RMC Sport

Ligue 1 à 18 clubs: la majorité des clubs favorable, les modalités agitent le débat

Lors d’une journée de jeudi qui sera lourde d’enjeux pour le football français, l’assemblée générale de la Ligue de football professionnel (LFP) devrait se prononcer sur le passage de 20 à 18 clubs en Ligue 1. Un sujet qui continue de diviser, et pas qu’un peu.

Le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Vincent Labrune, a convoqué un Conseil d’administration ce jeudi 3 juin. Il y sera question des deux dossiers chauds du moment: les droits audiovisuels du cycle 2021-2024, et le format des compétitions. Sur ce dernier point, une majorité de clubs est favorable à une réforme globale de l’organisation du foot professionnel, et donc à un resserrement de l’élite. Le football français est dans le flou budgétaire pour la saison prochaine après le fiasco du diffuseur Mediapro cet hiver. Et l’incertitude est grande dans l'attente de la réattribution des droits TV.

Trois formules discutées

Certains obstacles à la réalisation de ce passage de 20 à 18 clubs, réclamé par Canal+, diffuseur historique du championnat de France, demeurent, notamment sur les modalités d’une réduction du nombre de clubs de 20 à 18, pour la saison 2022-2023. Plusieurs formules sont envisagées: la première pourrait consister en quatre descentes et deux montées, tandis que la seconde en permettrait trois, avec un barrage et une montée.

Une troisième voie est envisageable, avec deux descentes, une montée sur deux années consécutives et donc une année de transition à 19 clubs, pourrait également faire l’objet de discussions et recueillir l’assentiment de la majorité.

La DNCG favorable à un passage à 18

En attendant, les avis divergents entre clubs de Ligue 1 et de Ligue 2, mais aussi, et c’est problématique, au sein même des collèges de chaque division. Certains présidents ont déjà annoncé qu’ils voteraient contre cette réforme qu’ils jugent précipitée. Une majorité d’entre eux y reste toutefois favorable. Un vote à la majorité simple devrait se tenir lors de l’assemblée générale prévue dans l’après-midi. Reste à trouver la moins mauvaise des formules, la plus à même de contenter le plus grand nombre. Mais il y aura, à coup sûr, des déçus. La DNCG, qui a décidé de décaler les auditions des clubs, a annoncé son soutien à cette réforme et ce passage à 18 clubs.

QM avec Loïc Briley