RMC Sport

Rothen : "Griezmann doit prendre les clés de l’équipe de France"

-

- - -

Jérôme Rothen, membre de la Dream Team RMC Sport, se montre assez optimiste sur le potentiel de l’équipe de France deux jours après sa victoire aux Pays-Bas (3-2). Il a notamment été séduit par le trio d’attaque.

L’attaque

« L’attaque m’a plu. A chaque fois qu’ils ont trouvé Payet, Griezmann ou Giroud, ils ont fait mal à la défense des Pays-Bas. Le premier quart d’heure a été compliqué pour Payet sur les premières prises de balle. Derrière, il s’est libéré et a été très actif puisqu’il est celui qui a touché le plus de ballons en première mi-temps. Ses coéquipiers lui ont fait confiance. Il y aussi de la complémentarité avec Griezmann et Giroud et c’est ce que j’ai aimé. Il s’est aussi trouvé avec le milieu de terrain, comme Matuidi qui a pu faire des décalages sur le côté gauche comme il le fait au PSG. Ce fut pareil avec Pogba qui cherche systématiquement les trois de devant. J’ai trouvé une équipe très bien équilibrée et des joueurs en confiance. Quand Payet et Griezmann sont à ce niveau, ça change la donne. (…) Le fait que Giroud soit en point d’appui, ça libère Griezmann qui est le leader aujourd’hui. C’est lui qui doit prendre les clés de cette ligne d’attaque et de cette équipe de France, avec Pogba. »

Paul Pogba

« On sent dans l’attitude de Paul Pogba qu’il y a par moment du relâchement. Mais il a besoin d’être relâché pour faire des choses extraordinaires avec le ballon. Techniquement, il est capable de tout. Il a eu des sautes de concentration en première mi-temps mais je l’ai trouvé très bon en deuxième quand l’équipe de France était moins performante. Je préfère que ce soit Paul Pogba qui fasse ce genre de prestation parce qu’on sait très bien que sur un match de haut-niveau, il sera déterminant et sera au rendez-vous. Il est tellement talentueux qu’on ne peut pas simplement garder en mémoire sa première mi-temps. »

Le bémol de la défense

« Des joueurs ont eu des trous d’air, en charnière centrale, les latéraux ou sur les coups de pied arrêtés. Là, c’est plus problématique et c’est peut-être un problème de niveau. Quand tu joues avec Christophe Jallet arrière droit, Varane à ce niveau-là, Koscielny qui n’a pas été aidé par Varane et Digne à gauche, c’est une défense friable. Le vrai chantier est là. Sur les coups de pied arrêtés, il y a une attitude à avoir. Ça se travaille mais il faut être des guerriers. Varane doit se forcer. Il apporte autre chose dans l’intelligence, dans les relances et il va très vite. Peut-être qu’il lui manque ce côté guerrier. Deschamps va peut-être arriver à lui mettre ça dans la tête et ça va lui faire passer un cap. Au Real Madrid, il est quand même bien entouré avec Ramos et Pepe. Je reste persuadé qu’on peut y arriver. »