RMC Sport

Barça: Messi, Koeman, la Super League... Laporta explique tout

Président du FC Barcelone depuis mars dernier, Joan Laporta a tenu ce vendredi matin une conférence de presse pour dresser le bilan de la saison. Le dirigeant catalan a répondu à de nombreux sujets, y compris la prolongation de Lionel Messi et la situation de Ronald Koeman. Il a aussi balayé les menaces de l'UEFA concernant d'éventuelles sanctions après le projet de Super League.

Joan Laporta s'est prêté ce vendredi matin à l'exercice de la conférence de presse. A la tête du FC Barcelone depuis mars dernier, le dirigeant catalan a dressé un premier bilan de la saison écoulée, tout en se projetant sur l'exercice à venir. L'occasion de balayer plusieurs dossiers chauds de l'actualité.

Pendant une heure et demie, Joan Laporta a répondu aux nombreuses questions de la presse espagnole, dont les principales portaient sur l'avenir de Lionel Messi. A 33 ans, l'Argentin n'a connu que le Barça dans sa carrière professionnelle mais voit son contrat arriver à expiration le 30 juin prochain. Il est déjà libre de s'engager où il le souhaite.

"Optimisme modéré" pour la prolongation de Messi

Ces derniers jours, la presse catalane évoquait un accord pour une prolongation de deux ans pour Lionel Messi. "Cela se présente bien mais ce n'est pas fait. Nous devons continuer à travailler avec toutes les personnes impliquées dans ce dossier. Nous ferons une proposition qui, dans les possibilités du club, sera à la hauteur, a indiqué Laporta. La relation est bonne et nous avons le sentiment que nous préparons tout ce qui est nécessaire dans la limite des possibilités pour que Leo continue."

S'il a évoqué "un optimisme modéré" quant à cette prolongation de la "Pulga", Joan Laporta a expliqué ce que le Barça doit créer comme environnement pour convaincre le joueur de rester. "Il veut se sentir à l'aise et sentir qu'il lui reste des années. Et il veut en profiter. Cela se travaille pour que cela soit compris avec les gens du club et les gens qui l'entourent. C'est ce que tous les joueurs demandent et Leo a beaucoup mûri et a beaucoup de personnalité et de caractère, a affirmé Laporta. Avant, il y avait un autre président et maintenant je le suis. Et il aime ça. Avec l'autre président (Josep Bartomeu, ndlr), il a été déçu et maintenant il a un président qui l'aime et le lui dit. Messi veut que le Barça voit grand et cela doit être prouvé. Il veut un succès prouvé, une nouvelle motivation. Avec moi en tant que président et cette direction, il l'a. Et c'est pourquoi cela nous aide."

Suspense pour Koeman

L'autre dossier chaud de l'actualité du Barça est le maintien ou non au poste d'entraîneur de Ronald Koeman, sous contrat jusqu'en juin 2022. Et l'idée que le technicien néerlandais puisse continuer n'est pas exclue. "Je crois qu'après tout, notre relation pourra fonctionner. Avec Koeman, la relation est très bonne. Il est respectueux, s'exprimant clairement et en ce sens, c'est bien. Il s'agit de partager des objectifs, a concédé encore Laporta. Il veut continuer et nous sommes dans des périodes de réflexion pour trouver une situation satisfaisante pour tous. Si on partage tout, bien sûr qu'il pourra rester."

Une période de réflexion qui devrait encore durer, alors qu'un rendez-vous entre Ronald Koeman et sa direction est prévu la semaine prochaine, où il sera question de son avenir. "Koeman sera le premier au courant de notre décision, a assuré Laporta. Nous avons toujours agi avec le plus grand respect pour Koeman, une légende du club et un professionnel qui fait son travail. Nous évaluerons nos possibilités et travaillerons pour la prochaine saison."

