RMC Sport

Equipe de France: Rothen a "le sentiment que Deschamps n’est pas loin de lâcher"

Jérôme Rothen, membre de la Dream Team RMC, sent Didier Deschamps sur le départ de son poste de sélectionneur de l’équipe de France après l’élimination des Bleus en 8es de finale de l’Euro face à la Suisse (3-3, 5 tab 4).

L’aventure de Didier Deschamps comme sélectionneur de l’équipe de France a-t-elle pris fin à Bucarest, lundi soir? Le principal intéressé a donné rendez-vous en septembre, lundi quelques instants après l’élimination rocambolesque des Bleus en 8es de finale de l’Euro par la Suisse (3-3, 5 tab 4). Mais Jérôme Rothen, membre de la Dream Team RMC Sport, perçoit des signes laissant penser à un départ du technicien. Les deux hommes s’apprécient et se connaissent bien depuis leur passage en commun à Monaco (2002-2004).

"Là où je me dis qu’il n’est pas loin de démissionner, c’est dans toute l’approche de la compétition, comment il a géré ses joueurs, même tactiquement, a expliqué Rothen, lundi dans l’After Foot. Je trouve qu’il y a quelque chose qui s’est cassé. Est-ce qu’il aura la force de se réinventer et de se dire: ‘je vais accepter cet échec’? Il n’aime pas perdre à un point de malade et il va avoir du mal à s’en remettre. Mais s’il arrive à se dire: ‘il y a un petit rayon de ciel et j’ai les armes pour emmener l’équipe de France de nouveau à la gagne’, il ne lâchera pas."

"Je pense qu’il a été extrêmement déçu de l’état d’esprit"

Mais Rothen ne le sent pas prendre cette direction. "Mais là, à mon avis, il n’est pas loin de lâcher, rebondit-il. Ça fait bientôt dix ans (qu’il est sélectionneur). Sur l’état d’esprit, et c’est fondamental pour Didier Deschamps, je pense qu’il a été extrêmement déçu de ce que les joueurs lui ont renvoyé."

>> Suivez toutes les infos de l'Euro EN DIRECT

Pour l’ancien milieu de terrain du PSG et de Monaco, les propos de Deschamps sur son avenir ne sont qu’une façade. "Il ne va pas donner à ‘manger’ aux journalistes juste après un échec comme ça, explique-t-il. Contrairement à certains sélectionneurs qui mettent leur intérêt personnel en avant, lui est classe et dit: ‘on se verra en septembre’. C’est un grand professionnel là-dessus. Franchement, j’ai le sentiment qu’il n’est pas loin de lâcher."

Deschamps a pris les commandes de l’équipe de France en 2012. Il est sous contrat jusqu’à la Coupe du monde 2022 et Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF), s’était même dit prêt à le prolonger. Mais il avait aussi fixé les demi-finales de l’Euro comme l’objectif minimum des Bleus dans la compétition. Il n’est donc pas atteint.

NC