RMC Sport

Kazakhstan-France: trois ans après, Dembélé marque de nouveau avec les Bleus

Ousmane Dembélé lors de Kazakhstan-France

Ousmane Dembélé lors de Kazakhstan-France - ICON Sport

Titulaire pour le match des éliminatoires du Mondial 2022 ce dimanche, sur le terrain synthétique du Kazakhstan, Ousmane Dembélé a signé son troisième but sous le maillot de l'équipe de France. Près de trois ans après son dernier.

C'est un petit événement: Ousmane Dembélé a marqué sous le maillot de l'équipe de France. Titulaire ce dimanche au Kazakhstan, l'attaquant du Barça a ouvert le score à la 19e minute de ce match comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Bien décalé par un Anthony Martial jusque là trop peu altruiste, l'ancien joueur de Rennes a placé une frappe croisée du droit pour libérer les Bleus.

Un soulagement, quatre jours après le match nul contre l'Ukraine (1-1): pour les Français mais surtout pour le joueur de 23 ans. Rappelé pour ce rassemblement plus de deux ans après sa dernière convocation, Ousmane Dembélé signe là son troisième but en sélection. Près de trois ans après son dernier: c'était le 1er juin 2018, face à l'Italie, en match amical (3-1). Son premier date du 13 juin 2017 contre l'Angleterre, là aussi en amical.

Deschamps lui demandait du réalisme devant le but

Ce premier but dans un match à enjeu vient confirmer la belle saison du champion du monde, qui est devenu l'un des joueurs importants de Ronald Koeman au FC Barcelone. Désormais épargné par les blessures, loué en club pour son professionnalisme ces derniers mois, l'ex attaquant de Dortmund a retrouvé la confiance de Didier Deschamps.

"Il est au très haut niveau depuis pas mal de temps. Il est jeune. Qu'il gagne en efficacité, évidemment ce serait une bonne chose que ce soit pour lui, son équipe ou pour nous, notait le sélectionneur à son propos cette semaine. En gagnant en maturité, on fait peut-être de meilleurs choix même si les attaquants ont toujours des périodes où ils sont moins efficaces. Ousmane a toujours eu cette capacité à créer, il ne finit pas toujours bien dans la zone de vérité mais c'est toujours le plus difficile." Le message a visiblement été entendu.

https://twitter.com/apobouchery Apolline Bouchery Journaliste RMC Sport