RMC Sport

Ligue 1: "colère", "polémique"… la presse espagnole réagit au remplacement Messi

L’incompréhension de Lionel Messi au moment de son remplacement, dimanche lors de PSG-OL (2-1) agite la presse espagnole qui a qualifié cette sortie de "polémique".

Loin des yeux, près du cœur. La presse espagnole ne manque pas une miette de la nouvelle aventure de Lionel Messi au PSG, depuis son départ du FC Barcelone cet été. Alors son agacement perceptible lors de son remplacement dimanche face à Lyon (2-1) figure en bonne place dans les médias ce lundi matin. L’avenir de Ronald Koeman sur le banc du Barça est le sujet principal en une des journaux sportifs catalans mais la sortie de Messi s’y fait aussi une place visible.

Mundo Deportivo traite du remplacement de l'Argentin et de sa "mala cara" (pouvant être traduit par "moue", "grimace" ou "visage grave"). Le concurrent Sport y fait aussi référence en expliquant que le PSG a remonté Lyon "sans Messi". Mené, Paris a égalisé sur un penalty très litigieux de Neymar avant que Mauro Icardi n’offre la victoire aux siens dans les arrêts de jeu, quand Messi n’était plus sur le terrain depuis près de 20 minutes.

"Première colère" de Messi au PSG

Les journaux madrilènes en parlent aussi et Marca use de l’inévitable mot "polémique". "Un changement pour la polémique", titre le journal qui réserve une grande partie de sa une à la victoire du Real Madrid sur le terrain de Valence (1-2) grâce à Karim Benzema, passeur décisif et buteur. As parle de la "première colère" de Messi au PSG.

Le sujet a aussi été abondamment traité dans la célèbre émission télévisée "El Chiringuito". Le cas Messi a divisé les intervenants, certains estimant normal que Messi soit remplacé comme n'importe quel joueur, d'autres estimant que Pochettino ne pourra plus se permettre un tel choix.

>> Suivez toutes les infos de la Ligue 1 EN DIRECT

Avant de quitter le terrain, Messi a eu deux grosses occasions d’ouvrir son compteur but avec Paris. Mais il a perdu un face-à-face avec Anthony Lopes, avant de voir un de ses coups francs repoussés par l’arête du but lyonnais. A l’issue de la rencontre, Mauricio Pochettino a assumé d’avoir remplacé sa star par Achraf Hakimi, tout en reconnaissant que l’Argentin n’était pas content de cette décision.

NC