RMC Sport

France-Danemark: Mbappé en mission, Varane en leader... les coulisses d’une revanche

C’était un match attendu par les Bleus. Après deux défaites coup sur coup en juin et en septembre en Ligue des nations, l’équipe de France voulait absolument s’imposer face au Danemark lors de cette Coupe du monde 2022. Et c’est chose faite.

Les cadres et ceux présents lors de la double confrontation perdue (1-2 puis 2-0) en Ligue des Nations ont fait passer le message : il faut gagner pour se qualifier mais aussi pour tourner la page danoise. Ne plus voir le Danemark comme une bête noire. La première période a été plutôt encourageante avec quelques occasions nettes comme la frappe de Kylian Mbappé sur un service parfait d’Ousmane Dembélé autour de la 40e minute. A la pause, Didier Deschamps a demandé à ses hommes de continuer ainsi, de ne pas lâcher les efforts, leur a dit que ça allait finir par passer. Raphaël Varane a eu aussi des mots d’encouragement. Il faisait son retour à la compétition après sa blessure le 22 octobre dernier. Avec le capitaine Hugo Lloris, ce sont les vrais leaders du vestiaire. Le défenseur de Manchester United est apprécié mais surtout respecté de ses partenaires. Les plus jeunes voient en lui un exemple à suivre. Sa carrière et ses quatre Ligues des champions parlent pour lui. En l’absence de Paul Pogba, dont les prises de parole avaient marqué le Mondial 2018, il y a de la place. Si son corps le laisse tranquille l’ancien Lensois a montré depuis le début du rassemblement qu’il peut être un patron.

>> Equioe de France: les infos EN DIRECT

Kylian Mbappé impressionnant

Le sélectionneur avait vu juste puisqu’en deuxième période c’est l’incontournable Kylian Mbappé qui a ouvert le score à l’heure de jeu sur un magnifique une-deux avec Théo Hernandez. Malgré le retour des Danois à peine 7 minutes plus tard (68e), le talent de l’attaquant du PSG a encore fait la différence (86e). Un doublé, un deuxième trophée de joueur du match qu’il pourra ranger dans son armoire bien garnie, et des records qui tombent. Avec 31 buts en sélection, il vient d’égaler Zinédine Zidane. Le Bondynois est apparu très détendu dans le tunnel qui mène au vestiaire. Il n’a pas fanfaronné devant des coéquipiers impressionnés par les performances du numéro 10. De l’avis de nombreux témoins tout dans son expression corporelle fait penser qu’il est en mission. Ce doublé contre le Danemark n’est qu’une étape.

>> Coupe du monde 2022: les infos EN DIRECT

Les proches au plus près

Pour la plupart, les familles des joueurs sont arrivées au stade ensemble dans un car. Situées juste derrière le banc de touche de l’équipe de France, elles ont encouragé les Bleus pendant 90 minutes. Certains joueurs sont allés voir leur proches dans les gradins après avoir fêté la victoire dans le vestiaire. Avec ce résultat positif ceux qui ont moins joué depuis le début de la compétition vont avoir du temps de jeu mercredi contre la Tunisie (16h). Ça permet aussi d’atténuer certaines frustrations. Le groupe vit bien, il faut que ça continue.

Dans le couloir, après le coup de sifflet final, les Milanais Olivier Giroud, Simon Kjaer et Théo Hernandez ont échangé de longues minutes. Lilian Thuram, accompagné de son fils et milieu de terrain de Nice Kephren Thuram, était devant le vestiaire des Bleus. Le champion du monde 98 a retiré son chapeau pour claquer la bise au sélectionneur. L’accolade fut évidemment chaleureuse entre Marcus, son frère et son papa. De retour à l’hôtel, les Bleus ont été accueillis par le personnel de manière assez festive. Son et lumières comme mardi soir après le succès contre l’Australie (4-1). Les joueurs sont vite allés se coucher. Les Bleus vont reprendre le cours de la vie du camp de base Al Messila, ponctuée par les entraînements et des conférences de presse. Des moments de détente aussi, souvent en soirée, Uno, poker, et les quelques notes de piano d’Eduardo Camavinga.

RMC Sport