de France depuis le début de cet Euro 2021. Largement. A 28 ans, Paul Pogba n’a jamais semblé aussi dominateur. Son récital face à l’Allemagne a marqué les esprits. Comme ses partenaires, il a eu plus de mal contre la Hongrie, mais il a retrouvé du jus et de l’inspiration devant le Portugal. Avec une passe décisive somptueuse et une frappe enroulée enlevée miraculeusement par Rui Patricio.

Tout le monde attendait qu’il marque. Et il l’a fait. Par deux fois. Karim Benzema a retrouvé son efficacité en claquant un doublé contre le Portugal. De quoi faire oublier son raté contre la Hongrie et son but refusé pour hors-jeu en Allemagne. Même s’il peut encore mieux faire, l’attaquant du Real Madrid est clairement sur une bonne pente.

Lui n’a pas fait trembler les filets mais ça pourrait vite arriver. Très actif sur le front de l’attaque, Kylian Mbappé a livré des prestations plutôt séduisantes jusqu’ici. Avec quelques inspirations géniales, un penalty obtenu contre le Portugal et un but refusé face à l’Allemagne.

Dans un autre registre, Raphaël Varane s’est montré serein en défense centrale, à l’exception de l’action qui amène l’ouverture du score de la Hongrie. Adrien Rabiot a sorti un match de costaud à l’Allianz Arena, avant de dépanner proprement au poste de latéral gauche contre la Selecçao. Une rencontre lors de laquelle Kingsley Coman s’est signalé par son entrée en jeu percutante.

On attend plus d'eux

A peu de choses près, il aurait pu se retrouver dans les tops. Mais il lui a manqué un peu d’impact offensif lors de cette phase de poules. Certes, Antoine Griezmann n’a pas économisé ses efforts pour aider ses partenaires à défendre. Mais la France a surtout besoin de lui devant. Didier Deschamps lui a d’ailleurs rappelé publiquement. Et son but contre la Hongrie ne suffit pas à embellir totalement son bilan.

Après avoir ébloui l’Europe avec Chelsea, N’Golo Kanté semble bien moins fringant en ce début d’été. Sans doute émoussé, le vainqueur de la dernière Ligue des champions peine à peser sur les rencontres.

Aligné comme ailier droit face aux Portugais, Corentin Tolisso a déçu à un poste inhabituel. Presnel Kimpembe, sans être à côté de son sujet, n’a pas toujours rassuré dans ses interventions. Malgré une prestation encourageante à Munich, Benjamin Pavard a été en difficulté face aux Hongrois. Avant d’être laissé sur le banc lors du troisième match.

Lucas Hernandez, lui, n’a pas su mettre autant d’intensité que d’habitude dans ses initiatives. Et le défenseur du Bayern Munich s’est finalement blessé au genou.

Les déceptions

Il avait été parfait lors de l’épopée 2018. Mais son Euro n’a pas vraiment débuté sur les mêmes bases. Hugo Lloris ne s’est pas encore montré décisif pour les Bleus. Auteur d’une sortie très dangereuse sur Danilo Pereira, il a concédé un penalty et frôlé l’exclusion. A lui de retrouver de la sérénité pour la suite.

Deschamps a choisi de lui faire confiance en tant que latéral droit contre les Portugais. Mais ça ne l’a pas franchement servi. En difficulté dans son couloir, Jules Koundé a beaucoup souffert. L’habituel défenseur central a même concédé un penalty, en contrant de la main un centre de Cristiano Ronaldo. Un baptême à oublier.

Alors qu’il était attendu comme un joker de luxe, Ousmane Dembélé s’est blessé contre la Hongrie. Touché à la cuisse, l’ailier du Barça a dû déclarer forfait pour la fin de l’Euro. Lucas Digne pourrait connaître le même sort après sa sortie prématurée face au Portugal. Le latéral gauche souffre d’une blessure musculaire aux ischio-jambiers. Son cas est jugé "inquiétant" par le staff tricolore.

Alors que la France possède un effectif extrêmement fourni, Didier Deschamps ne fait pas beaucoup appel à son banc pour le moment. Le sélectionneur des Bleus effectue ses changements assez tard et offre un temps de jeu restreint à ses remplaçants, qui ne brillent pas tellement sur le terrain. Certains comme Wissam Ben Yedder, Marcus Thuram ou Léo Dubois, n’ont pas encore joué la moindre minute. Avec les soucis de Digne et Hernandez, le latéral de l’OL aura peut-être l’occasion de se montrer contre la Suisse.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport