RMC Sport

Barça: ce que l’élection de Laporta change pour l’avenir de Messi

Elu président du Barça dimanche, Joan Laporta est un fervent partisan de la prolongation de Lionel Messi l’été prochain. Il s'était même présenté comme le seul capable de retenir l'Argentin qui a connu l’une de ses périodes les plus fastes lors des premiers mandats du dirigeant.

Ses premiers mots ou presque ont été destinés à Lionel Messi. Joan Laporta le sait, le début de son nouveau mandat de président du FC Barcelone sera marqué par l’avenir du meilleur joueur de l’histoire du club, en fin de contrat l’été prochain. Parmi les trois derniers candidats en lice, Laporta est celui qui s’est montré le plus déterminé à prolonger le contrat de l’Argentin. Victor Font s’y était montré favorable en voulant lui un projet "compétitif à long terme" mais Laporta s’est montré encore plus "agressif" sur ce dossier, qui a évidemment beaucoup pesé sur le choix des Socios.

"Une très bonne relation avec Leo"

"Mon intention, c’est que Messi reste, avait-il expliqué en décembre. Je vais faire tout ce qu’on peut, en accord avec les possibilités du club, pour que Leo Messi reste au Barça et que son maillot soit toujours celui du Barça. J’ai une très bonne relation avec Leo. C’est une relation de respect et d’estime réciproque. Je sais que Leo aime le Barça. Je ne conçois pas un Barça sans Leo Messi. C’est le meilleur joueur du monde. Il ne restera pas pour l’argent. Il est le premier à vouloir continuer cette belle histoire, cette réussite entre le Barça et la Ligue des champions. Je crois que ce que veut Leo, et ce que veulent tous les Barcelonais, c’est regagner la Ligue des champions."

Dimanche, il a vu comme un signe positif le fait que Messi se déplace avec sa famille pour glisser son bulletin de vote dans l’urne. Il ne l’avait jamais fait auparavant. Evidemment, le nom figurant sur son bulletin est resté secret. Pour le journal argentin Olé, la victoire de Laporta est celle de 'l'homme de Messi". Mais l’Argentin va composer dans les prochains mois avec un fervent partisan de sa prolongation qui s'était dit comme le seul capable de le retenir.

"Aujourd'hui marque l'anniversaire du jour où Lionel Messi a débuté avec les jeunes du Barça, a rappelé Laporta après son élection. Voir que ce dimanche, le meilleur joueur du monde et de l'histoire du football est venu voter cela prouve, selon moi, ce que nous avons dit durant la campagne. A savoir que Messi aime le Barça, que le meilleur joueur du monde aime le Barça. C'est très significatif. Je vais l'encourager à continuer au FC Barcelone, c'est ce que nous voulons tous."

Il espère donc parvenir à un accord l’été prochain en fonction des "possibilités économiques du club". Sur ce point, sa marge est très serrée puisque le Barça est en grave crise financière et cela sera l’autre priorité de Laporta.

L’affect pourrait alors entrer en compte pour Messi, qui a débuté chez les pros lors des premiers passages de Laporta à la présidence entre 2003 et 2010. Il avait signé son premier contrat pro en 2004 avant de le prolonger... jusqu'en 2014, en 2005. Durant cette période considérée peut-être la plus fastueuse du club, il avait nommé Pep Guardiola comme manager en s’entourant du directeur sportif Txiki Begiristain et Ferran Soriano (tous les deux sont aujours'hui à Manchester City, tout comme Pep Guardiola).

Sous l’ère Laporta, Messi a remporté 12 titres, dont quatre Liga et deux Ligues des champions. L’Argentin veut remporter une nouvelle Ligue des champions avant de mettre un terme à sa carrière et rejoindre une équipe plus compétitive comme le PSG ou Manchester City pourrait s’inscrire dans ce cadre.

Xavi devait venir avec Font

Dans la liste de son programme sportif, Laporta prône, lui, le retour au beau jeu et souhaite évidemment y inscire Messi. "Ce n'est pas seulement gagner, c'est comment nous gagnons, indique son programme. La candidature veut retrouver son identité et son propre modèle sportif."

La victoire de Laporta sur Victor Font, qui semblait pourtant favori, présente aussi un bémol. Font promettait l’arrivée de Xavi, ancien maître à jouer de l’équipe au meilleur moment de la carrière de Messi, comme entraîneur. Le choix de l’entraîneur pourrait compter pour Messi même si ses relations avec Ronald Koeman sont bonnes. Et Laporta est plutôt pragmatique puisqu’il avait nommé Guardiola entraîneur alors que ce dernier avait rejoint la liste de son concurrent Luis Bassat lors de la campagne pour l’élection en 2003. L’avenir de Messi sera décidé l’été prochain et Laporta semble prêt à entendre les arguments de l'Argentin pour étendre son bail.

Nicolas Couet Journaliste RMC Sport