RMC Sport

Liga: "Mais, c’est quoi ce Barça?", lance la presse espagnole après le nul face à Grenade

La pauvreté du jeu et le résultat nul du Barça face à Grenade (1-1) entraînent une vague de critiques dans la presse espagnole qui évoque la situation de plus en plus difficile de Ronald Koeman.

Le Barça est en crise et cela se voit en une des médias espagnols, ce mardi matin. Un peu moins d’une semaine après la claque reçue à domicile face au Bayern Munich (0-3) en Ligue des champions, les Catalans ont arraché un match nul in extremis face à la modeste équipe de Grenade (1-1). La pauvreté du jeu et la manière interpellent particulièrement.

"Mais c’est quoi ce Barça?", interroge brutalement le journal madrilène, Marca. Le quotidien note un renoncement du style de jeu qui a fait le succès et la renommée du club il y a quelques années. La présence du défenseur Gerard Piqué en pointe en fin de match symbolise le manque de munition et d’idée. La petite phrase de Ronald Koeman amuse aussi les médias. Agacé par les questions sur ce renoncement à l’ADN du club (54 centres lundi, un record), l’entraineur néerlandais a estimé qu’il n’avait pas les armes pour pratiquer le "tiki-taki", déformation linguistique du célèbre "tiki-taka".

La presse catalane s’interroge aussi sur le fonds de jeu mais salue surtout un homme: Ronald Araujo, auteur de l’égalisation à la dernière seconde. Un "sauveur" pour Mundo Deportivo. Un "héros" pour Sport. L’émission El Chiringuito a relaté les colères de fans, réclamant pour la plupart le départ de Koeman.

Même la chaîne du Barça critique le jeu de l’équipe

Même la chaîne de télévision du Barça critique le fonds de jeu de cette équipe en crise. Un mauvais signal de plus pour Koeman, plus que jamais sur la sellette. Selon certains journalistes, son départ sera acté dès que Joan Laporta, le président, lui aura trouvé un remplaçant. Pour Radio Marca, "L’affaire Koeman, c’est l’histoire d’une mort annoncée".

NC