RMC Sport

Incidents Lens-Lille : six blessés légers et deux interpellations

Six personnes ont été blessées lors des incidents de la mi-temps entre Lens et Lille (1-0), alors que deux supporters ont été interpellés, a annoncé le sous-préfet de Lens.

Les premières conséquences du derby du Nord sont connues. Six personnes ont été légèrement blessées et deux interpellées dans les incidents survenus à la mi-temps du derby du Nord entre Lens et Lille, samedi au stade Bollaert-Delelis, a-t-on appris auprès de la sous-préfecture. "Il n'y a pas de blessé grave, il y a eu six évacuations sur l'hôpital mais pour des blessures légères (côté lensois car ils sont passés au-dessus des grilles). Il y a eu un Lillois interpellé qui avait lancé un siège et un supporter lensois également interpellé pour avoir lancé un siège sur un CRS et qui sera jugé en comparution immédiate", a déclaré samedi soir à l'AFP le sous-préfet de Lens Jean-François Raffy.

Les supporters lensois ont voulu "protéger" leurs collègues

"Au moment de la mi-temps, des supporters lillois ont voulu passer au-dessus des grilles pour s'affronter avec des Lensois dans la tribune voisine, les CRS sont intervenus tout de suite. Les Ultras lensois voyant que leurs collègues étaient agressés sont rentrés (sur la pelouse, ndlr) pour les protéger, mais les CRS sont intervenus tout de suite, il n'y a pas eu d'affrontement généralisé", a-t-il précisé. Le début de la seconde période a été retardé d'une demi-heure après l'envahissement de la pelouse par plusieurs dizaines de supporters lensois, qui se sont dirigés vers le parcage de leurs rivaux lillois.



Le match, comptant pour la 6e journée de L1, a finalement pu reprendre et Lens l'a emporté 1-0 grâce à un but de la recrue estivale polonaise Przemyslaw Frankowski, mettant ainsi fin à 15 ans de disette à Bollaert dans le derby du Nord. Avant la rencontre, un tifo injurieux visant les Lillois avait été brandi par les ultras Sang et Or. Ces événements interviennent quatre semaines après les incidents entre Nice et Marseille, à Nice: des échauffourées impliquant joueurs, spectateurs et membres de l'encadrement des équipes avaient provoqué l'interruption du derby méditerrannéen, et entraîné des sanctions.

Pour les incidents de Nice-OM, la Ligue a sanctionné le club niçois de trois matches à huis clos et du retrait d'un point. Le match sera aussi rejoué, le 27 octobre, sur terrain neutre.

AS avec AFP