RMC Sport

PSG: "Ma soirée a été détruite", la tristesse de Hamraoui après l’attribution de son numéro à une autre joueuse

Au cours d’un entretien exclusif à BFMTV, Kheira Hamraoui s’est confiée sur un évènement qu’elle a très mal vécu mercredi soir lorsqu’elle assistait en tribunes à un match du PSG en Ligue des champions. La milieu de terrain, au centre d’une terrible affaire judiciaire à la suite de son agression en novembre 2021, a eu la mauvaise surprise de voir que son numéro de maillot avait été attribué à une autre joueuse.

Elle passait un très bon moment quand, d’un seul coup, sa soirée a pris une toute autre tournure. Au cours d’un entretien à BFMTV, à retrouver en intégralité ce vendredi matin, Kheira Hamraoui a indiqué qu’elle avait vécu un moment très douloureux mercredi soir lors du match de Ligue des champions entre le PSG et Haecken (Suède).

Toujours pas réintégrée complètement au groupe parisien mais présente dans les tribunes du stade Jean-Bouin, la milieu de terrain a eu la désagréable surprise de voir que son numéro 14 avait été attribué à une autre joueuse, la Néerlandaise Jackie Groenen.

"Je regarde le match, j’étais hyper contente et quand je vois qu’on avait donné mon numéro de maillot à une autre joueuse… Je pense que ma soirée a été détruite, a-t-elle assuré à BFMTV. Le numéro a été donné sans me consulter. Avec l’expérience et le palmarès que j’ai aujourd’hui, je mérite quand même un peu de respect de la part de tout le monde et principalement de mon club."

La douleur de Hamraoui au cours de ces longs mois de mise à l'écart

Comme indiqué par RMC Sport, Hamraoui va être "remise à disposition" de l’entraîneur parisien, Gérard Prêcheur. L’internationale française était mise à l'écart du groupe depuis plusieurs mois et n'a plus participé à la moindre rencontre depuis son altercation avec l'ailière Sandy Baltimore en avril dernier. Cette réintégration n'équivaut pas pour autant à une garantie de disputer des matchs dans les semaines et mois à venir, Gérard Prêcheur évoquant "début octobre" comme possible horizon.

"Du jour au lendemain on me dit que je vais m’entraîner toute seule… Vous savez comme moi que le football est un sport collectif, j’ai toujours fait du foot tout au long de ma vie, a confié la joueuse au sujet de ces longues semaines de mise à l'écart. Jouer avec ses coéquipiers, c’est ce qu’on aime le plus faire. Et aujourd’hui ça fait sept semaines que je m’entraîne seule quand même. Je peux ne pas faire partie des plans sportifs, mais je me dois de m’entraîner avec mon équipe. Aujourd'hui, c’est une double peine pour moi, c’est très compliqué… Je n’ai même pas les mots pour décrire ce que je ressens tellement c’est cruel."

Mercredi soir, quelques heures après la remise en liberté sous contrôle judiciaire d'Aminata Diallo, Hamraoui s'est par ailleurs exprimée sur les avancées de l'affaire judiciaire qui secoue le football français. "J'ai confiance en la justice, mais ce soir j'ai peur", a déclaré la joueuse du PSG à RMC Sport.

Aminata Diallo, désignée comme commanditaire des violences faites à Hamraoui en novembre 2021 par les quatre autres suspects de l'affaire, sur fond de rivalité sportive intense, a été mise en examen le 16 septembre pour violences aggravées par trois circonstances et association de malfaiteurs.

F.Ga avec BFMTV