RMC Sport

Kawasaki Frontale-PSG: grâce à Messi et Kalimuendo, Paris lance bien sa tournée mais doit encore travailler

Dans une rencontre globalement dominée et malgré une erreur de marquage sur corner en fin de match, le PSG s'est imposé ce mercredi en amical contre le Kawasaki Frontale (2-1). Messi, très en jambes, et Kalimuendo sont les deux buteurs du club de la capitale.

Deux matchs, deux victoires depuis le début l'ère Galtier. Quelques jours après s'être offert Quevilly-Rouen pour son premier match amical, le Paris Saint-Germain a dominé le Kawaski Frontale, double champion du Japon en titre et actuellement en plein milieu de sa saison, ce mercredi (2-1).

>> Revivez Kawasaki Frontale-PSG (1-2)

Pour cette rencontre, Christophe Galtier a bien cédé à la tentation d'un 3-4-1-2 avec une composition qui se rapprochait d’un onze-type. Derrière un trio Messi-Mbappé-Neymar, Vitinha était associé à Gueye au milieu de terrain, Verratti ne figurant pas sur la feuille de match. Hakimi et Nuno Mendes s’occupaient des couloirs, alors que Ramos, Marquinhos et Kimpembe protégeaient les cages gardées par Donnarumma.

Malgré la chaleur et l'humidité de Tokyo, ce match de préparation a débuté sur un rythme assez élevé en première période. Le trio offensif parisien a semblé déjà plutôt bien en jambes, avec de nombreuses combinaisons. Mais la formation japonaise s’est également montrée dangereuse à plusieurs reprises, notamment sur des actions initiées côté droit, où Sergio Ramos est apparu en retard à quelques reprises.

Messi particulièrement à son aise

Après avoir un temps buté sur Jung, le portier de Kawasaki, décisif sur une double parade magnifique devant Mbappé peu avant la demi-heure de jeu, le PSG a finalement trouvé la faille à la 32e minute. Quelques secondes après avoir vu l’une de ses tentatives sauvée sur la ligne par la défense japonaise, la Pulga, servie par Hakimi en retrait, trompe Jung d’une frappe en première intention, bien aidée par la déviation d’un défenseur adverse.

Après le retour des vestiaires, l'Argentin est le seul rescapé du trio de stars parisiennes, avec les remplacement de Neymar par Sarabia et celui de Mbappé par Kalimuendo. Comme il l'avait fait lors du match amical contre Quevilly Rouen, Galtier a procédé a une large revue d'effectif, avec également les entrées en jeu de Bernat, Dina Ebimbe et Diallo à la pause.

La compo du PSG en première période

Donnarumma - Ramos, Marquinhos, Kimpembe - Hakimi, Gueye, Vitinha, Mendes - Messi - Neymar, Mbappé

La compo du PSG au début de la seconde période

Donnarumma - Ramos, Marquinhos, Diallo - Dina Ebimbe, Gueye, Vitinha, Bernat - Messi - Kalimuendo, Sarabia

Kalimuendo très en vue, marquage très laxiste en fin de match

Après s'être fait quelques frayeurs au début du second acte, le PSG enclenche de nouveau la marche avant et fait le break juste avant l'heure de jeu. Messi, décidément très à l'aise dans une position d'electron libre dans l'axe derrière les attaquants, combine avec Bernat. L'Espagnol centre devant le but pour Kalimuendo, très en vue pendant 45 minutes, qui double la mise (2-0, 58e).

Dans la foulée du but inscrit par le jeune attaquant prêté à Lens la saison passée, Galtier décide de faire cinq nouveaux changements d'un coup (Rico, Danilo, Icardi, Kehrer, Zaire-Emery), ce qui s'est inévitablement fait ressentir sur le rythme de la rencontre. En toute fin de match, Yamamura a même profité d'un marquage très laxiste de la défense parisienne pour réduire la marque de la tête sur corner (84e, 2-1).

Les Parisiens ont encore deux rencontres à disputer dans ce Japan Tour: contre Urawa Red Diamonds (samedi) et le Gamba Osaka (lundi). En point d'orgue de la tournée, ils joueront le Trophée des champions face à Nantes, le 31 juillet à Tel Aviv. Avant de disputer ce premier match officiel de la saison, les joueurs parisiens feront finalement leur retour mardi prochain à Paris, dans la foulée du dernier match de la tournée à Osaka face au Gamba. Ils devaient initialement quitter le pays du Soleil-levant jeudi.

Des entraînements seront programmés dès leur arrivée à Paris, avant le décollage pour Israël le 29 juillet. Ces décisions ont été prises par le conseiller sportif Luis Campos, en accord avec Christophe Galtier.

F.Ga