RMC Sport

Ligue 1: Angers humilie l’OL et passe leader devant le PSG

Angers a profité des erreurs de l’OL pour l’emporter largement grâce à Sofiane Boufal, un csc de Marcelo et Azzedine Ounahi ce dimanche lors de la 2e journée de Ligue 1 (3-0). Le SCO est désormais en tête du championnat devant le PSG.

La greffe avec Peter Bosz risque de prendre un peu plus de temps que prévu à Lyon. Après le nul concédé face à Brest le week-end dernier (1-1), l’OL s’est incliné ce dimanche à Angers (3-0) lors de la deuxième journée de Ligue 1.

Dominés par des Angevins convaincants, les Gones n’ont presque rien montré. Le jeu proposé par les partenaires de Houssem Aouar est resté beaucoup trop limité pour espérer mieux que cette défaite sur la pelouse du stade Raymond Kopa.

"Quand on se déplace ici on sait que c’est compliqué. On a souvent galéré, une nouvelle fois aujourd’hui, a reconnu Anthony Lopes au micro de Amazon Prime Video. Il n’y a rien de positif et beaucoup de choses à travailler. Il faudra relever la tête. Il faudra prendre trois points le week-end prochain (...) C’est un début de saison raté. Il faut faire carton plein sur les deux matchs restants au mois d’août. On doit plus travailler à l’entraînement. On doit montrer plus de caractère et d’envie."

La faillite des cadres lyonnais

Orphelin de Memphis Depay, parti au Barça durant l’intersaison, l’OL n’a trouvé aucun joueur capable d’assumer le rôle de meneur sur le terrain. Propulsé capitaine après le départ du Néerlandais, Léo Dubois a eu du mal à enrayer les assauts angevins.

Après un début de match moyen, c’est finalement sur une faute de main d’Anthony Lopes que le SCO est parvenu à placer une première banderille. Sur un centre-tir de Jimmy Cabot, le gardien rhodanien n’a pas réussi à détourner le ballon hors du terrain et Sofiane Boufal a tranquillement conclu pour lancer le match des hommes de Gérald Baticle (1-0, 19e).

Après une fin de première période toujours aussi délicate, marquée notamment par un énorme raté de Karl Toko-Ekambi (44e), Lyon semblait aller un peu mieux au retour des vestiaires après les trois changements effectués par Peter Bosz à la pause. Mais non!

Lancé en profondeur, Mohamed-Ali Cho a poussé Marcelo à la faute. En voulant assuré et remisé vers Anthony Lopes sous la pression du petit phénomène de 17 ans, le défenseur brésilien a parfaitement ajusté son coéquipier... et mis fin aux espoirs lyonnais (2-0, 52e).

Cho dans tous les bons coups

Une nouvelle accélération de Mohamed-Ali Cho a provoqué l’expulsion de Maxwel Cornet pour un deuxième carton jaune peu après l’heure de jeu (2-0, 65e). Décidément très remuant en pointe, l’attaquant angevin a posé d’énormes problèmes à la défense lyonnaise. A dix contre onze, l’OL ne pouvait plus rien espérer et a fini par couler définitivement.

A peine entré en jeu, Azzedine Ounahi a tenté sa chance de loin et seul le poteau a empêché le jeune espoir marocain (21 ans) de marquer sur son premier ballon du match… Il n’aura pas fallu attendre longtemps puisque le milieu offensif a finalement trompé Anthony Lopes sur son deuxième ballon touché (3-0, 77e).

Si Lyon a vécu un véritable cauchemar ce dimanche, Angers poursuit son début de saison de rêve. Déjà vainqueur à Strasbourg lors de la première journée (0-2), le SCO vient d’enchaîner un deuxième match des plus convaincants. Séduisants offensivement et toujours aussi solides en défense (aucun but encaissé) les Angevins profitent de cette large victoire pour soigner leur différence de buts et prendre la tête de la Ligue 1 devant le PSG (+ 5 contre +3 pour Paris).

En attendant les matchs de Clermont contre Troyes, puis de l’OM face à Bordeaux, Angers trône en tête du championnat. A la fin du week-end, le SCO sera quoiqu’il arrive sur le podium. A l’image du Losc, corrigé par Nice (0-4), l’OL a du mal à trouver la bonne carburation en ce début de saison. Le Néerlandais Peter Bosz va rapidement devoir redresser la barre.

Jean-Guy Lebreton Journaliste RMC Sport