RMC Sport

Euro: Maracineanu "très heureuse" du retour de Benzema en équipe de France

Critiqué par certains, le retour de Karim Benzema en équipe de France a été salué par Roxana Maracineanu, la ministre des Sports. Au contraire du Rassemblement national, qu'elle accuse "d’instrumentaliser l’actualité sportive".

Largement salué, le retour de Karim Benzema en équipe de France, qui a réintégré le groupe des Bleus pour l’Euro (11 juin-11 juillet), a été critiqué par le sénateur du Rassemblement national (RN) de Marseille, Stéphane Ravier, qui avait qualifié le joueur de "Français de papier". "Karim Benzema est un Français de papier, mais se dit lui-même Algérien par le cœur: il n’a qu’à jouer pour l’équipe algérienne. Mais les salaires sont bien moins importants en Algérie", avait-il tweeté.

Invitée de BFMTV ce jeudi, la ministre déléguée aux Sports a répondu à ces détractacteurs et estimé que le parti politique d’extrême-droite "détourne le débat" et "instrumentalise l’actualité sportive" à défaut de défendre positivement les valeurs de l’équipe de France.

"Une non-sélection est toujours quelque chose de dur à vivre pour un sportif"

"Le soutien que le peuple français doit avoir autour de cette équipe de France qui participera à l’Euro doit être quelque chose de positif qui va nous emmener, j’en suis sûre, vers une victoire de l’équipe de France, à laquelle Karim Benzema pourra participer largement, a estimé Maracineanu. Et j’en suis très heureuse en tant que ministre des Sports."

La Ministre a également estimé que la querelle qui avait éloigné Benzema du sélectionneur Didier Deschamps était désormais de l’histoire passée. "Une non-sélection est toujours quelque chose de dur à vivre pour un sportif. Je le sais car j’ai été moi-même dans cette situation où je n’ai pas pu avoir la joie d’être sélectionnée par le choix de ma Fédération (pour les Jeux olympiques d’Atlanta en 1996, ndlr). C’est une période difficile quand on s’investit tous les jours."

Avant de conclure: "Je pense que ce moment est dépassé aussi bien pour Karim Benzema que Didier Deschamps, ou pour la Fédération. Qui est heureuse de pouvoir retrouver ses talents et son expérience, qui va être bénéfique pour les jeunes figurant pour la première fois dans cette sélection."

Romain Daveau Journaliste RMC Sport