RMC Sport

Euro: "La France est super favorite", estime Wenger

Arsène Wenger a livré son pronostic pour l’Euro qui se déroulera du 11 juin au 11 juillet. Si l’équipe de France fait office de grande favorite pour le titre, l’ancien entraîneur d’Arsenal se méfie de plusieurs adversaires très dangereux.

Les Bleus de Didier Deschamps affronteront la Bulgarie ce mardi au Stade de France (21h10) pour leur dernier match de préparation avant l’Euro. Championne du monde en titre et finaliste du précédent tournoi continental, la France est souvent présentée comme la grandissime favorite cette année. D’accord avec cette affirmation, Arsène Wenger y croit pour les partenaires de Kylian Mbappé et Karim Benzema.

"On sait que l’on a le potentiel, on sait que nous sommes super favoris et qu’il y a très peu d’équipes qui ont le même potentiel que l’équipe de France. On est déjà champion du monde donc on sait que l’on peut gagner, a estimé l’ancien entraîneur mythique d’Arsenal au micro de RMC Sport. Cela fait de nous un super favori pour l’Euro. Mais en même temps, il y a quelques adversaires à ne pas négliger. Notamment au centre de l’Europe comme la Belgique, l’Angleterre, les Pays-Bas peut-être."

Wenger: "L’Italie peut toujours créer une surprise"

Présents dans le groupe de la mort, les Bleus auront trois matchs compliqués à gérer pour leur début de tournoi. Après l’Allemagne le 15 juin à Munich, la France défiera la Hongrie et le Portugal à Budapest (19 et 23 juin). Si les champions du monde peuvent rejoindre les huitièmes de finale, il faudra encore affronter de sacrés clients par la suite. L’un d’eux, l’Italie possède une belle carte à jouer pendant l’Euro selon Arsène Wenger.

"Je pense que les pays du Sud européen sont un peu moins armés avec la Grèce (sic, le champion d’Europe 2004 n’est pas qualifié), l’Espagne et l’Italie. Mais l’Italie peut toujours créer une surprise dans une grande compétition, a encore estimé celui est à la tête du Développement du football mondial de la FIFA. Les pays du Nord de l’Europe comme la Finlande, le Danemark ou la Suède, je ne pense pas (qu’ils soient favoris, ndlr). Les pays de l’Est, un peu plus à l’Est de l’Europe comme la Slovaquie, la Macédoine et la République tchèque je ne pense pas non plus. Cela se jouera dans le cœur de l’Europe." Les Bleus en route pour un superbe doublé Coupe du monde-Euro? Réponse le 11 juillet.

>> Découvrez les 48 maillots des nations de l'Euro

dossier :

Euro 2020

Jean-Guy Lebreton avec Antoine Salva