RMC Sport

Euro 2016 : Les galères des Bleus

-

- - -

Cet Euro 2016 (du 10 juin au 10 juillet) commence à ressembler à un vrai chemin de croix pour l’équipe de France. Les problèmes s’accumulent dangereusement pour le sélectionneur Didier Deschamps, qui doit composer entre les blessures, les incertitudes et les affaires extra-sportives. Dernières complications en date, les déclarations de Karim Benzema et le forfait de dernière minute de Lassana Diarra remplacé par Morgan Schneiderlin.

Une défense maudite

Disons-le, c’est une hécatombe. L’équipe de France a perdu pas moins de sept joueurs sur blessures avant l’Euro 2016, alors qu’il reste encore plus d’une semaine avant le début de la compétition le 10 juin prochain. En remontant un an auparavant, le premier à dire adieu à cette compétition s’appelle Nabil Fekir. Au sortir d’une saison impressionnante, tout se complique pour lui le 4 septembre 2015 à cause d’une rupture du ligament du genou lors d’un match amical au Portugal. Revenu à la compétition début avril, Fekir n’a pas pu retrouver son niveau à temps.

>> A lire aussi : "Insensé", "Ridicule", "il nous met dans la m…"… Les Bleus réagissent aux propos de Benzema

C’est ensuite la défense prévue pour disputer l’Euro qui s’effrite progressivement. Premier à quitter le navire à cause de son genou (8 février), Kurt Zouma, qui apparaissait comme une alternative crédible à Raphaël Varane dans l’axe droit de la défense. Puis, c’est au tour du joueur du Real Madrid de déclarer forfait le 24 mai. Adil Rami le remplace afin d’avoir « deux droitiers » en charnière centrale. Mais quand rien ne va… A quelques jours de la liste définitive de Didier Deschamps, Jérémy Mathieu doit lui aussi renoncer à l’Euro à cause de son mollet, tout comme Mamadou Sakho, accusé de « dopage » et finalement gracié par la justice. Mais, c’est trop tard, DD a déjà fait sa liste et ce sera sans le défenseur de Liverpool.

>> A lire aussi : Euro 2016 : Schneiderlin est arrivé en Autriche

Il n’y a pas que la charnière centrale de touchée. Les latéraux, eux aussi, ont rempli progressivement l’infirmerie. A commencer par Benoît Trémoulinas, pressenti pour être la doublure de Patrice Evra, mais qui s’est blessé au ménisque avec le FC Séville. De l’autre côté Mathieu Debuchy est lui aussi forfait le 11 mai dernier après une rechute aux adducteurs. Maudite, cette équipe de France.

>> A lire aussi : Euro 2016 : Les primes des Bleus dévoilées

Les incertitudes Griezmann et Martial

Antoine Griezmann (25 ans) a disputé 63 matches cette saison. Anthony Martial (20 ans) 64 rencontres. Si leur jeune âge leur permet d’enchainer les rencontres, Didier Deschamps peut craindre la blessure de fatigue pour ses deux pépites. La situation la plus préoccupante semble être celle de l’attaquant mancunien. Actuellement blessé à la cuisse, sa participation au match de préparation contre l’Ecosse samedi n’est toujours pas assurée. Griezmann, lui, revient d’une finale de Ligue des champions perdue avec l’Atlético de Madrid face au Real, avec notamment un pénalty raté. Usés pour certains, abattus pour d’autres, il faudra très vite passer à autre chose.

>> A lire aussi : Euro 2016 : Les Bleus vont écourter leur stage en Autriche

Deschamps en première ligne

Qu’est-ce que serait une grande compétition de l’équipe de France sans ses problèmes extra-sportifs ? Didier Deschamps n’a pas été épargné par les (trop) nombreux problèmes extérieurs venus pollués le groupe français. Dernière affaire en date, la déclaration de Karim Benzema accusant le sélectionneur français d’avoir « cédé à la pression d’une partie raciste de la France ». Une descente dans les journaux espagnols qui ne devrait pas assurer à Benzema un avenir radieux en équipe de France.

>> A lire aussi : Larqué : "Benzema prend l’équipe de France en otage"

Une semaine plus tôt c’était Eric Cantona qui avait accusé Didier Deschamps de ne pas avoir pris Ben Arfa et Benzema en raison de leurs origines. Le « King » avait ajouté que « Personne dans sa famille n’est mélangé avec quelqu’un (...). Comme les Mormons en Amérique. » Une vendetta contre Deschamps qui se serait bien passé de toutes ces histoires. Mais si Benzema n’est actuellement pas en équipe de France, la raison est avant tout judiciaire : Il est mis en examen dans l’affaire de la sextape. La FFF annonce officiellement le 13 avril que le joueur du Real Madrid ne sera pas sélectionné pour l’Euro 2016.

>> A lire aussi : Euro 2016 : Le Graët « ne veut plus que l’on parle de ces affaires »

Et puis, c’est au tour de Didier Deschamps d’être visé directement par la justice. Le 17 avril, le coach des Bleus est sous le coup d’une expertise judiciaire concernant ses conditions de départ du club de l’Olympique de Marseille. Mais comme il se plaît à le dire dans la tourmente, « je ne suis pas inquiet ». Vraiment ?

>> A lire aussi : Dupond-Moretti : "On reproche à Benzema la banlieue"

B.Duguine