RMC Sport

Il y a dix ans, l'OM réussissait son plus beau mercato

Alors que l'OM attend toujours la signature de Dario Benedetto et après avoir attiré le défenseur central Alvaro Gonzalez, retour sur deux mercatos qui ont marqué l'histoire du club phocéen ces dernières années.

L'Olympique de Marseille connaît un mercato plutôt calme. En dépit des arrivées d'André Villas-Boas sur le banc phocéen, d'Alvaro Gonzalez en défense centrale et de celle probable de Dario Benedetto sur le front de l'attaque, aucun gros chamboulement n'est à noter du côté de la Canebière. Pour la troisième période estivale de marché des transferts de l'ère McCourt, les dirigeants olympiens ont misé sur la prudence après quelques erreurs de casting. Mais cela n'a pas toujours été le cas, loin de là. Retour sur les mercatos trois étoiles de l'OM de ces dernières années.

2009-2010 : Morientes, Heinze, Lucho, Deschamps... et un titre de champion

Forcément la saison 2009-2010 restera comme un grand cru. Il y a neuf ans, l'OM soulevait son dernier titre de champion de France et mettait fin à une disette de 18 années. Les arrivées d'hommes forts n'y étaient pas pour rien. Sur le banc déjà, avec la signature de Didier Deschamps (et son adjoint Guy Stéphan). Fort de son expérience à la Juve deux ans plus tôt, "DD" débarque au club avec de grosses ambitions et une jolie enveloppe transferts offerte par Jean-Claude Dassier, le président de l'époque. Celle-ci sera bien mise à profit puisque Fernando Morientes, Fabrice Abriel, Gabriel Heinze, Lucho Gonzalez (19 millions d'euros, transfert le plus cher de l'histoire du club jusqu'à l'arrivée de Dimitri Payet), Stéphane Mbia, Souleymane Diawara et Edouard Cissé rejoignent le club. Un mercato d'ampleur qui mènera l'OM sur le toit de la Ligue 1.

2005-2006 : Pagis, Cana et l'astre Ribéry

Le mercato 2005-2006 de Marseille est marqué par l'arrivée de plusieurs joueurs déjà établis dans le championnat de France. Toifilou Maoulida rejoint le club en prêt en provenance de Monaco et inscrira 11 buts sur toute la saison. Un autre profil offensif rejoint la Canebière : Mickael Pagis, joueur phare du Racing Club de Strasbourg. Venu densifier le milieu de terrain, Lorik Cana quitte le rival parisien et ne mettra pas longtemps à se faire adopter par les fans de l'OM. Mais la vraie pépite est ailleurs. Franck Ribéry fait son retour en Ligue 1 six mois à peine après l'avoir quitté pour le club turc de Galatasaray.

Arrivé libre, l'ancien Messin ne mettra pas longtemps à briller. Buteur lors de la finale de la coupe Intertoto face au Deportivo La Corogne, il terminera la saison avec 12 réalisations, faisant de lui le deuxième meilleur buteur du club derrière Niang (17 buts).

RMC Sport