Quant aux potentiels candidats pour succéder à Koeman, et notamment les Catalans Xavi ou Pep Guardiola, Joan Laporta n'a pas souhaité s'avancer. " Je suis sûr que Xavi sera un excellent entraîneur mais nous n'avons toujours pas de références spécifiques pour l'affirmer, a d'abord rétorqué Laporta. Ce qui me vient à l'esprit concernant Guardiola, c'est que je souhaite qu'il remporte la Ligue des champions ce samedi. Qu'il la gagne avec le Barça puis Manchester City, ce sera merveilleux pour lui et nous qui l'aimons. Pour le reste, je ne vais pas vous expliquer mes rêves. Je suis là pour les réaliser."

Laporta confiant pour redresser la situation économique

S'il a promis aussi des recrues à venir pour l'équipe première, qui seront annoncées logiquement dans le courant de la semaine prochaine, Joan Laporta a évoqué aussi la situation économique du club. "Nous nous battons pour inverser la situation financière et nous sommes sûrs que nous réussirons, a indiqué Laporta. Nous sommes optimistes pour que dans un an et demi, au maximum deux saisons, notre club soit en bonne santé financière. Je suis optimiste et nous aurons une équipe compétitive la saison prochaine."

Pour l'instant, ce sont surtout des joueurs libres qui sont annoncés pour la saison prochaine avec Sergio Agüero, Eric Garcia, Georginio Wijnaldum voire Memphis Depay. "Nous inverserons la situation économique, a commenté encore Laporta. Nous avons des offres importantes pour le sponsoring maillot, même si avec Rakuten, nous voulons renouveler. Nous sommes déjà en pourparlers, mais nous en avons d'autres qui amélioreraient beaucoup ce que nous avons. Et les droits concernant la propriété du stade nous permettent d'être optimistes, mais au rythme de ces décisions."

Arrivé en mars dernier à la présidence du Barça, après avoir déjà connu ce poste entre 2003 et 2010, Joan Laporta a averti aussi qu'il demandera à l'ancienne direction d'assumer ses responsabilités quant à la mauvaise situation économique du club. "De telles nouvelles sont surprenantes et dérangeantes. Que l'audit se termine et nous demanderons des comptes aux responsables. Ils nous ont conduit à une situation économique délicate, ce sont des pertes importantes et une dette très importante, a lâché Laporta à propos de la direction de Josep Bartomeu, qui a démissionné en fin d'année dernière. Heureusement, le Barça a des atouts très puissants. Nous avons beaucoup de propositions à bien des égards pour la restructuration de la dette, les parrainages... Je vois qu'il y a de l'intérêt pour le Barça. Nous devons le faire avec un grand jugement. Nous travaillons pour remettre le club sur la voie du succès."

Laporta prêt à aller devant le TAS si l'UEFA sanctionne le Barça

Le FC Barcelone s'est retrouvé aussi impliqué dans le projet controversé de Super League européenne, comme 11 autres clubs. Mais le Barça ne s'est jamais désolidarisé publiquement du projet, qui a finalement capoté. "Si l'UEFA nous sanctionne, nous irons devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) et nous gagnerons, a balayé Laporta. J'ai dit au président Aleksander Ceferin que nous n'allons pas nous excuser d'avoir réfléchi et que nous n'allons pas payer une amende sans justification. Quand nous sommes arrivés, le projet était très avancé. Nous ne tournerons jamais le dos à des mouvements où se trouvent les grands du football. Mais avec une réserve importante car il fallait passer par le vote des socios. Ce mouvement a progressé, mais la position est très claire: on voulait défendre les intérêts du Barça et rendre le football durable."

La position du FC Barcelone avait valu notamment au club d'être pris pour cible pour la ligue espagnole et son président Javier Tebas. "Chacun de nous a sa manière d'être et de s'exprimer et je préfère penser qu'il est aussi en faveur du dialogue, a déclaré Laporta, pas forcément inquiet par les menaces qui planent sur son club vis-à-vis de la Liga. Il connaît parfaitement le football, a fait preuve d'une expérience avérée. Il y a des points de divergence et il y a toujours eu des points de conflit entre les organisateurs et les clubs. Voyons si vous ne vous pouvons pas nous asseoir à une table et trouver des accords."

GL