RMC Sport

Euro 2021: Hongrie-France a rappelé la Coupe du monde 2018 à Griezmann

Antoine Griezmann, buteur face à la Hongrie ce samedi à l'Euro 2021 (1-1), a expliqué le match nul des Bleus par une ambiance particulière, entre la chaleur et le boucan de la Puskas Arena.

"Je suis cuit". Antoine Griezmann s'est montré particulièrement marqué au moment de débriefer le match nul de l'équipe de France face à la Hongrie (1-1) ce samedi à l'Euro 2021. L'attaquant des Bleus a tenté d'expliquer cette contre-performance par des conditions difficiles, entre la chaleur étouffante et le retour bruyant du public.

"On avait nos habitudes avec le silence en tribunes"

"Il a manqué de tout, il faisait super chaud, glisse-t-il au micro de TF1. C’est la première fois qu’on joue dans un stade plein, on ne s’entendait pas. Ça me rappelle un peu la Coupe du monde quand on avait souffert en poules. Il va vite falloir se reprendre et se reposer, et aller gagner contre le Portugal. On ne s’entendait pas sur le terrain, on avait nos habitudes avec le silence en tribunes. On savait que ça allait être compliqué."

"Le terrain était sec, il faisait lourd, il faisait super chaud, insiste le buteur du jour devant les caméras de beIN Sports. On se fait prendre sur un contre, devant on n’a pas su se trouver. On a eu deux-trois occasions en première période qu'on on a pas su mettre au fond. Tu payes cash. En face, il y a des grandes nations, des grands joueurs, même face à la Hongrie c'est dur".

"On a le banc pour faire la différence à tout moment"

Néanmoins, Griezmann ne s'inquiète pas plus que cela pour la suite de la compétition, vu la qualité de l'effectif de l'équipe de France: "On sait qu’on a le banc pour faire la différence à tout moment, c’est derrière qu’il faut qu’on soit solides comme contre l'Allemagne (1-1). Il faut continuer à travailler et améliorer deux, trois trucs devant. Je sais qu'on a l'équipe pour y arriver, j’ai confiance en tout le groupe."

JAu