RMC Sport

Thiriez dénonce la phrase de Le Graët et sa "misogynie violente"

Noël Le Graët est vertement critiqué par Frédéric Thiriez pour avoir déclaré, ce mercredi, à propos des Bleues: "Elles peuvent se tirer les cheveux, ça m'est égal". Candidat à la présidence de la FFF, l'ancien patron de la LFP dénonce des propos "honteusement discriminatoires".

"M. Le Graët fait honte au football français". L'attaque est signée Frédéric Thiriez. Le candidat à la présidence de la Fédération française de football s'est indigné, ce mercredi, de propos tenus par celui qu'il souhaite remplacer, Noël Le Graët. Ce dernier, au micro notamment de RMC Sport, dans le cadre de la campagne à sa réélection, a déclenché une polémique en déclarant à propos des conflits au sein de l'équipe de France féminine de football: "Elles peuvent se tirer les cheveux, ça m'est égal".

"Où sont les valeurs du football?"

"Après ses déclarations irresponsables sur le racisme, monsieur Le Graët récidive avec des propos d'une misogynie violente, honteusement discriminatoires", a écrit Frédéric Thiriez dans un communiqué. "Où sont les valeurs du football? Ce monsieur, qui visiblement ne maîtrise plus son expression ou ses pulsions, est indigne de représenter le premier sport français", a conclu l'ancien président de la Ligue de football professionnel.

En début de communiqué, Frédéric Thiriez fait référence aux déclarations de Noël Le Graët minimisant l'existence du racisme dans le football. En septembre dernier, sur le plateau de BFM Business, le patron de la FFF avait affirmé: "Sur un match, il peut y avoir des écarts. Mais on est à moins de 1% de difficulté aujourd'hui. Quand un black marque un but, tout le stade est debout. Le phénomène raciste dans le sport, et dans le football en particulier, n'existe pas ou peu."

Depuis, le dirigeant de 79 ans a plusieurs fois déclaré qu'il regrettait la forme de ses propos, mais qu'il maintenait tout de même le fond malgré la controverse.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport