RMC Sport

Le coup de pression de Rummenigge à Al-Khelaïfi et au PSG sur le fair-play financier

Ancien attaquant et ex président du conseil d’administration du Bayern Munich, Karl-Heinz Rummenigge s’est exprimé au sujet de l’arrivée de Lionel Messi au PSG, et plus particulièrement sur le fair-play financier. Il affirme qu’il veillera à ce que Nasser Al-Khelaïfi "le respecte scrupuleusement".

Après l’arrivée retentissante de Lionel Messi au PSG, le fair-play financier est au centre de tous les débats en Europe. Ce jeudi, le Times apprenait que l’UEFA compte modifier son fonctionnement avant que Karl-Heinz Rummenigge ne fasse pression sur Nasser Al-Khelaïfi, dans un entretien accordé à L’Equipe.

"Il a un devoir d'exemplarité"

"Nasser Al-Khelaïfi est le nouveau président de l'ECA (Association des Clubs Européens) et il connaît parfaitement le règlement du FPF, rappelle l’ancien président du conseil d’administration du Bayern Munich. Avec mes homologues, nous allons veiller à ce qu'il le respecte scrupuleusement. Avec cette fonction, il a un devoir d'exemplarité".

Sans citer le mercato parisien, l’ancien attaquant de la Mannschaft estime que le fair-play financier actuel freine la concurrence plutôt que de la stabiliser. "Il est évident qu'il faut s'inquiéter des conditions de concurrence qui doivent devenir plus équitables. Il faut donc adapter le fair-play financier avec des critères encore plus rigoureux. C'est une nécessité absolue. Le président de l'UEFA Aleksander Ceferin est du même avis. Nous avons besoin d'un retour à davantage de rationalité."

Rummenigge souhaite "un catalogue d'amendes pour ceux qui ne respecteront pas le FPF"

Rummenigge milite donc pour une refonte du fair-play financier, avec des sanctions plus claires: "Actuellement, nous avons la version II, il faut la version III avec un catalogue d'amendes pour ceux qui ne respecteront pas le FPF. Il ne faut pas tout remettre en cause, mais l'ajuster et le réadapter. Il doit y avoir des règles claires pour tous qui ne doivent pas être contournées par des astuces ou des portes dérobées."

JAu