RMC Sport

Euro 2020: les équipes qui ont impressionné, celles déjà en danger… Le point sur les éliminatoires

La trêve internationale s'est achevée après les deux premières journées des éliminatoires de l'Euro 2020. S'il est encore trop tôt pour se projeter, quelques tendances se dégagent tout de même dans plusieurs groupes, avec des nations qui ont marqué des points, et d'autres qui ont réalisé de bien mauvaises opérations. On fait le point.

Ils ont déroulé: France, Angleterre, Espagne, Belgique, Italie

Le champion du monde en titre a montré l’exemple. Huit mois après son sacre en Russie, la France était attendue au tournant, et a débuté par un sans-faute ses éliminatoires dans la poule H, avec deux victoires en Moldavie (4-1) et face à l’Islande (4-0). Surtout, les Bleus ont produit du jeu, et ont inscrit quatre buts lors de deux matchs d’affilée pour la première fois depuis près de 17 ans. Mais l’équipe la plus impressionnante de la trêve est sans doute l’Angleterre (groupe A), avec une fessée mise à la République Tchèque (5-0) et une autre au Monténégro (5-1). Dix buts marqués, des actions collectives d’école, des jeunes prometteurs, et un Raheem Sterling en feu: les Three Lions peuvent avoir le sourire.

Chez les cadors du continent, l’Espagne (groupe F) a également fait le travail en battant la Norvège (2-1) puis Malte (2-0), la Belgique a pris une option sur la première place de la poule I en s’imposant contre la Russie (3-1) puis à Chypre (2-0), tandis que l’Italie, grande absente du Mondial, a fait plaisir à ses supporters avec deux succès à domicile contre la Finlande (2-0) puis le Liechtenstein (6-0). Un match au cours duquel même Marco Verratti a trouvé le chemin des filets.

Ils vont devoir batailler: Portugal, Pays-Bas, Croatie

Les qualifications s’annoncent en revanche plus compliquées pour d’autres grosses nations. Après deux nuls à domicile contre l’Ukraine (0-0) et la Serbie (1-1), ses concurrents principaux, le Portugal ne pointe ainsi qu’au 3e rang du groupe B (qui ne compte que cinq équipes), et se retrouve à espérer des défaites de l’Ukraine sur tapis vert pour se relancer. Les Pays-Bas, revigorés par leur belle Ligue des nations, ont eux bien débuté dans la poule C contre la Biélorussie (4-0), mais ont ensuite craqué à domicile contre l’Allemagne (3-2), ce qui pourrait d’ores et déjà les priver de la première place. Autant dire qu’ils ont grillé un joker.

Si le champion du monde français a bien démarré, le vice-champion a eu lui plus de mal. Après un succès étriqué contre l’Azerbaïdjan (2-1), petit poucet du groupe E, la Croatie s’est fait surprendre en Hongrie (2-1), et se retrouve dans un match à quatre (avec le Pays de Galles et la Slovaquie).

Ils ont surpris: Ukraine, Irlande du Nord, Irlande

On ne les attendait pas spécialement, et les voilà pourtant bien placés. Dans le groupe B, l’Ukraine a fait preuve de beaucoup de solidité à Lisbonne (0-0), puis elle est allée gagner au Luxembourg (2-1) pour prendre un peu d’avance avant deux matchs à domicile en juin.

A la faveur de deux succès contre l’Estonie (2-0) et la Biélorussie (2-1), l’Irlande du Nord se retrouve quant à elle leader du groupe C à la surprise générale, devant l’Allemagne (qui n’a qu’un match disputé) et les Pays-Bas. Les hommes de Michael O’Neill ont désormais l’étiquette de challengers, et voudront jouer le coup à fond. Sa voisine, l’Irlande, est elle aussi en tête de la poule D après deux courtes victoires à Gibraltar (1-0) puis contre la Géorgie (1-0). Elle ne s’est cependant pas montrée impressionnante, et n’a pas encore affronté les deux plus gros morceaux du groupe: la Suisse et le Danemark.

Ils sont déjà distancés: Biélorussie, Géorgie, Iles Féroe, Autriche, Lettonie, Andorre, Moldavie, Saint-Marin, Arménie, Liechtenstein

Pour un certain nombre de nations secondaires, l’Euro 2020 s’est éloigné en ce mois de mars, avec deux défaites en deux matchs, et un retard conséquent sur les places directement qualificatives. C’est le cas de la Biélorussie (groupe C), de la Géorgie (groupe D), des Iles Feroé (groupe F), battues à Malte (2-1) en en Roumanie (4-1), de la Lettonie et de manière plus surprenante de l’Autriche (groupe G), qui s’est inclinée contre la Pologne (1-0) et en Israël (4-2).

Les traditionnels faire-valoir que sont Saint-Marin (groupe I) ou le Liechtenstein (groupe J) ont déjà des différences ultra-négatives (-7 et -8), l’Arménie (groupe I) affiche aussi un zéro pointé à l’issue de ses matchs contre la Bosnie (2-1) et la Finlande (2-0), tandis que dans la poule H de la France, Andorre et la Moldavie se disputent la place de lanterne rouge, avec deux succès de retard sur les Bleus et la Turquie.

dossier :

Euro 2020

Clément Chaillou