RMC Sport

La pouliche d’Antoine Griezmann dernière du Prix de Diane

Natsukashi, la pouliche d'Antoine Griezmann, attaquant des Bleus et passionné de chevaux, a pris la dernière place du Prix de Diane, ce dimanche.

Buteur mais forcément frustré d’avoir dû se contenter du nul face à la Hongrie (1-1), samedi, l’attaquant de l’équipe de France Antoine Griezmann espérait se refaire la cerise, dimanche, à l’occasion du Prix de Diane Longines. Au départ de cette course hippique renommée figurait une de ses pouliches : Natsukashi. Malheureusement, elle a pris la dernière place des 17 engagées.

>> Euro 2021: les infos en direct

Une pouliche encore débutante

Natsukashi ne figurait pas parmi les favorites de la journée, par manque d’expérience. Ce rendez-vous de l’hippodrome de Chantilly n’était que sa troisième sortie en compétition, même si elle s’était imposée lors de la première puis pris une jolie deuxième place. Cette fois, elle n’a jamais pesé sur la course, ne parvenant jamais à se porter aux avant-postes et fermant la marche à l’arrivée. La course a été remportée par l’Irlandaise Joan of Arc, montée par Ioritz Mendizabal.

Pour les pouliches de trois ans, le Prix de Diane est la course européenne la plus prestigieuse, avec une dotation d’1 million d’euros. Réunissant en tribunes 40 000 personnes, hors période de coronavirus, la course n’a pu accueillir que 5 000 fidèles cette année, à cause des restrictions sanitaires. Disputant l’Euro 2020 avec les Bleus, Griezmann n’a évidemment pas pu se rendre sur place.

Un propriétaire passionné

Il suivait pourtant de très près les performances de sa protégée. Après avoir répondu en conférence de presse aux questions des journalistes, ce dimanche, il s’est étonné en rigolant : "Pas de questions pour Natsukashi là, le prix de Diane ?". D’après l’entraineur de la pouliche, Philippe Decouz, Griezmann communique "beaucoup sur WhatsApp", où il lui "donne des nouvelles plusieurs fois par semaine".

Fan de courses hippiques, une passion que lui a transmise son paternel, le Mâconnais a créé une société de chevaux de course fin 2019, l’"Écurie Griezmann". Il possède plusieurs chevaux, auxquels il rend régulièrement visite sur son domaine. Il a achetée Natsukashi yearling (jeune cheval d’un an révolu), pour la somme de 60 000 euros aux ventes Arqana de Deauville.

Corentin Parbaud Journaliste RMC Sport