RMC Sport

Euro: les Bleus promettent de ne pas calculer face au Portugal

A vingt-quatre heures de défier le Portugal de Cristiano Ronaldo ce mercredi (21h), Hugo Lloris et Didier Deschamps ont martelé que l’équipe de France ne se risquera pas aux calculs en vue de la suite de l’Euro, bien que les Bleus soient déjà officiellement qualifiés pour les huitièmes de finale. Et cherchera à terminer en tête du relevé groupe F.

A la veille de son dernier match dans le groupe F à l’Euro face au Portugal (mercredi, 21h), l’équipe de France ne veut pas se risquer aux calculs. Tenus en échec par la Hongrie samedi (1-1), les Bleus sont tout de même d’ores-et-déjà assurés de prendre part aux huitièmes de finale. L’enjeu face aux Portugais sera donc d’aller chercher la victoire pour terminer premiers du groupe de la mort, ce qui leur offrirait une suite de tournoi plus confortable.

"Quelle que soit l’issue finale, que l’on soit premiers, deuxièmes ou troisièmes, si on veut aller au bout de la compétition il y aura d’autres défis face à des grandes nations. On ne peut pas calculer nos efforts ou le résultat à venir, a clamé le capitaine tricolore, Hugo Lloris, ce mardi face aux médias. L’objectif est de jouer le match pour le gagner, pour continuer notre bonne dynamique et à engranger de la confiance au vu de la nouvelle compétition qui démarrera à partir des huitièmes de finale."

Même son de cloche du côté de son sélectionneur, qui alignera la meilleure équipe pour "obtenir le meilleur résultat possible". "L'assurance d'être qualifiés donne une certaine tranquilité, mais je ne rentre pas dans un calcul, a renchéri Didier Deschamps quelques minutes plus tard. Il faut respecter le jeu. On va chercher le meilleur résultat possible. (...) Plus on accumule de la confiance, mieux ce sera."

>> Revivez la conférence de presse de Lloris et Deschamps en direct commenté

"Important d’arriver en huitièmes de finale avec des repères"

Fin 2020, les Bleus avaient livré un match de haut niveau face à ces mêmes Portugais à Lisbonne (0-1). Une prestation sur laquelle il faudra s’appuyer pour faire tomber à nouveau les partenaires de Cristiano Ronaldo, qui doivent eux aussi réaliser un résultat positif s’ils veulent s’assurer de poursuivre l’aventure. "On doit s’appuyer sur ce qui a été fait par le passé, mais c’est une autre compétition avec d’autres enjeux, poursuit Lloris. Même si on est déjà qualifiés, l’objectif, quand on démarre un match, sera de le gagner. Les Portugais ont un peu plus d’enjeu que nous, et ça passe par un résultat positif. (...) Ce sera important d’arriver en huitièmes de finale avec des repères."

Si la France termine première du groupe F, elle affrontera un troisième de groupe, le lundi 28 juin à Bucarest (21h), à définir entre la Suisse (A) et l’Ukraine (C). S’ils terminent deuxièmes, les Bleus auront rendez-vous à Wembley le mardi 29 juin à 18h, pour y retrouver le premier du groupe D, c’est-à-dire soit l’Angleterre, qui jouerait à domicile, soit la République tchèque. Dans le cas d’une troisième place, les champions du monde seraient sur le pont le dimanche 27 juin, pour défier soit les Pays-Bas (18h) soit la Belgique (21h).

Romain Daveau Journaliste RMC Sport